À paraître

La maison éternelle
Une saga de la Révolution russe

Yuri SLEZKINE

Après la révolution de 1917, le nouveau pouvoir soviétique s’engagea résolument dans la destruction de l’ancien monde et dans la construction du socialisme. Dans le même temps, il construisit à Moscou sa propre maison, sur le site d’un ancien marécage, près de la Moskova. Cet ensemble de 505 appartements équipés, modèle d’« organisation communiste de la vie quotidienne », offrait aux hauts représentants du pouvoir bolchevique ainsi qu’à leur famille tous les services : une banque, une bibliothèque, un réfectoire, un théâtre, un bureau de poste, un court de tennis, etc.
Ce livre est l’histoire de cette « maison éternelle », et de tous ceux, hommes, femmes et enfants, qui y ont vécu. Cette grande saga familiale raconte la conversion au bolchevisme des socialistes de la première génération, elle relate l’exécution ou l’emprisonnement de 800 d’entre eux pour trahison pendant les Grandes Purges des années 1937-1938, et s’achève par la foi perdue de leurs enfants, et la fin de l’Union soviétique.
Élaboré à partir de sources largement inédites, de lettres, journaux intimes, mémoires et de centaines de photographies, La Maison éternelle est une épopée qui raconte l’histoire de la révolution russe comme personne ne l’avait fait auparavant. Un texte-fleuve dans la grande tradition de L. Tolstoï, A. Soljenitsyne ou V. Grossman, mais aussi un immense livre d’histoire qui éclaire d’un jour nouveau les rapports complexes entre bolchevisme et millénarisme.

Version papier : 27 €
Version numérique : 17,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : septembre 2017
ISBN : 9782707194312
Nb de pages : 1300
Dimensions : 154 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707197917
Format : EPUB

Yuri SLEZKINE

Yuri SLEZKINE

Yuri Slezkine est professeur d’histoire et directeur de l’Institut d’études slaves, est-européenes et eurasiennes à l’université de Californie, à Berkeley. Il est l’auteur de Arctic Mirrors : Russia and the Small Peoples of the North (Cornell University Press, 1996) et a codirigé l’ouvrage In the Shadow of Revolution : Life Stories of Russian Women from 1917 to the Second World War (Princeton University Press, 2000).