Catalogue / Ethnologie et anthropologie / L'anthropologie de Lévi-Strauss et la psychanalyse     
L'anthropologie de Lévi-Strauss et la psychanalyse
D'une stucture l'autre
Marcel DRACH, Bernard TOBOUL
présentation
infos techniques
auteur
table des matières

L'anthropologie de Lévi-Strauss et la psychanalyse
Imprimer la fiche

 

Ce livre renoue avec un moment doublement fécond : l'invention, par Claude Lévi-Strauss dans les années 1940, d'une « anthropologie structurale », fruit de la rencontre avec la linguistique de Roman Jakobson ; puis l'adoption, la décennie suivante, du structural en psychanalyse, par Jacques Lacan. Les auteurs restituent la vigueur de ces échanges et soulignent des points de convergence, connus ou moins connus. Ainsi, retrouve-t-on le concept de structure dans ses usages désormais classiques : phonologie, systèmes de parenté, langage des mythes. Mais on le découvre aussi mis à l'épreuve de la fonction poétique, par Jakobson ; et soumis au bouleversement des dernières thèses de Lévi-Strauss sur la musique.
En psychanalyse, la structure n'a d'abord été importée qu'à la condition d'un paradoxal « sujet de l'inconscient », qui se démarque de l'inconscient structural lévi-straussien. Mais par la suite, Lacan retrouve les transformations internes au structuralisme, quand, s'éloignant du modèle linguistique, il affirme sa notion de « lalangue », quand il repense la structure au moyen du nœud borroméen, ou met en crise la totalité, avec le « pas-tout » des formules de la sexuation.
Cette rencontre tardive des trois grandes œuvres réserve-t-elle de la structure un autre usage ? C'est ce dont, au terme de la réflexion proposée ici, on pourra peut-être décider. Le présent ouvrage fait suite à un colloque initié en automne 2005 par quelques-uns (Marion Abélès, Marcel Drach, Michel Izard, Marie Mauzé et Bernard Toboul). Informé de ce projet, Claude Lévi-Strauss a accepté de l'entendre avec bienveillance. Mûri dans le sillage de ce colloque, ce livre lui est offert en hommage.

Liminaire, par Bernard Toboul - Avant-propos, par Marcel Drach - I / Claude Lévi-Strauss et l'introduction du symbolique dans la psychanalyse - 1. Le dédoublement de la représentation: paradoxes de la prise au corps du symbolique, par Marcel Drach et Marie Mauzé - 2. La psychanalyse et l'anthropologie sociale au regard de la loi, par Charles-Henry Pradelles de Latour - 3. Lévi-Strauss et le mythe freudien du père, par Olivier Douville - 4. Lévi-Strauss lecteur de Freud, Lacan lecteur de Lévi-Strauss, par Marc Strauss - 5. Le transfert de Lacan à Lévi-Strauss, par Markos Zafiropoulos - II / La mise en crise du structural et de ses dualismes - 6. Lacan réévalué par Lacan, par Colette Soler - 7. Sexualité et sexuation dans l'enseignement de Lacan, par Claude-Noële Pickmann - 8. Le franchissement des dualismes de la langue par la fonction poétique, par Marcel Drach - 9. Enjeux de l'homologie et de l'équivalence, par Marie-Christine Lala - 10. La musique par-delà le mythe, par Marcel Drach - III. Le signe aux prises avec le réel - 11. Retour sur l'efficacité symbolique, par Richard Rechtman - 12. Le ternaire et la pénombre du symbole, par Annie Tardits - 13. Structuralisme et lignes de fuite, par Philippe Mengue - IV. Trauma subjectif, trauma historique - 14. Heurs et malheurs de la fonction paternelle chez les Algonkins du Canada, par Jacques Leroux - 15. Trauma, défense et répétition, par Alain Vanier - 16. Trauma/traumatisme et génocide, par Jean-Jacques Moscovitz - V. De l'inconscient structural lévi-straussien au sujet de l'inconscient lacanien - 17. Le sujet et la différence de la psychanalyse, par Bernard Toboul - Finale, par Bernard Tobboul et Marcel Drach -Bibliographie - Liste des auteurs.

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2014