Le socialisme gourmand
Le Bien-vivre : un nouveau projet politique

Paul ARIÈS

Inutile de faire à nouveau le réquisitoire du capitalisme : il est déjà si lourd qu’il finit par nous assommer. Ce qui importe, c’est d’en finir avec les passions tristes au cœur du capitalisme, mais aussi de courants de gauche et de la décroissance du « ni droite ni gauche ». Dans cette perspective, ce livre revient sur les expériences du mouvement ouvrier, passionnantes mais oubliées, comme les bourses du travail, le mouvement coopératif, le socialisme municipal ou le syndicalisme à bases multiples. Il témoigne aussi des « gros mots » qui s’inventent internationalement pour dire les nouveaux chemins de l’émancipation : buen vivir, vie bonne, jours heureux, vie pleine, convivialisme, etc. Il en appelle à une gauche maquisarde, buissonnière, prenant en compte l’antiproductivisme, les luttes écologiques et la joie de vivre.
Pour Paul Ariès, les gens n’ont pas besoin d’être éduqués : ils ne sont pas idiots mais angoissés, pas abrutis mais blessés dans leur sensibilité. Ce livre est un appel à favoriser les dynamiques de décrochage et les actes de « désadhésion », un appel à l’expérimentation et à l’insurrection des existences.

Version papier : 9 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Paul ARIÈS
Collection : La Découverte Poche / Essais n°388
Parution : mai 2013
ISBN : 9782707176639
Nb de pages : 224
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707177674
Format : EPUB

Paul ARIÈS

Paul Ariès est l'un des animateurs du courant de la décroissance ancrée à gauche. Il est notamment l'auteur de La Simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance (La Découverte/Poche, 2011).

Table des matières

Introduction : Vive la vie !
I / Le Bien-vivre, un nouveau projet politique
1. Sortir du capitalisme
2. Les gros mots de l’émancipation
3. Un socialisme en souffrance
4. Gauche eutopique contre gauche sacrificielle
5. Socialisme du désir contre socialisme du nécessaire
6. Un socialisme du vivant
7. Un socialisme de la passion
II / Faire sécession
8. Un socialisme sécessionniste
9. Un socialisme existentiel
10. Un socialisme pratique
III / L’insurrection des existences
11. Un socialisme populaire
12. Un socialisme de parole
13. Un socialisme moral
Appel à l’insurrection des existences.
Postface à l'édition de 2013. Le socialisme du Buen vivir.

Droits étrangers

TASTY SOCIALISM
Living well, a new political objective

For Paul Ariès, the left is responsible for its dead ends. Choosing to sacrifice trade union centers, the cooperative movement; would not carry out class struggle in the field of living; It chose to integrate popular media in the new material and psychological economy of capitalism; understanding nothing about antiproductivism and the consequences of the environmental struggle.
The author suggests multiplying individual, collective and institutional experiences, reinventing a new trade unionism with many bases, a municipal socialism, a social and solidarity economy. Appealing to the new forces on the left, the rebels, the truants able to teach, so as to recapture the margins and also open new areas outside the system. This is a call to stall, to opt for “dis-adherence\".


Paul Ariès is one of the animators of the left-leaning Degrowth movement. He has published La Simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance (2è éd. La Découverte/Poche, 2011).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com