La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / L'invention d'une démocratie     

L'invention d'une démocratie
Les leçons de l'expérience tunisienne

Moncef MARZOUKI

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
vidéo
extraits presse
foreign rights

L'invention d'une démocratie
Imprimer la fiche



 

Après le « printemps arabe » de 2011, beaucoup en Occident ont annoncé le risque d’un « hiver islamiste ». Mais cette vision simpliste interdit de comprendre la complexité des défis qu’affrontent aujourd’hui les sociétés du monde arabe. D’où l’importance de cet essai éclairant de Moncef Marzouki, président depuis décembre 2011 de l’État tunisien de transition qui a succédé à la dictature de Zine El-Abidine Ben Ali.
Homme de gauche d’une lucidité sans concession, promoteur d’une alliance politique inédite et difficile avec les islamistes d’Ennahda, Moncef Marzouki livre ici des clés décisives pour dépasser les clichés sur le processus postrévolutionnaire tunisien. Et il évoque sans langue de bois les vrais enjeux : comment des sociétés privées pendant des décennies des libertés élémentaires, minées par la corruption, peuvent-elles édifier la démocratie ? Comment gérer la tension entre les tenants d’un islam politique souvent adepte des recettes néolibérales et leurs adversaires progressistes ? Comment conduire un programme d’action répondant aux attentes de la population : lutte contre la pauvreté et les inégalités, éducation pour tous, reconstruction d’une économie au service des citoyens, égalité hommes/femmes, justice indépendante… ? Comment, enfin, établir entre les sociétés du Sud et du Nord de la Méditerranée des rapports fondés sur le respect mutuel et des échanges équilibrés ?
À partir de l’expérience tunisienne, un ouvrage salutaire pour dépasser le stérile affrontement entre extrémismes salafistes et laïques et pour renouveler le débat public, en France comme en Tunisie et ailleurs.

Introduction. L’originalité de l’expérience tunisienne
1. Un parcours politique
2. Bâtir une république démocratique sur les décombres d’une dictature
3. Créer une démocratie du XXIe siècle
4. L’islam politique et la troïka : le défi démocratique
5. Le salafisme : un phénomène périphérique
6. La révolution tunisienne ne sera pas « confisquée »
7. Une économie pour tous
8. Une organisation sociale au service de tous
9. La géopolitique des printemps arabes
10. Comment construire une Méditerranée démocratique
Conclusion. « Où va ce chemin ? »


lundi 8 avril 2013
Monce200ARZOUKI - L&167;invention d'une dmocratie aux ditions La Decouverte


 

vendredi 12 avril 2013



 

Il y a urgence à lire l'historique militant des droits de l'homme devenu, en 2011, président de la Tunisie. Si son témoignage donne du champs à l'histoire de ce pays (depuis l'engagement du père de Marzouki dans la lutte pour l'indépendance jusqu'à l'exil forcé de Moncef), l'essai lève le voile sur les rapprochements antérieurs à la révolution entre laïcs modérés et islamistes progressistes.

14/04/2013 - Catherine Debray - Sud Ouest

 

Dans ce livre où il relate son long combat contre la dictature de Ben Ali, le chef de l’État tunisien esquisse sa vision d’une Tunisie démocratique et pluraliste. Le regard qu’il porte sur le rapport entre le politique et le religieux interpelle. Moncef Marzouki, qui croit aux vertus du dialogue pour dépasser les divergences, explique comment, après avoir combattu Ennahdha, la gauche qu’il incarne a fini par dialoguer avec cette frange dite modérée de la mouvance islamiste. Car pour lui « l’islamisme n’existe pas : il n’y a que des islamismes ». Et c’est à la suite de multiples rencontres que ce dialogue aboutit à un compromis acceptable en 2003, la « déclaration de Tunis », qui va sceller l’alliance entre Ennahdha et une partie de la gauche tunisienne contre le régime de Ben Ali ! Marzouki admet toutefois l’existence de divergences avec ses alliés islamistes sur au moins quatre points. Ainsi en est-il de « l’égalité entre hommes et femmes », où il reconnaît avoir accepté que le terme « complète » ne soit pas inscrit dans cette « déclaration de Tunis ».

19/04/2013 - L'Humanité

 

Confrontés aux réalités du pouvoir, les dissidents historiques comme Vaclav Havel, Lech Walesa ou aujourd'hui Moncef Marzouki sont-ils condamnés à décevoir ? Le président tunisien, opposant courageux à Bourguiba puis à Ben Ali, essaie depuis décembre 2011 en son palais de Carthage de naviguer entre les islamistes d'Ennadha et la frange laïque de son peuple, qui est aussi son électorat. Lucidement, dans son dernier livre, L'invention de la démocratie, il reconnaît que son pays hoquette de crise en crise, dont la plus grave fut l'assassinant par des salafistes de l'opposant Chokri Belaïd le 6 février. Positif ou candide, Marzouki veut croire malgré tout en la solidité et l'unité de son pays, berceau des printemps arabes. Pourquoi, demande-t-il, la Tunisie devrait-elle en quelques années réussir une transition démocratique que les pays d'Europe ont mis des décennies à achever ? Son livre sur sa première année au pouvoir n'est pas qu'un plaidoyer pro domo. Marzouki, qui fut longtemps un grand neurologue en France, est un fin analyste de son pays et de sa société, et son livre est indissociable à ceux qui suivent la Tunisie et les révolutions arabes.

20/04/2013 - François Sergent - Libération

 

THE INVENTION OF A DEMOCRACY
Lessons from the Tunisian experience

After the « Arab Spring » of 2011, many in the West warned of the perils of an « Islamic Winter ». This simplistic reading does not take into account the complexity of the socio-economic challenges faced by societies today in the Arab world. Hence the importance of Moncef Marzouki’s essay, president since December, 2011 of the Transition Tunisian State that succeeded the dictatorship of Zine El-Abidine Ben Ali.
Moncef Marzouky is a man of progressive views, both lucid and realistic, he leads an unprecedented and difficult political alliance with the Islamist party : Ennahda. In this book he shares his ideas for the future, allowing the reader a clear-sighted view of the reality of these « Arab Springs » far from clichés and rumors.


Moncef Marzouki, a neurologist and public health practitioner, was born in Grombalia (Tunisia) in 1945. He joined the civil rights movement against Habib Bourguiba’s regime as early as 1979, and then in 1987, continued opposing the Ben Ali dictatorship. Fleeing persecution, he arrived in France in 2001. After the fall of Ben Ali in January 2011, he returned to Tunisia and was elected president by the national assembly eleven months later. Moncef Marzouki is the author of Arabes, si vous parliez (Lieu commun, 1987 ; Afrique Orient, 2012) and of Dictateurs en sursis. La revanche des peuples arabes (L’Atelier, 2009 et 2011).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016