La vérité côté cour
Une ethnologue aux assises

Christiane BESNIER

Que se dit-il dans une cour d’assises, où se côtoient professionnels et jury populaire ? Comment y rend-on la justice ? Après avoir suivi une quarantaine de procès de 2001 à 2016, véritable immersion dans les prétoires, Christiane Besnier propose la première approche ethnographique de cette juridiction. Elle étudie au plus près, tout en maintenant la distance de l’ethnologue, les rouages du jugement dans les affaires de mœurs (viols et incestes) et d’homicides (meurtres et assassinats).
La recherche de la vérité en cour d’assises se rapproche d’une recherche en laboratoire. À partir de l’observation des faits, le président formule des hypothèses qu’il soumet au débat pour en mesurer la validité – un processus dans lequel l’oralité est décisive. Il est assisté dans cette tâche par les autres acteurs de l’audience. Ainsi, la cour d’assises produit une vérité construite collectivement. La comparaison avec la justice américaine, qui tend à désigner un gagnant et un perdant, au cours d’un affrontement entre avocats, met d’ailleurs en évidence la singularité du modèle français, où toutes les parties contribuent à la recherche graduelle de la vérité, faisant œuvre commune.
La Vérité côté cour initie le lecteur à toutes les étapes du procès, de la salle des pas perdus à celle des délibérés, et lui fait partager ces moments graves à travers de nombreuses citations saisies sur le vif.

Version papier : 18 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : mai 2017
ISBN : 9782707192110
Nb de pages : 220
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707195944
Format : EPUB

Christiane BESNIER

Christiane Besnier est ethnologue. Elle dirige des recherches sur les juridictions criminelles en France et en Europe au sein du Centre d’anthropologie culturelle de Paris Descartes. Elle est rédacteur en chef de la revue Droit et Cultures (université Paris Nanterre).

Extraits presse

Dans La Vérité côté cour, Christiane Besnier lève le voile sur les rouages du jugement en cour d'assises, de la scénographie judiciaire à l'énoncé du verdict. [...]
Au fil des pages, Christiane Besnier décortique donc méthodiquement le modèle français, qu'elle compare aussi au modèle anglo-saxon. Pour les novices du tribunal, ce livre offre l'avantage de passer en revue tous les éléments d'un procès.

27/06/2017 - Elise Koutnouyan - Les Inrocks

 

La loi, poursuit l'article [353 du code de la procédure pénale]"ne leur fait que cette seule question, qui renferme toute la mesure de leurs devoirs : "Avez-vous une intime conviction ?" Si depuis la loi du 11 août 2011, l'obligation de motivation des décisions de cour d'assises a levé une partie du mystère qui entoure l'alchimie du délibéré, la défiance perdure sur la notion d'"intime conviction".
Mais voilà qu'une voix se lève pour la défendre. Christiane Besnier n'est ni avocate, ni magistrate, ni professionelle du droit. Elle est ethnologue. D'une longue immersion dans les cours d'assises, elle est revenue avec une analyse approfondie de la "boîte noire" de l'intime conviction, ce mécanisme de l'élaboration de la décision criminelle, qu'elle livre dans cet essai.

30/06/2017 - Pascale Robert-Diard - Le Monde

 

Dans cette immersion au cœur des rituels de la Justice, Christiane Besnier décrypte le travail de construction de la cour pour faire lumière sur des affaires sombres. Loin des fantasmes, l'auteure compare le procès d'assises à un laboratoire, où chaque partie contribue à faire émerger la vérité par une collaboration fructueuse permettant d'aller du doute à la conviction. Dans une configuration presque théâtrale où chaque acteur a sa place et son rôle, l'auteure nous fait pénétrer dans la salle d'audience, en se plaçant côté cour. (…)
Enfin, cette enquête passionnante permet de comprendre les rouages du jugement, de la scénographie judiciaire à l'énoncé du verdict, et revient à démontrer comment une enquête objective peut permettre d'appréhender une notion subjective.

04/09/2017 - Stéphane Jacquot - ETVDES

 

Table des matières

Salle des pas perdus
Pourquoi la cour d’assises ?
L’apport de l’ethnologie
L’observation participante
I / Le rendez-vous de l’audience
1. La scène judiciaire
L’entrée des acteurs
La cour et les jurés - L’avocat général et l’accusé - Le greffier - La victime - Le public
La puissance de l’oralité
Pondérer les émotions - La circulation de la parole - Les instants de vérité
2. Une justice expérimentale
Les instruments de la recherche
L’expérimentation - La méthode expérimentale
L’observation des faits
La convocation des témoins - La déposition des témoins - Le dossier, acteur d’arrière-scène
3. En situation
Le président, expérimentateur central
À l’écoute - Le double rôle du président
Jurés et assesseurs, expérimentateurs associés
Apprivoiser l’institution judiciaire - Apprendre à observer
L’avocat général et les avocats, expérimentateurs collatéraux
Une alliance pour la vérité ?
Une collaboration fructueuse - Des stratégies divergentes
II / La vérité
4. Le modèle américain, ou le duel des parties
Le combat des avocats
La « cross-examination » : marquer des points pour gagner la partie - De l’art d’interroger
Les jurés, une cible émotionnelle
Étayer une thèse pour convaincre - Le recours aux experts
L’accusé exclu du débat
Le témoignage redouté - La négociation, obstacle à la vérité - Un mode de preuve codifié
5. Le modèle français, ou l’intervention du juge
La place centrale de l’accusé
Mettre en récit le crime - Dire les agressions sexuelles - Lorsque l’accusé refuse de coopérer
La présence des victimes
L’expertise d’une parole - L’expertise, discours de vérité ou tentation de juger ?
Vers une autre modèle de débat ?
La recherche de la vérité en question
6. La construction graduelle de la vérité
Forger les convictions
« On arrive enfin à la vérité ! » - Une affaire de violence intrafamiliale - L’émergence des preuves par la discussion rationnelle
La recherche d’énoncés stables
Le dossier, point d’appui de la comparaison - Les déclarations à l’audience - Du doute à la conviction
III / L’œuvre commune
7. Requérir et plaider
La partie civile : reconnaître la victime
L’affaire Mama Galledou - L’affaire des sept frères
L’avocat général : une peine intégratrice
Le violeur de Créteil - Les trois infanticides
La défense : l’humanité indivisible
« Aller chercher » les jurés - Plaider l’homme contextuel
8. Juger
Le délibéré
Le secret de la délibération - La pratique des présidents - Influences réciproques
La construction du jugement
Un détour par la loi de Gauss - Les courbes du délibéré
Motiver
L’invention prétorienne d’une motivation écrite - L’explication orale de la décision
Fin d’audience
Le sens de la peine 000
Rituel de fin
Remerciements
Bibliographie
Filmographie documentaire.

Droits étrangers

TRUTH IN COURT
An ethnologist at the criminal court

The result of 15 years immersion in French courthouses, this work provides an ethnographic approach to the criminal court and draws a parallel between the way it seeks to establish the truth and the processes of laboratory research. The president formulates hypotheses based on the observation of facts and presents them for discussion in order to assess their validity.
The author shows how the criminal court’s approach produces a truth that has been built up collectively as opposed to that of the American justice system the aim of which is to name a winner and a loser through a confrontation between lawyers. This comparison demonstrates the sense of the French model: a joint project where all parties contribute to a gradual search for the truth.


Christiane Besnier is an ethnologist. She is a researcher at the Centre d’anthropologie culturelle (Cultural anthropology centre) Paris Descartes La Sorbonne and editor of the journal, Droit et Cultures (Law and cultures) (Université Paris Ouest Nanterre La Défense).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com