Le choc colonial et l'islam - Pierre-Jean LUIZARD

Le choc colonial et l'islam
Les politiques religieuses des puissances coloniales en terre d'islam

Pierre-Jean LUIZARD

« La laïcité est l’arme des nouveaux croisés » proclame aujourd’hui un slogan islamiste. Au-delà de ce jugement abrupt, on doit constater en tout cas que le rapport entre les héritages de la domination coloniale et l’importation de conceptions laïques et/ou sécularisées dans les pays musulmans est aujourd’hui au cœur des problématiques qui fondent les questionnements sur l’islam. Le contexte colonial a en effet manifesté partout les limites d’universalismes européens qui, pour la plupart, puisaient aux sources des Lumières. À l’épreuve de la colonisation, les idéaux émancipateurs sont souvent devenus la légitimation d’entreprises de domination, quand ils n’ont pas été purement et simplement retournés. La non-application de la loi de 1905 aux musulmans de l’Algérie française, le confessionnalisme politique au Liban, le projet sioniste en Palestine, la « question irakienne », la création du Pakistan sont autant d’exemples qui interrogent ces universalismes. Ce sont ces situations — et bien d’autres — que revisitent les auteurs de ce très riche ouvrage collectif. En choisissant de confronter les politiques religieuses des puissances coloniales avec la façon dont elles ont été perçues par les musulmans, ils fournissent les clefs pour comprendre les retours actuels. Une large place est réservée à l’expérience française, mais la problématique est élargie aux autres puissances coloniales européennes : Royaume-Uni et Russie.

Version papier : 39 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Histoire contemporaine
Parution : mai 2006
ISBN : 9782707146960
Nb de pages : 552
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Pierre-Jean LUIZARD

Pierre-Jean Luizard, historien, est chercheur au CNRS et membre du Groupe de sociologie des religions et de la laïcité (GSRL) à Paris. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Formation de l’Irak contemporain (CNRS Éditions, 2002) ; La Question irakienne (Fayard, 2002 ; nouvelle édition augmentée 2004) ; La Vie de l’ayatollah Mahdî al-Khâlisî par son fils (La Martinière, 2005).

Extraits presse

« "La laïcité est l'arme des nouveaux croisés", proclament les islamistes aujourd'hui. Le rapport entre domination coloniale et importation d'idéaux laïques dans les pays musulmans est en effet au cœur des problématiques qui fondent les questionnements sur l'islam. À l'épreuve de la colonisation, les idéaux émancipateurs sont souvent devenus la légitimation d'entreprises de domination, quand ils n'ont pas été purement et simplement retournés. C'est cette vaste question qu'explorent les nombreux auteurs de cet ouvrage collectif dirigé par Pierre-Jean Luizard, historien au CNRS. »
SUD-OUEST

« [...] Un ouvrage qui explique les racines du renouveau musulman. »
OUEST FRANCE

« Un ouvrage collectif riche et indispensable pour comprendre le sens historique des problématiques d'aujourd'hui.»
L'HUMANITÉ

« Couvrant un large spectre de situations, souvent passionnant, détaillé (jusqu'a être parfois trop technique) et d'une grande finesse d'analyse, l'ouvrage de Pierre-Jean Luizard souffre de quelques défauts. »
PARUTIONS.COM

« Ce gros volume rassemble les contributions de 28 auteurs qui tentent de décrire le rapport entre politique et religion tel qu'il s'est établi dans le contexte colonial et en milieu musulman. »
ETUDES

« Ce livre permet, à travers plusieurs contributions de grande qualité: érudition, abondance de l'information, finesse de l'analyse, de découvrir des éléments de compréhension très précis des relations et des contacts entre le monde musulman et l'Europe à partir du XIX° siècle. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE

« Le livre laisse percevoir en filigrane un héritage qui guide les politiques en direction des anciennes colonies et conditionne encore les regards portés sur les musulmans, fussent-ils devenus citoyens des anciennes "puissances". La lecture de l'ouvrage
conduit à formuler l'hypothèse que nous ne sommes toujours pas sortis d'une vision héritée de la colonisation et tributaire d'un arsenal théorique "orientaliste", quand bien même les travaux scientifiques tendent à s'en émanciper au moins depuis les années 1980. »
VINGTIÈME SIÈCLE

« "L'anticléricalisme n'est pas un article d'exportation." L'expression de Léon Gambetta résume merveilleusement bien la logique coloniale de la France avec les pays partiellement ou entièrement musulmans. Elle se traduit, dans le Maroc du maréchal Lyautey, par un renforcement de la culture ancestrale et la création en parallèle, loin des regards indiscrets, de villes, de quartiers et de lois occidentales. À Damas et à Beyrouth, les autorités coloniales déclaraient jusqu'en 1930 travailler "pour le bien du pays, pour l'avantage de l'Eglise, pour l'honneur de la France". Ces exemples et bien d'autres longuement étayés dans le livre dirigé par Pierre-Jean Luizard, tentent de répondre, preuves à l'appui, à l'accusation islamiste selon laquelle "la laïcité est une greffe occidentale".
LE NOUVEL OBSERVATEUR

