Multitude - Michael HARDT, Antonio NEGRI

Multitude
Guerre et démocratie à l'âge de l'Empire

Michael HARDT, Antonio NEGRI

« La démocratie à l’échelle globale est en train de devenir, pour la première fois, une possibilité réelle, que nous appelons le projet de la multitude. Le projet de la multitude n’exprime pas seulement le désir d’un monde d’égalité et de liberté, il ne revendique pas seulement une société démocratique globale, ouverte et inclusive : il se donne les moyens de réaliser ce désir. » La possibilité de la démocratie est aujourd’hui assombrie et menacée par un état de guerre permanent et généralisé : la mondialisation offre le visage de l’« Empire » qui étend à l’échelle planétaire son réseau de hiérarchies et de divisions, dont la fonction est de maintenir l’ordre à travers de nouveaux mécanismes de contrôle et de conflit perpétuel. Mais elle présente un autre visage : celui de la multitude, l’alternative vivante qui croît au sein de l’Empire, une multiplicité de mouvements et de sujets engagés dans un double processus d’émancipation et de collaboration. À la différence du « peuple », des « masses », et de la « classe ouvrière », la multitude ne désigne pas une nouvelle subjectivité politique : elle forme un réseau qui traverse les nations et les continents, et permet de travailler et de vivre en commun ainsi que de préserver nos différences. Multitude est un ouvrage de philosophie politique. Son but principal, à la suite d’Empire, est d’élaborer les fondements théoriques sur lesquelles un nouveau projet de démocratie peut se construire.

Version papier : 22,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit de l'Anglais par Nicolas GUILHOT
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : septembre 2004
ISBN : 9782707141460
Nb de pages : 408
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Michael HARDT

Michael Hardt est professeur associé de littérature à l’Université de Duke aux États-Unis.

Antonio NEGRI

Antonio Negri, philosophe italien reconnu pour ses travaux sur Marx et Spinoza, est notamment l’auteur de L'Anomalie sauvage : puissance et pouvoir chez Spinoza (PUF, 1982)et Le pouvoir constituant : essai sur les alternatives de la modernité (PUF, 1997).
Il est, avec Michael Hardt, auteur d’Empire (Exils 2000 et 10/18, 2004), qui a rencontré un grand succès en France et aux États-Unis.

Extraits presse

« [...]Multitude est une invitation à l'action théorique et à la théorisation des pratiques. Un traité de philosophie, de politique et d'amour, joyeusement résistant. »
LES INROCKUPTIBLES

« Multitude analyse, armé des outils forgés dans Empire, les conditions actuelles d'exercice du pouvoir global [...]. L'argumentation serrée associée à l'analyse historique toujours aussi documentée sont entrecoupées d'un carnaval de personnages réels ou fictifs [...]. Autant de figures exemplaires illustrant philosophiquement le propos. [...] Ce livre est à lire par tous ceux dont la conscience politique n'a pas été anéantie par le cynisme ambiant. »
PAGE

« La puissance de l'Empire étouffe le monde. Michael Hardt et Antonio Negri en appellent à la "Multitude". [...]Multitude est la suite, ou le nécessaire complément d'Empire. [...] Hardt et Negri nomment multitude la "multiplicité de différences singulières" capable de créer du "commun". Ce "projet de la multitude" est le projet d'une société autre, où les injustices, l'appauvrissement, les insultes au droit et toutes les logiques d'exploitation se déploieraient moins facilement. »
LIBÉRATION

« À la fois constat et projet, la multitude fait face à "l'empire" capitaliste mais ne lui est pas symétrique. [...] La verve du philosophe italien, spécialiste de Spinozan et ancien activiste révolutionnaire des "années de plomb", et le pragmatisme du professeur de littérature américain Michael Hardt convergent ici dans une stimulante réflexion. »
L'HUMANITÉ

« Les auteurs ne proposent pas un programme immédiatement réalisable, mais des perspectives susceptibles de nous sortir des lieux communs ou des vieilles pensées. »
LES CARNETS D'ÉTUDES

« Décapants, déroutants même, Hardt et Negri ne manquent ni de souffle ni de cohérence.On ne peu rester indifférent devant l'acuité de leur critique, celle des pouvoirs institués comme celle des traditions passées de l'action transformatrice, républicanisme ou léninisme. Ils esquissent une réponse cohérente à l'exigence de novation qui sourd du mouvement actuel. »
REGARDS

« Dans un précédent ouvrage au succès planétaire, les auteurs avaient fait le portrait d'un très méchant personnage nommé Empire. Cet être malfaisant, formé par l'association en réseau d'États-nations dominants, d'institutions supranationales et de grandes entreprises capitalistes, fomentait partout des guerres pour mieux asseoir sa domination mondiale [...]. Dans ce nouvel ouvrage, promis sans doute à un succès tout aussi considérable, les auteurs font le portrait du Sauveur du Monde. Il s'appelle Multitude. [...]Multitude n'aspire à rien d'autre qu'à la démocratie mondiale et, avec elle, à la paix et à la justice universelles. Pour l'instant Empire a le dessus. Mais les auteurs se proposent de donner un coup de pouce philosophique à Multitude en élaborant "les bases conceptuelles sur lesquelles un nouveau projet de démocratie puisse se construire". »
REVUE PHILOSOPHIQUE


PRESSE

 

Table des matières

Introduction : la vie en commun - I / Guerre - I.1 - Simplicissimus - Exceptions - Golem - L'état de guerre global - Biopouvoir et sécurité - La violence légitime - Samuel Huntington, Geheimrat - I.2 - Dispositifs antisubversifs - Naissance de la Nouvelle guerre - La révolution dans les affaires militaires - Le mercenaire et le patriote - Asymétrie et « domination tous azimuts » - I.3 - Résistance - La primauté de la résistance - De l'armée du peuple à la guérilla - L'invention des luttes en réseau - L'intelligence en essaim - Du biopouvoir à la production biopolitique - II / Multitude - II.1 - Classes dangereuses - Le devenir-commun du travail - Le crépuscule du monde paysan - Deux Italiens en Inde - La richesse du pauvre (ou : les pauvres, c'est nous !) - Les multitudes démoniaques : Dostoïevski lit la Bible - Excursus 1 : Méthodes : Sur les pas de Marx - Mort de la triste science ? - II.2 De corpore - Apartheid global - Voyage à Davos - Le Big Government est de retour - La vie sur le marché - II.3 Traces de la multitude - La monstruosité de la chair - L'invasion des monstres - La production du commun - Au-delà du public et du privé - Carnaval et mouvement - Mobilisation du commun - Excursus 2 : Organisation : la multitude à gauche - III / Démocratie -III.1 La longue marche vers la démocratie - La crise de la démocratie à l'ère de la globalisation armée - Le projet démocratique inachevé de la modernité - La révolte des débiteurs - La démocratie non réalisée du socialisme - Berlin 1953 - De la représentation démocratique à l'opinion publique globale - Les «tute bianche » - III.2 - Revendications démocratiques globales - Cahiers de doléances - Doléances concernant la représentation - Doléances en matières de droits et de justice - Doléances économiques - Doléances biopolitiques- Convergences sur Seattle - Tentatives de réforme globale - Réformes de la représentation - Réformes des droits et de la justice - Réformes économiques - Réformes biopolitiques - Retour au XVIIIe siècle ! - Excursus 3 : Stratégie : géopolitique et nouvelles alliances - Iconoclastes - III.3 La démocratie de la multitude - Souveraineté et démocratie - Les deux visages de la souveraineté - Ingenium Multitudinis - Que la force soit avec toi - La nouvelle science de la démocratie : Madison et Lénine -