L'enquête de terrain

Daniel CEFAÏ

Des journalistes aux travailleurs sociaux en passant, bien sûr, par les ethnologues ou les sociologues, on ne compte plus les professions amenées à recourir à l’enquête de terrain. Qu’observer ? Comment ? Que restituer de ce qu’on a vu ? Sous quelle forme ? Pour répondre à ces questions, il ne manque pas de guides ou de manuels. Mais le mieux n’est-il pas d’écouter directement ce qu’ont à nous dire certains de ceux qui ont compté parmi les meilleurs enquêteurs de leur temps ? À les lire, ces questions de méthode, qui paraissent souvent si arides et ennuyeuses, deviennent soudain passionnantes. L’Enquête de terrain rassemble une série de textes, pour la plupart classiques et jamais traduits en français, sur le travail de terrain en sociologie et en anthropologie. La première partie donne un aperçu de l’invention du travail ethnographique en Grande-Bretagne, jusqu’à la révolution malinowskienne, et sur la pratique de l’enquête des chercheurs de l’école de sociologie de Chicago et du Rhodes-Livingstone Institute en Rhodésie. La deuxième partie est consacrée aux principaux moments de la querelle de l’explication et de l’interprétation en anthropologie. La troisième présente un choix d’expérimentations et d’innovations en sociologie, des années 1950 à aujourd’hui. Chacune de ces parties s’accompagne d’une présentation qui en situe le contexte historique et intellectuel et permet au lecteur de se repérer parmi les différents auteurs et courants. Une éclairante postface, véritable guide d’enquête à elle seule, fait le tour des problèmes discutés dans la littérature méthodologique et offre un vaste panorama des recherches empiriques fondées sur le travail de terrain en France et à l’étranger. Mieux qu’un manuel, L’Enquête de terrain couvre ainsi un siècle de réflexion sur le travail de terrain. Il s’adresse aux étudiants et aux chercheurs en sciences sociales et à tous les professionnels qui recourent à ces outils d’investigation.
Avec des textes de : John A. Barnes, Howard Becker, Michael Burawoy, Aaron V. Cicourel, James Clifford, Robert Emerson, Clifford Geertz, Raymond Gold, Martin Hammersley, Jennifer Platt, George W. Stocking Jr., Anselm Strauss et Juliet Corbin, James Urry, Peter Winch.

Version papier : 42 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches / M.A.U.S.S.
Coédition : La Découverte/M.A.U.S.S.
Parution : mai 2003
ISBN : 9782707140722
Nb de pages : 624
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Daniel CEFAÏ

Daniel Cefaï est maître de conférences à l’université Paris-X-Nanterre et chercheur à l’institut Marcel-Mauss et au Sophiapol. Il a publié dans la même collection L’Enquête de terrain (La Découverte, 2003) et différents ouvrages collectifs sur Les Cultures politiques (PUF, 2001), Les Formes de l’action collective (avec Danny Trom, Éditions de l’EHESS, 2001), Les Sens du public (avec Dominique Pasquier, PUF, 2004) et L’Héritage du pragmatisme (avec Isaac Joseph, Éditions de l’Aube, 2002).

Extraits presse

« Attention, ouvrage exceptionnel ! Avec L'Enquête de terrain, Daniel Cefaï livre un ouvrage qui va figurer parmi les classiques de la littérature sociologique. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE EN FRANÇAIS

« Daniel Céfaï ne propose pas un manuel méthodologique de plus, genre ô combien suspect [...] il propose, au contraire, d'expliciter la genèse, les mises en question et les modalités du travail de terrain, et plus particulièrement son développement en sociologie. L'auteur fournit à la fois les principales pièces du débat et un appareil critique et bibliographique considérable. »
L'HOMME

PRESSE

 

