La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Gestion et management / Le management désincarné     

Le management désincarné
Enquête sur les nouveaux cadres du travail

Marie-Anne DUJARIER

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse
foreign rights


Imprimer la fiche

 
Des salariés ont pris une importance inédite dans l’encadrement du travail aujourd’hui. Consultants ou cadres de grandes organisations, Marie-Anne Dujarier les appelle les « planneurs », car ils sont mandatés pour améliorer la performance des entreprises et des services publics au moyen de plans abstraits, élaborés bien loin de ceux et de ce qu’ils encadrent. Spécialisés en méthodes, ressources humaines, contrôle de gestion, stratégie, systèmes d’information, marketing, finances, conduite du changement, ils diffusent et adaptent des dispositifs standardisés qui ordonnent aux autres travailleurs ce qu’ils doivent faire, comment et pourquoi.
Management par objectifs, benchmarking, évaluation, lean management, systèmes informatiques, etc. cadrent ainsi l’activité quotidienne des travailleurs. Ces dispositifs instaurent un management désincarné que les salariés opérationnels jugent maladroit, voire « inhumain ». D’après leur expérience, il nuit autant à leur santé qu’à la qualité des produits et à la performance économique. Étonnamment, les planneurs et les dirigeants constatent eux aussi que cet encadrement joint trop souvent l’inutile au désagréable. Comment comprendre alors son succès ?
Dans ce livre issu d’une longue recherche empirique, la sociologue Marie-Anne Dujarier analyse en détail le travail des faiseurs et diffuseurs de ces dispositifs, régulièrement accusés par les autres salariés de « planer » loin du travail réel. Elle montre qu’ils doivent accomplir une mission qui peut sembler impossible et dépourvue de sens, et explique comment ils y parviennent malgré tout, et avec zèle.
Introduction
1. L’activité encadrée par des dispositifs

Les dispositifs de finalités : le management par les nombres
Les dispositifs de procédés : ERP, sites internet, protocoles, etc.
Les dispositifs d’enrôlement
Les vertus du management par les dispositifs
L’enquête qualitative, clinique et quantitative
Travail et activité : définitions et conventions de langage
2. Joindre l’inutile au désagréable ?
Une activité jugée désagréable, voire pathogène
Des clients et citoyens moins bien servis ? La qualité vue d’en bas
Une performance questionnée à hauteur d’activité
Les cadres de proximité « tampons » ou « relais »
Les planneurs « pas dupes »
Des dirigeants critiques de la bureaucratisation
Le travail, porteur de grandes promesses
3. Un rapport social sans relation
La main invisible des planneurs : le management désincarné
Ni outils, ni techniques : des machines
L’homo dispositivus
Raisons de coopérer et manières de résister
4. Les cadres du capitalisme
L’activité dans le capitalisme néolibéral salarial
La fonction publique prend modèle sur le privé
La division verticale du travail de direction
L’éclatement horizontal, par spécialités : le management en miettes
La place sociale croissante des planneurs
Profil social des planneurs
Bernard, DRH dans l’informatique
Philippe, contrôleur de gestion dans une grande administration
Céline, consultante en fusions-acquisitions
Éric, directeur marketing d’une entreprise de transport
5. Planneurs : une mission impossible ?
Réduire les coûts, augmenter les revenus et mesurer, contrôler : le mandat des planneurs
Comment encadrer à distance et sans « feeling » ?
Une tâche impossible ? Ce que nous apprend l’activité des concepteurs et des ingénieurs
Un sale boulot ?
Des pratiquants non-croyants : des justifications contradictoires
6. Ce que font les planneurs
Imaginer, quantifier et adapter des dispositifs standards
Communiquer, inciter, faire participer, sanctionner
Des tâches rationalisées pour des rationalisateurs inexpérimentés
Les normes sociales de la mobilité dans un espace professionnel à trois dimensions
Ceux qui partent
Un rapport au travail qui révèle une double conception de l’activité humaine
7. À quoi jouent les planneurs ?
Un jugement ambivalent sur leurs conditions de travail
Précarité subjective et reconnaissance limitée
« Je suis pris au jeu »
Jouer pour arriver à travailler : la mise hors-jeu d’autres mondes
Un capitalisme ludique
Conclusion
Bibliographie
.

Nombre de chercheurs, depuis Michel Foucault, se sont intéressés à la multiplication des dispositifs, c'est-à-dire les normes, procédures, aménagements et tous les autres éléments impersonnels qui orientent nos conduites, parfois à notre insu, et à leurs effets concrets. Mais peu se sont penchés sur leurs producteurs. Or, loin de résulter d'une volonté unique au sommet du pouvoir, ceux-ci sont élaborés par une catégorie spécifique de cadres que l'auteure qualifie de "planneurs". Elle-même planneuse pendant douze ans avant de devenir sociologue, Marie-Anne Dujarier propose de se pencher ici sur l'activité concrète des salariés, du privé comme du public, face à ces dispositifs et les manières dont ils l'éprouvent. Elle montre notamment, dans le prolongement de son précédent ouvrage remarqué, Le travail du consommateur (La Découverte), comment ces "rapports sociaux sans relations" perdurent et même s'étendent, malgré les critiques justifiées de toute part qu'ils s'attirent. Ils correspondent en effet aussi à certaines normes du capitalisme contemporain, telle la ludification généralisée du travail. Un ouvrage à la fois rigoureux et accessible qui invite d'une manière originale à se (ré)interroger sur les sens du travail.

