La neuroéthique
Ce que les neurosciences font à nos conceptions morales

Bernard BAERTSCHI

Depuis quelques décennies, les progrès de l’imagerie cérébrale (scanners et résonance magnétique) ont permis un développement sans précédent de notre connaissance du cerveau. Comme souvent – pensons au génie génétique –, les avancées scientifiques et les applications qu’elles rendent possibles soulèvent des questions éthiques fondamentales. Leur enjeu apparaît ici d’autant plus décisif qu’elles concernent un organe qui symbolise pour beaucoup la personne elle-même : mieux connaître le cerveau, c’est mieux nous connaître ; et agir sur lui, c’est agir sur notre identité. Jusqu’où pouvons-nous et devons-nous aller ?
Au-delà des problématiques proprement éthiques, le domaine de la neuroéthique s’étend à des questions philosophiques fondatrices, que les neurosciences renouvellent en profondeur : la nature de l’être humain, les rapports de l’âme et du corps, le libre arbitre ou l’identité personnelle. Cet ouvrage est principalement consacré à quatre de ces questions : le rôle, classiquement dévalorisé par les philosophes, des émotions dans nos décisions morales ; la place de la responsabilité et de la liberté individuelle à l’épreuve du déterminisme cérébral ; l’observation des états mentaux à travers la neuro-imagerie qui réactive un vieux rêve, lire dans l’esprit ; et enfin l’amélioration des capacités humaines que promettent les médicaments du cerveau.
En soumettant les neurosciences à l’examen philosophique et, réciproquement, en étudiant en quoi leurs avancées nous obligent à repenser nos conceptions morales, cette réflexion solidement argumentée évite à la fois un refus de principe et un enthousiasme naïf.

Version papier : 19 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Philosophie pratique
Parution : mars 2009
ISBN : 9782707157096
Nb de pages : 168
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Bernard BAERTSCHI

Bernard BAERTSCHI

Bernard Baertschi est maître d’enseignement et de recherche à l’Institut d’éthique biomédicale et au Département de philosophie de l’Université de Genève. Membre de la Commission fédérale (suisse) d’éthique pour les biotechnologies, il a notamment publié La Valeur de la vie humaine et l’intégrité de la personne (PUF, 1995) et En-quête sur la dignité. L’Anthropologie philosophique et l’éthique des biotechnologies (Labor & Fides, 2005).

Extraits presse

« La neuroéthique cherche son chemin. Elle l'a trouvé dans ce livre, qui est un ouvrage de réflexion philosophique sur les neurosciences et leurs implications à trois niveaux: premièrement, notre vision de l'être humain et de sa responsabilité devant ses actes; deuxièmement, les dérives potentielles des neurosciences dans le domaine de l'ingénierie génétique et neuronale, et troisièmement, la compréhension des bases neurologiques du jugement moral. »
CERVEAU ET PSYCHO

« Soumettre les neurosciences à l'examen philosophique et réciproquement, étudier en quoi leurs avancées nous obligent à reconsidérer nos conceptions morales, telle est l'ambition de ce livre. Pari réussi: il évite un refus de principe aussi bien qu'un enthousiasme trop simpliste. »
LA RECHERCHE

PRESSE

 

Bernard Baertschi, maître d’enseignement et de recherches à l’Institut d’éthique biomédicale et au département de philosophie de Genève, œuvre essentiellement en philosophe classique. Le sous-titre de son livre, « ce que les neurosciences font à nos conceptions morales », donne le ton. Il s’agit avant tout de mettre en perspective les principales théories philosophiques du jugement moral, de la responsabilité et de l’identité personnelle à la lumière des découvertes récentes des neurosciences. Comme il l’assène à ses collègues philosophes, « si déjà au XVIIIe siècle, il était judicieux d’aborder les questions philosophiques en tenant compte de ce que les sciences nous apprenaient, c’est devenu une exigence absolue de nos jours ».

06/10/2009 - Stanislas Dehaene - La vie des idées

 

Table des matières

Remerciements - Introduction -À chaque siècle son éthique ? - Les enjeux neuroéthiques - Un peu d’histoire - 1. Le rôle et la place des émotions dans l’éthique - La morale contre la nature humaine - La morale à l’écoute de la nature humaine - L’être humain est-il partial par nature ? - La valeur des attaches particulières - 2. La responsabilité et la liberté à l’épreuve du neurodéterminisme - La raison et la volonté La question du libre arbitre - La rétribution et les peines - Les expériences de Libet - De l’éthique à la métaphysique - 3. Lire dans l’esprit. La détection des menteurs - La phrénologie préventive - La neuroscience de l’éthique - La neurothéologie - L’interprétation de l’imagerie cérébrale - Le sophisme méréologique - 4. Les médicaments du cerveau et la neuroamélioration - Le bonheur sur prescription - La condamnation de l’hédonisme - L’importance du mérite - La création de soi, un fétichisme ? - Le fonctionnement humain normal - L’optimisation et l’amélioration - Le naturel et l’artificiel - Les conceptions de la vie bonne - La morale publique - Conclusion - Références bibliographiques.

Droits étrangers

NEUROETHICS


This book examines how Brain Sciences can help further our understanding of four key issues : the role of emotions in moral decision, the part played by responsibility and individual freedom, the observation of mental states, and the improvement of human faculties. What becomes of the notions of free-will and determinism In the light of what we now know of the brain's mechanisms ? Difficult ethical and philosophical questions are broached without flinching.


Bernard Baertschi is a lecturer and researcher at the Institut d’éthique biomédicale of the Philosophy Department of Geneva University. He is also a member of the Federal (Swiss) Ethics Committee for biotechnologies. He is the author of La valeur de la vie humaine et l’intégrité de la personne (PUF, 1995), Enquête sur la dignité. L’anthropologie philosophique et l’éthique des biotechnologies (Labor & Fides, 2005) and Conscience et réalité. Études sur la philosophie française au XVIIIe siècle (Droz, 2005).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com