Le nouveau monde numérique
Le cas des revues universitaires

Guylaine BAUDRY, Gérard BOISMENU

Avec la montée en puissance d’Internet, les conditions de circulation de la connaissance sont en train de changer radicalement : la possibilité de publier et de diffuser « en ligne » élargit considérablement l’audience des travaux scientifiques, et permet d’enrichir et d’accélérer les échanges qu’ils suscitent. Ce processus est maintenant bien établi dans les sciences exactes, alors qu’il est beaucoup plus récent pour les sciences humaines et sociales. D’où l’intérêt d’étudier le cas du basculement progressif des revues universitaires de ce domaine vers le support électronique, révélateur à plus d’un titre des formes que prend la dernière génération du « nouveau monde numérique ». Tel est l’objet de ce livre : ses auteurs, s’appuyant sur leur propre expérience en la matière (projet Érudit et réalisation d’un portail de revues francophones) et sur l’étude des expériences internationales, présentent les aspects conceptuels, économiques, techniques et organisationnels de cette mutation. Ils montrent notamment les enjeux considérables de ces nouvelles formes de diffusion des résultats de la recherche pour le monde universitaire francophone : face à la domination de l’anglais dans l’espace mondial de production de connaissances, elles peuvent lui redonner toute sa place, pour autant que les bons choix – techniques, scientifiques et économiques – soient opérés. Un petit livre indispensable à tous les professionnels de la documentation, et bien sûr aux chercheurs en sciences humaines et sociales confrontés aux défis de la numérisation du savoir.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : novembre 2002
ISBN : 9782707138934
Nb de pages : 178
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Guylaine BAUDRY

Guylaine Beaudry, directrice de la division Traitement de l’information des services informatiques de l’université de Montréal, est chef du projet de plate-forme de diffusion de revues Érudit (www.erudit.org). Elle est responsable du programme de production numérique des thèses de son institution et a coordonné la mise en place de Cyberthèses (www.cybertheses.org).

Gérard BOISMENU

Gérard Boismenu, professeur et directeur du département de science politique à l’université de Montréal, est directeur scientifique des Presses de l’université de Montréal (1994-2002). Il est l’un des principaux responsables de la plate-forme Érudit.

Extraits presse

« À l'heure où les collections numériques se développent dans nos bibliothèques, cet ouvrage de G. Beaudry et G. Boismenu est le bienvenu pour comprendre, guider et stimuler la mise en ligne des revues francophones en sciences humaines et sociales (SHS) sur Internet (...) Cet ouvrage est le bienvenu dans un contexte où le développement des contenus francophones devient un enjeu majeur de société, garant d'une diversité culturelle sur les réseaux mondiaux d'information. »

BBF

PRESSE

 

Table des matières

Introduction – 1. Les revues : champs, acteurs et pratiques– Un monde fortement structuré – Les revues et les modèles de communication scientifique – Structuration des revues au sommet de la pyramide – Infrastructures nationales de diffusion de la recherche –2. L’édition à l’ère numérique– Le processus d’édition – Le numérique et l’effondrement de la structure des coûts d’édition – Nouvelle mission, nouvelles ressources –3. La diffusion et l’enjeu de la gratuité– Une interface Web pour la diffusion – Le système de diffusion – Une offensive de diffusion dans la toile – L’accès : c’est gratuit ou tarifé ? –4. Perspectives techniques et organisationnelles– Le défi du numérique – Une transition, diverses avenues – Conception et développement d’une infrastructure – Un processus de transition maîtrisé –5. Action des revues face à la numérisation– Les délais de parution et l’introduction du numérique – La quête de légitimité – Le processus d’appropriation – Les conditions organisationnelles du changement – La problématique des réseaux.