01/06/2015 - Igor Martinache - Alternatives économiques

 

Spécialistes en méthodes, ressources humaines, contrôle de gestion, stratégie… ce sont les "planneurs", comme les définit la sociologue du travail Marie-Anne Dujarier. Chargés de concevoir et de mettre en oeuvre des dispositifs de gestion standardisés de l'activité - du lean management au benchmarking -, ces "planneurs" et leurs outils ont pris une place prépondérante dans le fonctionnement des entreprises. Loin du terrain et du travail réel. Et souvent au détriment des performances de l'entreprise, de la capacité à faire un travail de qualité pour les salariés qui y sont confrontés, et donc de leur santé.

01/06/2015 - Santé et travail

 

Après le «burn-out», le «bore-out» ? Au travail, on peut aussi être épuisé d’ennui. Tâches usantes ou répétitives, lassitude et sentiment d’inutilité, le mal-être du salarié se transforme tandis que la machine s’impose. Marie-Anne Dujarier, sociologue du travail et des organisations au Cnam-CNRS, publie le Management désincarné, enquête sur les nouveaux cadres du travail, aux éditions La Découverte. Absolument ubuesques, les méthodes actuelles d’encadrement semblent ne convenir à personne - ni à ceux qui les façonnent ni à ceux qui les consomment. Comment s’adapter à la rigidité d’entreprises démesurément grandes ? La qualité de l’offre doit-elle souffrir d’une injonction de quantité ? Comment préserver l’humain quand l’abstraction s’intensifie ? La sociologue scrute, une à une, les errances des «planneurs», ces cadres qui imposent de nouvelles techniques managériales, campés à mille lieues des réalités concrètes du travail.

13/06/2015 - Léa Iribarnegaray - Libération

 

Animé par un idéal d’amélioration des résultats de l’entreprise, le management contemporain ne cesse de générer de nouvelles pathologies chez les salariés. Sans toutefois atteindre ses objectifs : la qualité des produits et la performance économique ne sont pas au rendez-vous. Alors pourquoi est-il devenu la norme, jusque dans les institutions publiques ? La sociologue Marie-Anne Dujarier remonte à la source : dans les cabinets de conseil, elle explore le travail invisible des « planneurs » chargés d’inventer des prescriptions standardisées.

01/07/2015 - Regards

 

La sociologie de l’activité étudiée par Marie-Anne Dujarier concerne l’encadrement quotidien à travers des systèmes informatiques des travailleurs, des consommateurs et des citoyens par des dispositifs comme la tarification à l’acte dans les hôpitaux, un intranet pour les ressources humaines ou le self-scanning dans les hypermarchés. Cette gestion est assurée par des « planneurs », des ingénieurs de méthodes mandatés pour améliorer sans fin la performance des entreprises et des services publics. Ces plans abstraits sont élaborés bien loin de ceux et de ce qu’ils encadrent. L’enquête de l’auteure explore le travail des faiseurs et des diffuseurs de ces dispositifs standardisés, comme le management par objectifs, qui ordonnent aux autres travailleurs ce qu’ils doivent faire, comment et pourquoi.

17/07/2015 - Politis

 

Au terme de l’enquête, qui éclaire la réflexion critique sur les transformations du travail et du management, Marie-Anne Dujarier ne trouve personne pour défendre l’omniprésence des « dispositifs de finalités, de procédures et d’enrôlement » que les « planneurs » élaborent. De l’avis de tous les interviewés, ils joignent « l’inutile au désagréable ». En raisonnant en termes de plans, à distance et de manière abstraite, les « planneurs » planent.

01/11/2015 - Esprit

 

DISEMBODIED MANAGEMENT
An Essay on Capitalism’s New Executives

“Management by objectives,” “benchmarking,” “quality processes,” “information systems,” etc. These tools and methods are putting into place a “disembodied” form of management, done remotely, often with no contact with employees, executives or otherwise. Who exactly is establishing these measures that are reputed to be the root of all evil? Through long, thorough research and in-depth interviews, sociologist Marie-Anne Dujarier delivers a detailed analysis of just how these remote managers work.


Marie-Anne Dujarier is a sociologist, specializing in labour and organisations, a lecturer at Université Sorbonne Nouvelle and researcher at the Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologique économique (CNAM-CNRS). Her works include L’Idéal au travail (PUF, Quadrige, 2006 new ed., 2012) et Le travail du consommateur. De Mac Do à eBay : comment nous coproduisons ce que nous achetons (La Découverte, 2008, new ed., 2014).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016