La révolution sexuelle et la camaraderie amoureuse

E. ARMAND

Anarchiste individualiste et défenseur acharné de la liberté sexuelle, E. Armand se livre, au beau milieu des années 1930, à un dynamitage systématique de la morale de son temps. Se prononçant avant l’heure en faveur de l’amour libre et de la camaraderie amoureuse, il fustige l’« exclusivisme en amour » ainsi que le poison de la jalousie dont les excès passionnels ne peuvent entraîner que frustration ou violence. Ami de tous les non-conformistes sexuels et lui-même pervers à ses heures, Armand refuse la pudibonderie des bien-pensants. À travers le couple monogame, c’est la structure même de la famille qui est visée, cet « État en petit » qui développe nécessairement une exclusivité affective. Théoricien doucement délirant d’un droit à la jouissance pour tous, Armand en tire toutes les conséquences : contre le propriétarisme en amour, reste à expérimenter l’amour plural dans le cadre d’une camaraderie amoureuse égalitaire. Contre les logiques de concurrence qui tendent à convertir en marché l’espace des rencontres amoureuses, il appelle les lecteurs à former des sortes de coopératives sexuelles où corps et caresses s’échangeraient sous forme de troc généralisé. Une utopie affective et sexuelle dont la charge subversive demeure intacte, à l’heure d’une sexualité coincée entre marchandisation du sexe et sacralisation du couple.

Version papier : 16,50 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Gaetano MANFREDONIA
Collection : Hors Collection ZONES
Parution : février 2015
Format : EPub
ISBN papier : 9782355220104 ISBN numérique: 9782355220234

E. ARMAND

E. Armand est le pseudonyme d’Ernest-Lucien Juin (1872-1962), considéré comme l’un des principaux théoriciens de l’individualisme anarchiste. Collaborateur assidu de la presse anarchiste, il fonda et anima plusieurs journaux et revues pendant plus d'un demi-siècle dont « l'en dehors », pendant l’entre-deux-guerres.

Table des matières

Avant-propos : E. Armand, un anarchiste pas comme les autres - De la « Cité de Dieu » à l’individualisme anarchiste - Du mariage chrétien à la camaraderie amoureuse - Les combats pour une nouvelle éthique sexuelle - Les tentatives de mise en pratique des thèses sur la camaraderie amoureuse et leur échec - Portée et limite des thèses d’Armand - Les combats d’Armand sont-ils devenus obsolètes ? - En guise de préface - I / Le sexualisme révolutionnaire - 1. Le sexualisme révolutionnaire -2. Le combat contre la jalousie - 3. Réponse à une enquête sur la révision de la morale sexuelle -4. Pourquoi l’État traque-t-il les non-conformistes sexuels ? - 5. L’incohérence chrétienne en matière sexuelle - 6. Les extrémités et le sexualisme révolutionnaire -7. Mes réponses au communiste D. Riazanov et au Docteur A. Robertson-Prochowsky -8. Les fantaisistes sexuels - 9. Où un praticien prend la parole. Le droit des âgés à l’amour - II / La camaderie amoureuse - 1. Qu’est-ce que la camaraderie amoureuse ? -La camaraderie amoureuse comme valeur sexuelle autre - L’association de camaraderie amoureuse envisagée du point de vue coopératif - « Coopératisme amoureux » ou « chiennerie sexuelle » - Défense de la camaraderie amoureuse - 2. Réflexions et commentaires sur la camaraderie amoureuse - 3. Lettre d’un philosophe - L’amour plural : lettre ouverte à une jeune camarade - Lettre d’un philosophe à un camarade qui l’avait invité à une partie de plaisir - L’amour plural : lettre ouverte à une jeune camarade.