Table des matières

Remerciements - Provenance des textes - Avant-propos - I. Histoire des origines du travail de terrain -Présentation - Folklorisme et ethnologie en France - L'invention du travail de terrain en Grande-Bretagne - Anthropologie culturelle et enquête sociale aux États-Unis - L'école de sociologie de Chicago - L'école d'anthropologie de Manchester et le Rhodes-Liviongstone Institute - Sur les annexes méthodologiques - 1. La constitution du questionnaire « Notes and Queries on Anthropology ». Les premiers pas de l'anthropologie britannique, par James Urry - 2. La magie de l'ethnographe. L'invention du travail de terrain de Tylor à Malinowski, par George William Stocking Jr. - L'Association britannique, du fauteuil au terrain - Des missionnaires aux savants naturalistes - Haddon dans le détroit de Torres : 1888-1899 - Observer directement l'âge de pierre en Australie - « L'étude intensive de zones restreintes » avant la Grande Guerre - Rivers et la méthode concrète - La révision de 1912 des Notes and Queries - Malinowski, du British Museum à Mailu - Les Trobiand, de Rider Haggard à Conrad - Les Argonautes comme Mythe evhémériste - La charte mythique de Malinowski et l'ethnogaphie moderne - 3. La première vague de l'école de sociologie de Chicago. Le mythe des données de première main, par Jennifer Platt - Pionniers de la collecte systématique de données empiriques ? - Inventeurs de nouvelles méthodes d'investigation ? - Utilisateurs de données de première main ? - Introducteurs de nouveaux thèmes d'enquête et de réflexion ? - Discussion - 4. Problèmes éthiques et politiques. L'enquête en contexte colonial vue par un anthropologue du Rhodes-Livingstone Institute, par John Arundel Barnes - Conditions coloniales et post-coloniales - Partenaires officiels - Jugements moraux sur le terrain - Définitions du rôle - Publication - II. La controverse autour du tournant interprétatif enanthropologie - Présentation - Les limites de l'exigence de validation du rationalisme critique - L'héritage de Wittgenstein : comprendre selon Peter Winch - Le tournant herméneutique : interpréter selon Clifford Geertz - Le modèle réthorique : raconter selon James Clifford - La riposte de l'attitude scientifique : expliquer la réalité sociale - 5. La description dense. Vers une théorie interprétative de la culture, par Clifford Geertz - 6. Comprendre les sociétés primitives. Une approche wittgensteinienne, par Peter Winch - La réalité de la magie - Leurs standards et les nôtres - 7. De l'autorité en ethnographie. Le récit anthropologique comme texte littéraire, par James Clifford - 8. Le tournant rhétorique en ethnographie. Une réponse poppérienne au textualisme, par Martin Hammersley - Rhétorique, réalisme et autorité - Le bien et le mal dans la rhétorique ethnographique - III. La renaissance des méthodes qualitatives en sociologie - Présentation - La multiplicité des formules d'enquête dans les années quarante et cinquante - Sociologie des professions et Field Training Project : la seconde vague de Chicago - Le problème de la validité : induction analytique et grounded theory - Ethnographie de la communication et sociologie cognitive - Chicago irregulars, ethnométhodologie et extended case theory - 9. Jeux de rôles sur le terrain. Observation et participation dans l'enquête sociologique, par Raymond Gold - Le pur participant - Le participant-comme-observateur - L'observateur-comme-participant - Le pur observateur - 10. Inférence et preuve en observation participante. Sur la fiabilité des données et la validité des hypothèses, par Howard Becker - Sélection et définition des problèmes, des concepts et des indices - Contrôle de la fréquence et de la distribution des phénomènes - Modélisation des systèmes sociaux - L'analyse finale et la présentation des résultats - 11. L'analyse de données selon la grounded theory. Procédures de codage et critères d'évaluation, par Anselm Strauss et Juliet Corbin - Grounded theory : présentation - Canons et procédures - Opérations de codage qualificatif - De la théorie empirique à la théorie formelle - 12. Contre un empirisme naÏf. Une théorie plus forte et un contrôle plus ferme sur les données, par Aaron V. Cicourel - Niveaux d'information, formes de raisonnement empirique - Nouvelles méthodes d'enquête : l'analyse sociololinguistique des données enregistrées - Modes de traitement de l'information : socialisation infantile et entretien médical - 13. Le travail de terrain comme activité d'observation. Perspectives ethnométhodologistes et interactionnistes, par Robert Emerson - Tendances générales - Problèmes récents de la recherche - Processus sociaux - 14. L'étude de cas élargie. Une approche réflexive, historique et comparée de l'enquête de terrain, par Michel Burawoy - Embrasser la condition ethnographique - La science positive revisitée - Définir la science réflexive - L'étude de cas élargie - Les effets de pouvoir - Les implications de l'existence de deux modèles scientifiques - Postface. L'enquête de terrain en sciences sociales, par Daniel Céfaï - Introduction - Anthropologie et sociologie : nouvelles pratiques du terrain - La fin du grand partage - Le renouveau du terrain en France - Un concept de terrain générique ? - Travail de terrain, étude de cas, observation participante et description ethnographique - Observation participante - Description ethnographique - Étude de cas - Logique de l'enquête : rationalisme critique et inductionnisme analytique - La logique de la découverte et de la justification - Les schèmes de l'induction et de l'abduction - Coopération, réceptivité et réflexivité - Les cadres de pertinence de l'enquête : situations ordinaires et situations scientifiques - Espèces d'observation et de description - Les trois cadres de pertinences de la situation d'enquête - L'usage des journaux de terrain - Les compétences corporelles : savoir-faire, savoir-voir et savoir-dire - Le corps : point zéro de l'enquête ? - L'ébranlement des habitudes et des routines - Les types d'activité et d'action sur le terrain - La dynamique des interactions et des conversations - Engagements et transactions sur le terrain - Genre et ethnicité, élites et organisations - L'enquête des enquêtés et l'enquête sur soi - Stratégies et échelles de l'enquête de terrain - Stratégies d'enquête - Variations de grandeurs d'échelles et comparaison de plusieurs sites - Deux exemples de relation micro-macro : le candomblé à Bahia et la police à Berlin - Problèmes de fiabilité et de validité sur le terrain - Contraintes de justification scientifique - Prise de notes et écriture ethnographique - Opérations d'attestation et de validation - Conclusion : éthique et politique du terrain.