Jamaica Jamaica !
Catalogue de l'exposition à la Philharmonie de Paris

Sébastien CARAYOL, Thomas VENDRYES

Depuis plus d’un demi-siècle, une petite île des Caraïbes a inscrit son nom en lettres de feu sur la carte de l’histoire mondiale de la musique. Avec des ramifications aussi étendues que celles du jazz ou du blues, la musique jamaïcaine a transformé ses héritages africains, issus des souffrances de l’esclavage, au fil du temps et des contacts avec les colonisateurs européens.
Deejay, sound system, remix, dub : autant d’inventions audacieuses, bricolées dès les années 1950 dans les ghettos de Kingston, qui sont aux sources des musiques urbaines contemporaines.
Musique sacrée ou musique profane ? Rurale ou urbaine ? Militante ou légère ? Voix des sages rastafaris ou des rude boys du ghetto ? Analysant le contexte culturel, historique et politique des musiques jamaïcaines, les auteurs de ce livre dévoilent les mécanismes qui ont conduit la Jamaïque à produire la plus populaire des musiques du monde.

Version papier : 39 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : mars 2017
ISBN : 9782707194282
Nb de pages : 224
Dimensions : 195 * 205 mm

Sébastien CARAYOL

Sébastien Carayol est commissaire de l'exposition Jamaïca, Jamaïca ! Journaliste (Natty Dread, Wax Poetics, Libération, Next, Riddim, Vibrations, etc), auteur, réalisateur (Tracks/ARTE, ARTE Creative, Petit Dragon, La Cavalerie), il vit entre Marseille et Los Angeles et baigne dans la culture sound system jamaïcano-londonienne depuis une vingtaine d'années. Il a été notamment commissaire de l'exposition Say Watt ? Le culte du sound system (Paris, La Gaîté lyrique, 2013), Hometown Hi-Fi (Los Angeles, Sonos Studios, 2014) et Agents Provocateurs (Los Angeles, Subliminal Projects, 2015).

Thomas VENDRYES

Thomas Vendryes est enseignant-chercheur au département de sciences sociales de l'École normale supérieure Paris-Saclay. Ses travaux et publications portent sur les transformations socioéconomiques dans les pays en voie de développement, et en particulier l'évolution des techniques et modalités de production dans l'industrie musicale jamaïcaine.


Table des matières

Avant-propos, par Sébastien Carayol et Thomas Vendryes
I / La Jamaïque : matrice d'une essence musicale unique
L'esprit de la musique jamaïcaine,
par Kenneth Bilby
Sound system, la voix du peuple jamaïcain, par Joshua Chamberlain
Kingston, cluster de production musicale, par Thomas Vendryes
Versions, dubs et riddims,par Ray Hitchins
Caractéristiques d'une musique populaire, par Leonard J. McCarthy
II / Mento, jazz, Ska, Rocksteady : les premières musiques jamaïcaines sur disque
Les premiers jours de la musique jamaïcaine, par Heather Augustyn
Le jazz jamaïcain sur l'île et à l'étranger, par Herbie Miller et Roberto Moore

Everard Williams, Alerth Bedasse et Ivan Chin, par Daniel T. Neely
Don Drummond, Mister Genius, par Heather Augustyn
Duke Ried, vinyles à la ceinture, par Heather Augustyn
Millie Small, le premier tube, par Heather Augustyn
III / Années 1970 : le règne du reggae
Le reggae, une musique pour des temps troublés, par Thibault Ehregardt
Le PNP Bandwagon : Josué contre le Pharaon, par Thibault Ehregardt
Lee « Scratch » Perry, perturbateur de génie, par David Katz
Bob Marley, Peter Tosh, Bunny Wailer : les Wailers à la conquête du monde, par Roger Steffens
King Tubby, le dub master, par Chris Lane
IV / Dancehall Style : après Bob Marley, renaître en musique
L'ère du dancehall, par Carolyn Cooper
Rub-a-Dub Style, par Beth Lesser
King Jammer, roi du dancehall, par Chris Lane
Sugar Minott, bienfaiteur du ghetto, par Beth Lesser
Dancehall Queens, s'émanciper par la féminité, par Carolyn Cooper
Vybz Kartel, artiste gangster, par Emmanuel Parent

V / Black man time : musique jamaïcaine et conscience noire
La conscience de la musique jamaïcaine, par Giulia Bonacci
Nanni, reine des marrons, par Kenneth Bilby
Marcus Moshia Garvey, le Moïse noir, par Giulia Bonacci
Leonard Howell, le premier Rasta, par Hélène Lee
Haïlé Sélassié 1er, le Dieu venu d'Éthiopie, par Giulia Bonacci

VI / Lieux, langages et modes : les codes de la musique jamaïcaine
La musique jamaïcaine et son contexte urbain : Kingston, Trenchtown, par Romain Cruse
Langue jamaïcaine, argots et identité nationale, par Hubert Devonish
« Style Cyaan Spoil ! » (Le style ne se démode jamais) : la mode sur la scène jamaïcaine (1955-2016), par Erin Hansen McKnight
VII / Reggae international : une diaspora musicale
Exodus : les musiques jamaïcaines à travers le monde, par Jérémie Kroubo Dagnini
Stuart Hall : l'identité caribéenne, entre racines africaines et musique jamaïcaine, par Maxime Cervulle
Indentité culturelle et diaspora, par Stuart Hall
Penser la diaspora : chez soi de loin, par Stuart Hall
Annexes

Les auteurs
Sources/crédits
Remerciements
Listes des oeuvres exposées
Danny Coxson : the sound I draw
Générique.