Je travaille, donc je suis
Perspectives féministes

Margaret MARUANI

Dès l’après-Seconde Guerre mondiale, l’accès au travail rémunéré a été au cœur des revendications des mouvements féministes occidentaux. En parallèle, cette question de l’activité laborieuse a constitué un champ privilégié pour les travaux de recherche pionniers sur les femmes. En ce début de XXIe siècle, marqué par une « crise » économique de long terme, une augmentation de la précarisation et un chômage endémique liés aux politiques néolibérales, l’analyse de la place des femmes et des hommes sur le marché du travail reste un passage obligé pour comprendre, beaucoup plus largement, les formes nouvelles de la domination masculine.
Rassemblant une trentaine d’auteur·e·s issu·e·s de différentes disciplines et pays, Je travaille, donc je suis propose d’éclairer, dans une perspective internationale et à travers des objets d’étude novateurs, les débats contemporains articulant genre et travail. Cet ouvrage s’appuie sur une hypothèse forte : le travail est une fenêtre sur le monde social – sur ses hiérarchies, ses tensions, mais aussi sur ses transformations – et l’analyse de la place des femmes et des hommes sur le marché du travail doit rester au cœur de toute réflexion sur l’émancipation des femmes.

Version papier : 23 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : mai 2018
ISBN : 9782707199706
Nb de pages : 280
Dimensions : 155 * 240 mm

Margaret MARUANI

Margaret MARUANI

Margaret Maruani est sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS. Elle est la fondatrice du réseau de recherche Marché du travail et Genre » (MAGE) et de la revue Travail, genre et sociétés. Elle est rattachée au Centre d'études sur les liens sociaux (CERLIS-Université Paris-Descartes). Á La Découverte, elle est l'auteure de plusieurs ouvrages, dont Un siècle de travail des femmes en France, 1901-2011 (avec Monique Méron, 2012) et Travail et emploi des femmes (« Repères » 5eédition, 2017).

Extraits presse

Cet ouvrage offre un vaste et stimulant panorama des études sur l’emploi et le travail au féminin et au masculin. Il rend visible la richesse et le renouvellement des débats ainsi que la variété des questions traitées.

28/06/2018 - Corinne Delmas - Open Editions

 

Table des matières

Remerciements
Introduction. L’adieu au travail, et puis quoi encore !, par Margaret Maruani
Prologue. Femmes, races, classes : défis pour le XXIe siècle, par Angela Davis
A / Inflexibles inégalités ?
Introduction, par Danièle Meulders et Rachel Silvera

Inégalités ici et ailleurs
Nouvelles inégalités ?
Bibliographie
1. Les statistiques dans les études de genre : un instrument de dévoilement ?, par Thomas Amossé
Des inégalités qui se réduisent, bien que partiellement et sélectivement
Une ouverture tardive, mais réelle, des statistiques à la thématique du genre
Bibliographie
2. Féminisme de marché et égalité élitiste ?, par Sophie Pochic
Le féminisme de marché, un nouveau courant transnational ?
Le cadrage élitiste de la « gestion de la diversité »
Jeux d’échelle autour de la dualisation du marché du travail féminin
Bibliographie
3. Prendre le Droit au sérieux, par Marie-Thérèse Lanquetin
Travail et négation de soi
Travail et individuation ?
Travail et existence de soi
Bibliographie
4. Care et intersectionnalité, un enjeu politique, par Helena Hirata
Du Black feminismà l’intersectionnalité
Critiques de l’intersectionnalité
Migrations en tous genres
Précarisation, emploi féminin et accroissement des inégalités
Care, racisme et sexisme
Bibliographie
5. Aux États-Unis, un verre à moitié plein ? par Laura Frader
Un pas en avant...
... deux pas en arrière
Obstacles tenaces et nouvelles stratégies
Bibliographie
6. Au Brésil, nouvelles perspectives, par Bila Sorj
Le tournant intersectionnel : inégalités entre les femmes au travail
Le travail des émotions, du corps et des identités
Bibliographie
7. En Espagne, le temps des transformations, par Carlos Prieto
L’égalité comme référent
1985-2015 : Les femmes au foyer deviennent des travailleuses
Les femmes travailleuses demeurent au service de la famille
Femmes et hommes face à la trame « travail-famille » dans la vie quotidienne
Au-delà des inégalités de genre
Bibliographie
B / Nouveaux objets, nouvelles frontières
Introduction, par Catherine Achin et Catherine Marry

Transformations du travail et nouvelles questions
L’apport des outils et concepts des études sur genre et travail dans d’autres champs de recherche
Bibliographie
8. Femmes, restructurations et services publics dans les institutions pénitentiaires britanniques, par Cécile Guillaume et Gill Kirton
Un programme de restructuration sans précédent
Une détérioration des conditions de travail et d’emploi
Une recomposition des formes de professionnalisme et des espaces de professionnalisation
Une fragilisation des processus de représentation syndicale
Bibliographie
9. Accès à l’emploi et violences faites aux femmes, par Iman Karzabi et Séverine Lemière
Les violences : un frein spécifique à l’emploi des femmes
Accompagner les femmes victimes de violences vers l’emploi : des bonnes pratiques
Bibliographie
10. De l’apport des recherches sur le genre et le travail pour les études chinoises sur la «
transition », par Tang Xiaojing