PRESSE

 

Table des matières

Introduction, par Pierre-Jean Luizard - I / Utopies des Lumières, expansion économique et coloniale : l’Europe se projette en terres d’islam -1. La projection chrétienne de l’Europe industrielle sur les provinces arabes de l’Empire ottoman, par Henry Laurens - 2. Le discours colonial des saint-simoniens : une utopie postrévolutionnaire française appliquée en terre d’islam (Égypte et Algérie), par Philippe Régnier - 3. Les sources d’inspiration de la Constitution tunisienne de 1861, par Hafidha Chekir - 4. La politique coloniale de Jules Ferry en Algérie et en Tunisie, par Pierre-Jean Luizard - 5. La revanche des congrégations ? Politique anticléricale et présence catholique françaises en Palestine au début du XXe siècle, par Dominique Trimbur - 6. Quand la laïcité des franc-maçons du Grand-Orient de France vient aux Jeunes-Turcs, par Thierry Zarcone - 7. Peuple juif/populations autochtones : les fondements de la domination britannique en Palestine, par Nadine Picaudou - II / L’échec de l’universalisme républicain français en Algérie - 8. Les enjeux de la naturalisation des juifs d’Algérie : du dhimmi au citoyen par Joëlle Allouche-Banayoun - 9. Islam et citoyenneté en Algérie sous la IIIe République : logiques d’émancipation et contradictions coloniales (exemple des lois de 1901 et 1905), par Anna Bozzo - 10. La République et la Mosquée : genèse et institution(s) de l’islam en France, par Jalila Sbaï - 11. Les apories d’une projection républicaine en situation coloniale : la dépolitisation de la séparation du culte musulman et de l’État en Algérie, par Raberh Achi - III / Maroc et Afrique subsaharienne : des politiques musulmanes pour la France ? - 12. Quelques propos sur la politique musulmane de Lyautey au Maroc (1912-1925), par Daniel Rivet - 13. Politiques musulmanes de la France en Afrique subsaharienne à l’époque coloniale, par Jean-Louis Triaud - 14. Résistances africaines aux stratégies musulmanes de la France en Afrique occidentale (région soudano-voltaïque), par Danielle Jonckers - IV / Les universalismes européens à l’épreuve du communautarisme et des mandats - 15. Attitudes envers l’islam dans l’Eglise orthodoxe hier et aujourd’hui , par Alexey Zhuravskiy - 16. Les débuts du sionisme (1882-1903) vus par les consuls de France à Jérusalem, par Rina Cohen - 17. Le rôle des missions catholiques dans la fondation d’un nouveau réseau d’institutions éducatives au Moyen-Orient arabe, par Jérôme Bocquet - 18. «L’entité alaouite », une création française, par Sabrina Mervin - 19. La réforme des juridictions religieuses en Syrie et au Liban (1921-1931) : raisons de la puissance mandataire et raisons des communautés, par Nadine Méouchy - 20. Exporter la laïcité républicaine : la Mission laïque française en Syrie mandataire, pays multiconfessionnel, par Randi Deguilhem - 21. Le mandat britannique et la nouvelle citoyenneté irakienne dans les années 1920, par Pierre-Jean Luizard - 22. Les Britanniques et l’islam dans le sous-continent indien : pourquoi l’indépendance a-t-elle correspondu à la Partition ?, par Aminah Mohammad-Arif - 23. Les tentatives d’instaurer le mariage civil au Liban : l’impact des Tanzimat et des réformes mandataires, par Aïda Kanafani-Zahar - V / Les réactions musulmanes : refus, malentendus et jeux de miroir - 24. La question du califat , par Gilles Veinstein - 25. La France et l’Émir Abd el-Kader, histoire d’un malentendu, par Bruno Etienne - 26. Le « panislamisme » existait-il ? La controverse entre l’Etat et les réformistes musulmans de Russie (autour de la « Commission spéciale » de 1910), par Olga Bessmertnaïa - 27. Réformisme musulman et islam politique : continuité ou rupture ?, par Maher Charif - 28. Les réformes de l’université d’al-Azhar en Égypte : une entreprise de sécularisation ?, par Malika Zeghal

Droits étrangers

ISLAM AND THE LEGACY OF COLONIALISM


In order to legitimize their rule, Colonial Powers often exploited universalist ideals of emancipation. Is the notion of State Secularism also being used to further the interests of the self-styled new crusaders? This very rich collective work examines several examples (sectarian politics in Lebanon, the Zionist project in Palestine, the Saudi political system, the founding of Pakistan, etc.) studying the underside of colonization and how it was perceived by the Muslims.


Pierre-Jean Luizard is a historian at the Groupe de sociologie des religions (CNRS/EPHE). He is the author of several books, amongst which La Question irakienne (Fayard, Paris, 2002).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com