Kubark
Le manuel secret de manipulation mentale et de torture psychologique de la CIA

COLLECTIF

En pleine guerre froide, la CIA sous le nom de code « KUBARK » - rédige un manuel d'interrogatoire secret destiné à ses agents.
Mobilisant les résultats de recherche en psychologie expérimentale, les auteurs formulent les principes d'une pratique scientifique de l'interrogatoire à la violence aseptisée. Au-delà des coups ou de la douleur, il s'agit de manipuler le psychisme du sujet pour le faire craquer. A cette fin, ils énoncent, à l'échelle individuelle, les principes de ce que Noami Klein a appelé « la stratégie du choc », ensuite appliquée par le néolibralisme à l'échelle des sociétés : provoquer brusquement chez le sujet un état de régression psychique afin de le placer sous emprise. Cette contre doctrine contre-insurrectionnelle a ensuite inspiré au travers de la School of Americas de triste mémoire, les tortionnaires des dictatures sud-américaines, mais aussi plus récemment les pratiques d'interrogatoire américaines à Abou Ghraib et Guantanamo.
Ce document confidentiel, rédigé en 1963, fut tenu secret jusqu'en 1997, date à laquelle des journalistes américains purent obtenir sa déclassification au nom de la loi sur la liberté de l'information. De nombreux passages demeurent cependant censurés.
Il s'agit de la première traduction française de ce texte, jusque là inédit.
Connaître les principes d'un pouvoir, ses stratagèmes et ses tactiques est la première condition pour qui veut le déjouer.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors Collection ZONES
Parution : juin 2012
ISBN : 9782355220456
Nb de pages : 192
Dimensions : 140 * 205 mm

COLLECTIF

Extraits presse

Ames sensibles, s'abstenir. Ce manuel recèle les méthodes d'interrogatoire à appliquer contre ceux que les Etats-Unis considèrent comme des ennemis d'Etat. Mis au point par Kubark (cryptonyme de la CIA pendant la guerre froide) dans les années 1960 et distribué aux membres du contre-espionnage, il s'appuie sur les résultats des recherches scientifiques secrètement financées dès les années 1950 dans les laboratoires américains. Objectif: faire "craquer" un individu par la torture mentale. Des techniques toujours appliquées. Déclassifié en 1997 aux Etats-Unis, ce document est traduit pour la première fois en France.

01/09/2012 - Sciences et avenir

 

Table des matières

Introduction. De la torture en Amérique, par Grégoire Chamayou
Du goulag au labo
À la recherche du « candidat mandchou » - Analyse des « méthodes de contrôle communistes » - Expé- riences sur l’« isolement radical » - Naissance de la torture « psy »
La torture sans peine ?
Contrainte et vérité : le paradoxe de l’inquisiteur - Douleurs auto-infligées
Redéfinir la torture
L’escamotage de la violence - Définitions réductrices. - L’art de l’intolérable
« Nous avons les moyens de vous faire taire »
Les ratés de l’administration Bush - Une question de pouvoir
Stratégies de pouvoir
La stratégie d’Alice - Le principe de rétrécissement du monde - La stratégie d’autoprédation - Esquisse pour un contre-manuel
Note des traducteurs
I / Introduction
A. Finalité
B. Organisation de l’étude
II / Définitions
III / Considérations légales et politiques
IV / L’interrogateur
V / La personne interrogée
A. Types de sources : les catégories du renseignement
B. Type de sources : les catégories selon la personnalité
C. Autres indices
VI / Procédure pré-interrogatoire et autres préliminaires
A. La procédure pré-interrogatoire
B. Les autres procédures préliminaires
C. Résumé
VII / Préparer l'interrogatoire de contre-renseignement
A. La nature de l’interrogatoire de contre-renseignement
B. Planifier l’interrogatoire
C. Points spécifiques
1. Définition de l’objectif - 2. Résistance - 3. Le cadre de l’interrogatoire - 4. Les participants à l’interrogatoire - 5. La gestion du temps - 6. La fin de l’interrogatoire
VIII / L’interrogatoire de contre-renseignement non coercitif
A. Remarques générales
B. La structure de l’interrogatoire
1. La phase d’approche - 2. La phase de reconnaissance - 3. Les questions détaillées - 4. La conclusion
C. Techniques non coercitives d’interrogatoire d’une source résistante
1. Se tourner vers une autre source - 2. « Personne ne t’aime » - 3. L’œil qui voit tout (ou : « La confession est bonne pour ton âme ») - 4. L’indicateur - 5. Des nouvelles de chez vous - 6. Le témoin - 7. Suspects complices - 8. Ivan est une andouille - 9. Le couple d’interrogateurs - 10. La langue - 11. Spinoza et Mortimer Snerd - 12. Le loup déguisé en brebis - 13. Alice au pays des merveilles - 14. Régression - 15. Le détecteur de mensonges - 16. La graphologie
IX. L’interrogatoire coercitif de contre-renseignement avec des sources résistantes
A. Restrictions
B. La théorie de la coercition
C. L’arrestation
D. La détention
E. La privation sensorielle
F. Menaces et peur
G. La débilité physique
H. La douleur
I. Hyper-suggestibilité et hypnose
J. Les narcotiques
K. Repérer la simulation
L. Conclusion
X / L’aide-mémoire de l'interrogateur
XI / Bibliographie détaillée.