Le siècle juif

Yuri SLEZKINE

« L’Âge moderne est l’Âge des Juifs, et le XXe siècle est le Siècle des Juifs. La modernité signifie que chacun d’entre nous devient urbain, mobile, éduqué, professionnellement flexible. […] En d’autres termes, la modernité, c’est le fait que nous sommes tous devenus juifs. »
Yuri Slezkine montre qu’il existe, dans la plupart des civilisations traditionnelles, une opposition structurale entre une majorité de paysans et guerriers « apolliniens » et une minorité de « mercuriens », « nomades fonctionnels » vulnérables et persécutés. Tout comme les Chinois d’outre-mer en Asie, les Parsis et les Jains dans le sous-continent indien, les Juifs sont les dignes descendants de Mercure, « le patron des passeurs de frontières et des intermédiaires ; le protecteur des individus qui vivent de leur agilité d’esprit, de leurs talents et de leur art » et dont le succès leur attire une jalousie parfois mortelle.
Avec le XXe siècle, le capitalisme « ouvre les carrières aux talents », tandis que le nationalisme transforme tous les peuples en « peuple élu », convaincu de son destin singulier. Les Juifs deviennent les modernes par excellence. Et, de fait, leurs grandes « Terres promises » au XXe siècle furent bien l’Amérique capitaliste et libérale et Israël, « le plus excentrique des nationalismes ». Mais on oublie souvent que la Russie soviétique fut le grand réservoir d’utopie et de promotion sociale pour les Juifs. Mobilisant la démographie et la sociologie autant que la littérature, l’auteur montre que les Juifs jouèrent un rôle absolument central dans l’édification de l’URSS, avant que la machine stalinienne ne se retourne contre eux.
Méditation sur le destin du peuple juif, pour lequel le XXe siècle fut tout à la fois une apothéose et une tragédie, ce livre propose une réflexion inédite et profonde sur la modernité, le nationalisme, le socialisme et le libéralisme.

Élu par la magazine Lire parmi les vingt meilleurs livres de l'année 2008 (catégorie "Histoire").

Version papier : 25,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit de l'Anglais par Marc SAINT-UPÉRY
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : octobre 2009
ISBN : 9782707157041
Nb de pages : 432
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Yuri SLEZKINE

Yuri SLEZKINE

Yuri Slezkine est professeur d’histoire et directeur de l’Institut d’études slaves, est-européenes et eurasiennes à l’université de Californie, à Berkeley. Il est l’auteur de Arctic Mirrors : Russia and the Small Peoples of the North (Cornell University Press, 1996) et a codirigé l’ouvrage In the Shadow of Revolution : Life Stories of Russian Women from 1917 to the Second World War (Princeton University Press, 2000).

Extraits presse

« Ce qui séduira les uns à la lecture de cet essai est aussi ce qui repoussera les autres, avec une égale ferveur: son ambition et sa vigueur narratives, la quantité formidable d'informations qu'il brasse, le caractère rigoureusement non académique de sa construction. Né à Moscou au milieu des années 50, installé aux Etats-Unis depuis plus de vingt ans, aujourd'hui professeur d'histoire à Berkeley, Yuri Slezkine a entrepris, dans le Siècle Juif, de revisiter l'histoire des Juifs au XX° siècle et, au fil de ce récit, de déployer les arguments de sa thèse centrale. [...] L'immense érudition de Yuri Slezkine constitue, parfois un obstacle à la clarté de sa démonstration, mais c'est là une objection mineure. Il s'agit d'ailleurs sans doute moins, pour l'auteur, de démontrer ou de convaincre que de réfléchir et méditer - il le fait avec une générosité, une intelligence et un enthousiasme pour le moins stimulants. »
TÉLÉRAMA

« Aprement discuté lors de sa sortie aux Etats-Unis, honoré par plusieurs prix dont le National Jewish Book Award, The Jewish Century (Le Siècle juif) est le livre d'histoire le plus ambitieux et le plus accompli depuis La Méditerranée, de Braudel. On le lit avec émotion, impressionné par une érudition jamais pesante, où les chiffres et les dates s'incarnent dans les personnages de Proust ou de Pouchkine. On le referme habité par un siècle qui tout d'un coup prend sens et consistance. »
L'EXPRESS

« Instructif dans les détails et brillant dans ses analyses. »
LIBÉRATION

« Le Siècle juif ne raconte pas une histoire comme les autres. Si son auteur, professeur d'histoire russe de l'université de Berkeley, montre comment les différentes composantes du peuple juif ont traversé le XX° siècle, en Union Soviétique, aux Etats-Unis et en Israël, il ne se réduit pas à une histoire juive. Dans ce livre qui a rencontré un écho considérable aux Etats-Unis lors de sa publication en 2004, Yuri Slezkine affirme que le siècle dernier s'est emparé de valeurs cultivées et véhiculées, selon lui, par le peuple juif. »
LE MONDE

« Comment le XX° siècle a-t-il pu être, pour le peuple juif, à la fois une sorte d'apogée et la plus terrible des tragédies ? Etudiant l'exemple russe, l'Américain d'origine moscovite Yuri Slezkine livre avec Le Siècle juif une passionnante réflexion sur la modernité, les paradoxes de l'Histoire et les idéologies - libéralisme, nationalisme, socialisme. »
LIRE

« Chef d'oeuvre de l'Histoire interprétative, Le Siècle juif débute par une audacieuse déclaration: notre époque moderne étant l'âge juif, nous serions donc tous, plus ou moins, juifs. Cette affirmation métaphorique annonce bien la thèse provocatrice de Slezkine, qui défend que les Juifs, traditionnellement nomades, sont aujourd'hui les mieux adaptés aux conditions d'une vie moderne mondialisée. [...] Plusieurs fois récompensé, cet ouvrage est indispensable pour penser la Question Juive dans sa globalité. »
PAGE

« Comment le XX° siècle a-t-il pu être, pour le peuple juif, à la fois une sorte d'apogée et la plus terrible des tragédies ? Étudiant l'exemple russe, l'Américain d'origine moscovite Yuri Slezkine (professeur à Berkeley) livre avec le Siècle juif une passionnante réflexion sur la modernité, les paradoxes de l'Histoire et les idéologies - libéralisme-nationalisme-socialisme. »
L'ÉTUDIANT

« Voilà un livre déconcertant, parfois irritant, le plus souvent jubilatoire. Loin des tabous et des chemins balisé, Yuri Slezkine, professeur d'histoire à Berkeley et spécialiste de la question nationale en URSS, nous propose, mêlées, une réflexion brillante sur la part juive de l'homme moderne et une success story des Juifs au XX° siècle, aux antipodes de l'historiographie de la Shoah, dominante depuis les années 1960. On le lit comme une fable alerte et érudite mobilisant des trésors de littérature. On y ressent la fidélité à sa propre histoire de Juif russe de l'intelligentsia soviétique au sein de laquelle l'identité juive relève avant tout d'une culture et d'un sentiment d'appartenance. »
L'HISTOIRE

« Méditation sur le destin du peuple juif, cet ouvrage se propose de penser la modernité, le nationalisme, le socialisme et le libéralisme. »
ISRAEL MAGAZINE

PRESSE

 

Table des matières

Avant-propos
Introduction
1. Les sandales de Mercure : Juifs et autres nomades
2. Le nez de Swann : Juifs et autres modernes
3. Le premier amour de Babel : Les Juifs et la révolution russe
4. Le choix de Hodl : les Juifs et leurs trois Terres promises
Notes
Remerciements.