Le sourire de Prométhée
L'homme et la nature au Moyen Âge

Fabrice MOUTHON

Pour qui s’intéresse à la société médiévale, la question écologique peut sembler secondaire au regard du rapport à Dieu, des formes de domination ou de l’organisation politique. Les sciences paléo-environnementales, l’archéologie moderne et les textes de l’époque suggèrent pourtant que leurs rapports à la nature sont bien l’une des grandes questions que se posent les hommes du Moyen Âge.
Remettant en cause le cliché d’une période de stagnation, livrée aux calamités naturelles, l’auteur montre que ces rapports n’ont cessé d’évoluer. L’évêque mérovingien, le serf d’un domaine carolingien, l’hôte d’un village neuf du XIIe siècle, le théologien du XIIIe siècle, ou le maître de forge du XVe siècle ne partagent ni la même vision ni les mêmes attentes vis-à-vis de la nature. Après l’an mille cependant, la croissance démographique, l’amélioration des moyens techniques et la redécouverte de la science grecque ont peu à peu fait basculer l’Occident dans un nouveau paradigme. La maîtrise du monde sensible devient un but collectif légitime et réalisable. La nature est alors fortement mise à contribution. Ainsi, si l’ouvrage couvre le millénaire médiéval, le cœur de l’enquête reste le grand développement des XIe, XIIe et XIIIe siècles, moment crucial de l’« invention de la nature », gardienne de la Création et de ses lois, et d’une prise de conscience écologique qui n’en a pas encore le nom.

Version papier : 24 €
Version numérique : 16,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : mai 2017
ISBN : 9782707190970
Nb de pages : 360
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707195920
Format : EPUB

Fabrice MOUTHON

Fabrice Mouthon, maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université de Savoie, travaille en étroite collaboration avec des archéologues et des scientifiques, une approche transdisciplinaire qui enrichit ses recherches.

Extraits presse


[L'ouvrage] est clairement écrit pour un public de non-spécialistes, dans un style agréable et avec peu de notes de bas de pages, mais avec une exigence de précision et de technicité qui le rend tout autant appréciable pour les connaisseurs. Ceux-ci apprécieront en particulier la maîtrise de l'historiographie, qui permet à l'auteur de contextualiser chaque référence en rappelant rapidement les débats qui entourent telle ou telle thèse.

06/06/2017 - Florian Besson - Lectures

 

Table des matières

Introduction
I / De la place de l’homme dans la nature

1. Dieu ne transforme pas les arbres en vaches !
L’âge des mythes
Le temps des saints (Ve-Xe siècle)
Rendre Nature meilleure (XIe-XIIIe siècle)
Le temps des malheurs (XIVe-XVe siècle)
2. La fée Mélusine et le mont Inaccessible
La résistible christianisation du monde sauvage
Mirabilia, forces de la nature et génies du terroir
1492, le désenchantement du monde
3. D’Aristote à Dürer
Le retour du Stagirite
Scientia experimentalis
Tout le savoir du monde
Un nouveau regard
4. Sous la loi de Malthus ?
Déterminisme ou libre arbitre ?
La loi d’airain des sociétés anciennes
Une crise malthusienne… ou pas
Bactéries et virus, les plus vieux ennemis de l’homme
5. « Mais où sont les neiges d’antan ? »
Le climat a une histoire : sources écrites et archives naturelles
Chauds et froids médiévaux
Aux risques du temps
S’adapter et subir
Aléas et catastrophes
Résistance et résilience
II / Mettre les ressources au service de la culture
6. Se nourrir du soleil
Tout est affaire d’énergie
Une civilisation du blé
Jardin d’Éden et Terre promise
L’élevage malgré tout
7. Façonner la matière
Se chauffer, construire, fabriquer
Des entrailles de la Terre
8. La fabrique des droits sur la nature
Ager, silva, saltus
Mainmise sur la nature
L’exploitation paysanne : droits sur la terre ou sur la nature ?
Naissance des communs
Le gibier, ressource collective ?
III / Le défi de Prométhée
9. Anthropisation
Les « trois cents glorieuses »
Naissance des campagnes
L’eau : amie ou ennemie ?
Les prémisses d’une crise écologique ?
10. Prométhée et le moulin
Multiplier les pains, transformer l’eau en vin
Tuer le veau gras, multiplier les poissons
Maîtriser les éléments
11. Prise de conscience d’un monde fini ?
Pollutions humaines, animales et chimiques
Préserver les ressources halieutiques et forestières
Conclusion
Bibliographie
.

Droits étrangers

MAN AND NATURE IN THE MIDDLE AGES
God’s gardeners

What relationship did the people of the Middle Ages have with nature? This work based on a solid foundation of archaeological facts, shows that, far from the cliché of being frozen in time and the victim of natural catastrophes, the Middle Ages was a time rich in ideas which traversed the centuries and the developments of that time.
In his discussion of the thousand years of the mediaeval era, the author pays particular attention to the time when cathedrals were built and to the first appearance of environmental preoccupations.
The work focuses on three major themes: the way, during the Middle Ages, that men thought of their place in nature; the exploitation of nature and its legal aspects; and the question of a possible mediaeval environmental crisis and the emergence of the first environmental laws.


Fabrice Mouthon is senior lecturer in the history of the Middle Ages at the Université de Savoie. He has published several works and articles on this period. He uses an interdisciplinary approach, working closely with archaeologists.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com