Je ne suis pas une entreprise !
Guide de survie personnelle pour le XXI siècle

Michel PERREAULT

L’histoire de l’humanité a toujours présenté cette constance : les espèces animales supérieures ont dominé l’environnement de façon à s’épanouir… même au détriment des autres. Partant du postulat (peut-être pas si saugrenu) que les entreprises sont devenues l’espèce animale la plus évoluée, le psychologue Michel Perreault explique donc pourquoi les humains sont maintenant de plus en plus souvent atteints par des maladies transmises par les entreprises. Il montre comment se sont répandues les gestionnites (recours généralisé à l’approche de gestion administrative pour la résolution de tout problème personnel rencontré), formatites (utilisation effrénée de la formation pour résoudre tous les problèmes existentiels) et promotites (usage abusif des techniques de communications dans les échanges courants, dans la perspective de la résolution de tous les maux), avant de proposer prévention et traitements, toujours avec humour…
Ce faux ouvrage de développement personnel constitue une formidable charge humoristique, mais parfaitement argumentée, contre l’envahissement des valeurs managériales dans l’intimité des personnes, qui sont amenées de plus en plus à se percevoir comme de véritables PME. Même s’il propose un regard oblique sur notre quotidien le plus banal, avec un ton pince-sans-rire mais qui force la méditation amusée, ce livre est un véritable essai de psychologie.

Version papier : 17,80 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Les Empêcheurs de penser en rond
Parution : août 2011
ISBN : 9782359250497
Nb de pages : 224
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Michel PERREAULT

Docteur en psychologie, Michel Perreault est chercheur à l’hôpital Douglas de Montréal et professeur aux universités de Sherbrooke et de McGill. Il a travaillé dans le domaine des communications, du marketing avant d’œuvrer en santé mentale et en toxicomanie.

Extraits presse

Rire ou réfléchir, faut-il choisir ? Non, vient rappeler avec maestria, cet (anti) manuel de développement personnel. Psychologue montréalais, son auteur parodie de bout en bout la prose qui à cours dans les ouvrages du genre. Il prend en effet faussement au sérieux l'idée selon laquelle les entreprises à but lucratif seraient devenues l'espèce la plus évoluée du règne animal. Après une comparaison savoureuse de ces dernières avec les êtres humains (espérance de vie, modes de reproduction, etc.), il développe l'hypothèse selon laquelle ces rapprochements indus seraient sources de nouvelles pathologies comme la "gestionnite" (application des principes de gestion à l'ensemble des activités humaines), la "formatite" (recours effréné à la formation) ou la "promotite" (priorité absolue accordée à la communication mais uniquement positive) ! Le tout illustré de données très sérieuses, entrecoupées d'études de cas souvent fictifs (mais pas invraisemblables), présenté dans un style ionique qui fait souvent mouche. Viennent enfin quelques pistes pour aider les travailleurs-consommateurs que nous sommes devenus à redevenir des citoyens. A prescrire d'urgence !

01/10/2011 - Igor Martinache - Alternatives Economiques

 

Emprunter les discours et méthodes de communication liés aux modes de management actuellement en cours dans les grandes entreprises, pour mieux en dénoncer les travers, c'est l'exercice auquel s'est livré dans son dernier livre Michel Perreault. Un pamphlet humoristique dirigé contre l'envahissement de la sphère privée et de l'intimité des salariés par l'entreprise et ses valeurs.

01/10/2011 - Santé et Travail

 

Quelle est l'espèce animale la plus évoluée de l'histoire ? Michel Perreault, psychologue québécois, en est sûr, c'est l'entreprise ! Pire, elle nous contamine et nous transforme en PME. Au nombre des maladies qu'elle nous transmet la "gestionnite", cette tendance à gérer la vie personnelle comme un agenda, la "formatite", quand l'accumulation de formations est censée résoudre les problèmes existentiels, ou encore la "promotite", l'abus des techniques de communication dans la vie privée. L'auteur dissèque avec beaucoup d'humour ces névroses du XIX° siècle.