Les recherches chinoises sur les femmes/le genre et sur le travail au prisme de la «
transition »
Les recherches sur le travail et le genre sous le socialisme
De l’apport des recherches sur le genre et le travail pour la sociologie de la transition
Bibliographie
11. Tisser de nouvelles histoires : les travaux d’aiguille à l’école des filles (France-Algérie coloniale), par Rebecca Rogers
Penser le travail à l’école : travaux manuels et métiers de filles
Apprentissages et ouvroirs dans l’Algérie coloniale
Des textiles qui couvrent, qui s’exhibent et qui circulent
Bibliographie
12. Le sexe des arts : de la méfiance à l’effervescence, par Hyacinthe Ravet
Un « nouveau » domaine de recherche
L’apport des recherches historiques
Femmes et hommes de création, plutôt que « l’artiste »
Recherches pionnières et prolongements foisonnants
La nécessité de réhistoriciser, encore et toujours, « artiste » et « création »
Bibliographie
13. Travail et genre : approches intersectionnelles et postcoloniales, par Amélie Le Renard
Quelques principes des approches intersectionnelles et postcoloniales
Le travail dans les approches intersectionnelles et postcoloniales
Les organisations, révélatrices de hiérarchies transnationales ?
La notion d’avantage structurel dans un monde globalisé
Bibliographie
14. Genre, travail et migrations, par Audrey Lenoël et Ariane Pailhé
L’essor des recherches croisant migrations, genre et travail
Un double regard
Migrations et intégration dans les pays de destination
Un champ nouveau : les effets de l’émigration sur les femmes restées au pays
Migration et travail des femmes restées au pays
De nombreuses perspectives de recherche
Bibliographie
C / Travail, genre et féminismes
Introduction, par Isabelle Clair et Jacqueline Laufer
Je travaille donc je suis ?
Le féminisme comme perspective : du non-dit à la revendication ?
Bibliographie
15. Sous le care, le travail des femmes de milieux populaires.Pour une critique empirique d’une notion à succès, par Christelle Avril
Portée et limites du care pour l’étude des situations de travail
Portée et limites du care pour l’étude de l’articulation travail-famille
Portée et limites du care pour l’étude des rapports au travail
Bibliographie
16. Égalité professionnelle, corps et sexualité, par Nathalie Lapeyre
La sexualisation des corps des femmes au travail en actes
Penser la sexualisation du corps des femmes comme une pénibilité
Bibliographie
17. Genre, travail et empowerment. Un exemple en Inde du Sud, par Kamala Marius
Empowerment et intersectionnalité, des outils théoriques pour la recherche féministe postcoloniale ?
L’exemple d’un district industriel du cuir en pays tamoul
Bibliographie
18. Révolution numérique : quels enjeux pour le travail et les rapports de genre ?, par Michel Lallement
À la fenêtre du genre : la construction sexuée du numérique
Pratiques numériques, identités geeks et engagements féministes
Bibliographie
19. Le travail, un concept central pour les études de genre ?, par Danièle Kergoat
Le travail comme concept
Le travail comme terrain
La centralité du travail remise en cause ?
Bibliographie
20. Peut-on faire une sociologie féministe du féminisme ? De la division sexuelle du travail
à l’espace de la cause des femmes, par Laure Bereni

La sociologie féministe : une famille intellectuelle et politique
L’ombre portée du féminisme sur la sociologie du féminisme
Bricolages transatlantiques
Bibliographie
Conclusion. Reconfigurations des enjeux de l’égalité dans les sociétés contemporaines, par Nicky Le Feuvre
Du contrat social fordiste...
... aux sociétés de l’individualisme
Un déplacement des injonctions normatives
L’évolution structurelle du marché du travail
Une généralisation des politiques de promotion de l’égalité
Bibliographie
Épilogue. Écrire l’histoire du travail des femmes, par Michelle Perrot
Centres de recherche
Les auteur·e·s.

Droits étrangers

I WORK THEREFORE I AM
Feminist perspectives

In Je travaille donc je suis (I work therefore I am), a multidisciplinary work, edited by Margaret Maruani, the discussion centers on a strong hypothesis: that the analysis of the place of women and men in the labor market is a basic principle for our understanding of the status of both sexes in society. Work is at the heart of gender relationships. And conversely: gender logics are indispensable to our understanding of how the workplace functions.


Margaret Maruani is a sociologist and director of research at the CNRS. She is also the founder of the réseau de recherche Marché du travail et genre (Labor market and gender research network) (MAGE). She is the editor of theTravail, genre et société (Work, gender and society) journal. She is attached to the Centre d’études sur les liens sociaux (Center for the study of social connections) (CERLIS-Université Paris-Descartes). With Monique Morin, she is the author of Un siècle de travail des femmes en France, 1901-2011 (A century of women’s employment in France) (La Découverte, 2012) and Travail et emploi des femmes (Women’s work and employment) (La Découverte,“Repères”, 5th edition, 2017).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com