La France a peur... - Laurent BONELLI

La France a peur...
Une histoire sociale de « l'insécurité »

Laurent BONELLI

Zones de non-droit », « délinquants toujours plus jeunes et plus récidivistes », « flambée de la violence urbaine » : l’« insécurité » semble devenue l’un des principaux problèmes sociaux du début du XXIe siècle en France. Les responsables politiques, de droite comme de gauche, invoquent la « demande de sécurité » de leurs électeurs pour réclamer une action plus énergique de la police et de la justice et les gouvernements successifs ont rivalisé dans l’adoption de lois et de mesures nouvelles en la matière.
D’où vient une telle inflation du thème de la sécurité depuis le début des années 1980 ? Dans quelle mesure a-t-elle modifié la perception des milieux populaires et de leurs problèmes sociaux ? Cet ouvrage montre que l’émergence de l’« insécurité » est inséparablement liée aux formes de précarités qui se développent depuis la fin des Trente Glorieuses et au recul constant de l’État social. C’est à partir de l’ensemble de ses dimensions qu’il aborde cette question, des transformations des quartiers populaires à celles du jeu politique, du traitement médiatique de la « délinquance » aux savoirs et expertises en tout genre mobilisés pour l’interpréter, des politiques locales de sécurité jusqu’aux mutations profondes intervenues dans l’organisation et les missions de la police, de la justice et de l’école.
Avec la reformulation progressive de la question sociale en impératif d’« ordre dans la rue », c’est tout un pan des relations entre les citoyens et les institutions républicaines qui a changé de visage. Un livre somme qui permet de prendre la mesure d’un changement d’époque.

Version papier : 12,70 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Laurent BONELLI
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°326
Parution : janvier 2014
Format : EPub
ISBN papier : 9782707165039 ISBN numérique: 9782707181800

Laurent BONELLI

Laurent BONELLI

Laurent Bonelli est maître de conférences en science politique à l’université Paris-X (Nanterre) . Il a co-dirigé l’ouvrage La Machine à punir. Pratiques et discours sécuritaires (L’Esprit frappeur, Paris, 2001) et publié, à La Découverte, La France a peur (2008). Il est par ailleurs membre de la rédaction du Monde diplomatique.

Table des matières

Introduction
I / Les transformations des quartiers et des milieux « populaires » dans la France des années 1980
1. Les « grands ensembles » et leur histoire
La construction des « grands ensembles » - Proximité spatiale, distance sociale ?
2. Disciplines et indisciplines des jeunesses populaires
La « généralisation » scolaire et ses effets - Les évolutions du travail non qualifié - Ces « jeunes dont on parle »
II / Une généalogie des discours politiques de sécurité
3. Des Minguettes à Vaulx-en-Velin : vers une approche globale de la question urbaine ?
La (re)découverte des désordres urbains - Un réseau de « modernisateurs » de l’État
4. De la question urbaine à la lutte contre « l’insécurité »
Le discrédit symbolique des politiques de la Ville - Aggiornamento idéologique au parti socialiste
III / Comment « l’insécurité » est-elle devenue un objet et un enjeu du débat politique ?
5. De la gestion locale de la sécurité à la gestion de la sécurité locale
Des usages locaux de la sécurité - Codification et standardisation des pratiques locales - Les « consultants » en sécurité urbaine
6. La sécurité comme investissement politique
L’abstention et la montée du vote Front national - Le « nouveau jeu politique » - La sécurité comme bien politique
IV / La reformulation \"médiatique\" de la sécurité
7. « L’insécurité » télévisée - Que sont les magazines télévisés consacrés à « l’insécurité » ? - Qui sont les invités sur les plateaux de télévision ? - Les reportages
8. Un cas d’école : « Vous avez demandé la police »
Présentation - La sélection des invités - Hiérarchisation, problématisation et consécration
V / Production, avènement et usages d’une science de l’État
9. Police et délinquance, des recherches sous contrainte
Un espace savant faiblement autonome - Lieux « neutres » et lieux communs. L’Institut des hautes études sur la sécurité intérieure
10. L’élaboration et la diffusion d’une doctrine : les contrats locaux de sécurité
La construction d’une doctrine - Techniques et instruments de diffusion d’une doctrine - Des savoirs « intermédiaires » et neutralisés
VI / Qu’est-ce qu’une « politique locale de sécurité » ?
11. Une confluence de perspectives et de préoccupations hétérogènes
Des « quartiers sensibles » à géométrie variable - La lutte contre la « violence » et les « incivilités »
12. Quand la sécurité redéfinit les équilibres locaux
Des CLS traversés par des réformes d’institution - Enrôlement et invention au niveau local
VII / Réorganisation et revalorisation du travail policier
13. L’autonomie policière à l’épreuve des réformes
Réformes de la police et « modernisation » du service public - Les contradictions de la « reconquête policière » des quartiers
14. Les Renseignements généraux à la découverte des quartiers : histoire et implications d’une conversion
Police « politique » et police de la politique - Les RG et les « violences urbaines » - Luttes policières et revalorisation institutionnelle
Épilogue
Remerciements
Postface à l'édition 2010
.