Le genre présidentiel
Enquête sur l'ordre des sexes en politique

Frédérique MATONTI

Ségolène Royal, Marine Le Pen, Christiane Taubira, Anne Hidalgo… Jamais les femmes n’ont été aussi présentes sur la scène politique française. Pourtant, la loi sur la parité n’a pas eu les effets attendus. Les médias, les politiques et les communicants continuent de véhiculer de nombreux stéréotypes. Pire : les clichés se renforcent lorsque l’« ordre genré » est contesté. Une candidate accède au second tour de l’élection présidentielle ? Une femme racisée se voit confi er un ministère régalien ? Deux femmes s’affrontent pour la direction d’un parti politique ou d’une grande municipalité ? À chaque fois, les schémas sexistes, et parfois racistes, reviennent sous la plume des commentateurs. Évaluées sur leur physique, soupçonnées d’agir par « émotion » et hâtivement taxées d’incompétence, les femmes sont systématiquement rappelées à l’ordre.
La persistance de cet ordre genré s’accompagne d’une évolution : la restriction du périmètre du « privé » et de l’« intime ». Ce sont les affaires pénales de Strauss-Kahn qui ont rendu possible ce déplacement. Mais, dorénavant, comme l’ont montré les polémiques sur les relations de François Hollande avec Valérie Trierweiler et Julie Gayet, les comportements sexuels ou amoureux licites des personnalités politiques sont analysés comme le signe de leur capacité – ou non – à gouverner.
S’appuyant sur les productions médiatiques, sur des entretiens avec de nombreux journalistes et sur ses observations des campagnes électorales, l’auteure fait apparaître la dimension genrée des hiérarchies de pouvoir et explore la définition contemporaine de la « bonne masculinité » en politique.

Version papier : 24 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / Genre & Sexualité
Parution : mars 2017
Mots clés : gender studies
ISBN : 9782707174543
Nb de pages : 320
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707195845
Format : EPUB

Frédérique MATONTI

Frédérique Matonti, ancienne élève de l’École normale supérieure, est professeure de science politique à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Elle est l’auteure de plusieurs livres, dont, à La Découverte, Intellectuels communistes. Essai sur l’obéissance politique (2005).

Extraits presse

C’est à une enquête très fouillée que s’est livrée Frédérique Matonti pour saisir les effets paradoxaux et profonds de la visibilité brusque des femmes sur la scène politique française. (…) Construit autour de cas précis et d’affaires, cet ouvrage aussi rigoureux que captivant analyse les conditions de production des représentations, « sexuellement dissymétriques », des professionnels de la politique. Chaque événement est restitué dans son contexte, ce qui fait aussi de ce livre, qui fourmille d’anecdotes, une passionnante histoire de la vie politique récente, doublée d’une édifiante analyse sociologique et économique du monde médiatique.

12/03/2017 - Lucie Fougeron - L'Humanité Dimanche

 

La professeure en sciences politiques Frédérique Matonti dissèque dans Le Genre présidentiel le traitement différencié des sexes en politique. Elle estime que la prééminence masculine persiste et que la visibilité récente des femmes politiques n’a pas fait reculer les stéréotypes sexistes.

01/04/2017 - Gaëlle Dupont - Le Mondes Idées

 

Table des matières

Remerciements
Introduction
Qualités « naturelles » et ordre domestique
Signifier ou faire les rapports de pouvoir ?
Réceptions
1. Concrétude, proximité, corporéité : la politique autrement
Parité et visibilité des femmes
La politique autrement
Minorité, familiarité et économie symbolique
Martine Aubry « rejoint l’homme qu’elle aime »
Dissymétries
Presse généraliste, presse féminine, humoristes : corps et sexualité
Corps politiques féminins
2. Représentations, rumeurs et romance. La campagne de Ségolène Royal
Les conditions politiques et discursives d’une candidature
Stéréotypes et sexualisation
Sexualisation et retournement de cadrage
Rumeurs et cadrage Harlequin
Ressources inégales
3. Concurrences professionnelles et stéréotypes de la rivalité féminine
Télévangéliste vs« mère-emptoire »
Crêpage de chignons et chemin des dames
La « nunucherie » en politique
Répétition : NKM vs Anne Hidalgo
Corps féminins en caricatures
4. Genre, sitcom et « dédiabolisation » . Marine Le Pen ou le renversement du stigmate
Une organisation patrimoniale et sans cadres
Une présence banale
La combattante et le vieillard
Benjamine, mère et divorcée
À la recherche du care
Nièce, blonde, sexy
Dallas à Montretout : l’information comme un soap
Paradoxes du stigmate
5. De Rachida Dati à Christiane Taubira, diversité et racisation
Question raciale et diversité
De la méritocratie à l’intrigue : vers une politique de la vérité à la Française ?
Racisation et destins improbables
6. Scandale sexuel à la française : les affaires Strauss-Khan
Première séquence : l’homme à la Porsche
Deuxième séquence : les mots manquent
Troisième séquence : les femmes, les filles, les maîtresses et les plaignantes
Quatrième séquence : prostitution et « parties fines »
Fin de partie, entrée dans la fiction
7. Qui est le chef ? Virilité et genre présidentiel
Sarkozy : entre masculinité offensive et masculinité hégémonique
Normalité et masculinité hégémonique : Hollande en campagne
L’homme qui ne tient pas ses femmes
Tweet et Feux de l’amour
Cravate et rondeur
Hollande bashing
Chef de guerre
8. Adultère présidentiel
Avant Closer : la naissance d’une rumeur
Photos et communiqué de François Hollande : quand parler ?
Hospitalisation et politisation
Cadrage Harlequin, le retour
Rumeurs et précédents
Femme vengeresse et femme de l’ombre
Conclusion.