01/10/2011 - Nouvelles clés

 

Dans le clan des persifleurs de cette rentrée, le docteur en psychologie canadien Michel Perreault vocifère Je ne suis pas une entreprise. Soit un pamphlet contre la "gestionnite" (on va jusqu'à gérer ses émotions) et la "formatite" (ou comment résoudre ses problèmes existentiels par des trainings) qui contaminent notre intimité à la vitesse d'un PowerPoint.

03/10/2011 - Marie-Joëlle Gros et Catherine Mallaval - Libération

 

Table des matières

Introduction
Pour en savoir plus
I / Analyse très scientifique de rapports entre humains et entreprises
1. Évolution des espèces : de l’organisme unicellulaire à l’organisme corporatif
Tout sur l’évolution des espèces
Les origines de la vie
Le citoyen ordinaire et le citoyen corporatif
La morphologie : minceur humaine et embonpoint corporatif - La reproduction : bisexuée chez l'humain mais hermaphrodite pour l'entreprise - Le mode de vie : stable chez l’humain et aventureux pour
l’entreprise - La longévité : prolongée pour l’humain mais éphémère chez l’entreprise
En Résumé
Pour en savoir plus
2. La cohabitation entre le citoyen ordinaire et le citoyen corporatif
Cohabiter en relation symbiotique
Les relations de travail non protégées C
La consommation à risque social
La théorie de la double fonction - Craindre davantage le risque social que le risque physique ? - Construire son identité en adoptant un style de consommation
Les gouvernements en tant que médiateurs dans les relations humano-corporatives
La substitution de l’État-providence par l’Entreprise-providence - Protéger les entreprises contre les consommateurs - Protéger les entreprises contre les travailleurs
En Résumé
Pour en savoir plus
II / Les principales maladies corporatives transmissilbles chez l'humain
3. Les maladies des entreprises et leur propagation
Les maladies des entreprises
Les zoonoses et les corponoses
La propagation des corponoses
En Résumé
Pour en savoir plus
4.Penser comme une entreprise : la gestion, la microgestion et la nanogestion – ou l’obsession du contrôle et ses manifestations corporatives
La gestionnite chez l’humain
Les complications associées à la gestionnite
La microgestion : l’incapacité de déléguer - La nanogestion : l’exercice d’un contrôle extrême sur des acteurs insignifiants (l’obsession de la gestion nanoparticulaire ; les grands principes de la nanogestion ; quelques exemples de nanogestion dans de grandes sociétés ; la nanogestion chez les individus)
En Résumé
Pour en savoir plus
5. Se former pour s'adapter au monde des entreprises ou la formatite
L’erreur n’est qu’humaine !
Étiologie de la formatite : la formation du personnel
La formation des consommateurs
Diagnostic différentiel
La formatite de consommation - La formatite d’évitement
En Résumé
Pour en savoir plus
6. Communiquer comme une entreprise : la promotite
Les grandes entreprises et les communications
Les communications entre les entreprises et les humains
Le langage corporatif
L’optimisme corporatif et les promotites
La détection des promotites
La reformulite - La juxtaposition systématique - La superlatisation - La mystification structurée - La diversion intentionnelle
La promotite chez l’humain
En Résumé
Pour en savoir plus
III / Lutter contre les maladies corporatives (pour sauver l'humanité)
7. La prévention et le traitement des corponoses
Étape 1 : réinvestir le rôle de citoyen
Étape 2 : adopter un programme de prévention des corponoses
Diminuer les risques de propagation - Renforcer les défenses immunitaires (améliorer sa résistance physique ; améliorer sa résistance mentale)
Étape 3 : l'intervention clinique
Le dépistage précoce
Le traitement des corponoses
La réduction des symptômes - Agir sur les causes - Traiter les symptômes ou les causes ?
En Résumé
Pour en savoir plus
Conclusion générale et morale
Pour en savoir plus
Lexique du parfait corponologue
Remerciements.