Catalogue / Histoire contemporaine / Historicités     
présentation
infos techniques
auteur
table des matières
sur le net
extraits presse
foreign rights

Historicités
Imprimer la fiche

 

La notion de « régime d'historicité » est devenue un mot de passe pour aborder le rapport qu'une société entretient avec son passé, son présent et son futur. Si elle est dotée d'une grande valeur d'inspiration, son caractère labile semble autoriser tous les emplois. Cet ouvrage s'efforce d'en retracer la généalogie, qui traverse à la fois les frontières nationales et disciplinaires, et d'en interroger les usages. Depuis les années 1980, les travaux de Paul Ricœur et de Reinhart Koselleck se sont progressivement imposés comme des références centrales pour les historiens - on trouvera ici in texte inédit de chacun d'eux. François Hartog fait quant à lui le point sur les usages de la notion de « régime d'historicité », qu'il a fortement contribué à diffuser. Il rappelle que ce qu'il qualifie de « présentisme » porte la menace d'une perte du statut spécifique aussi bien du passé que du futur. Mais ce renfermement sur le présentisme est-il bien devenu le cadre indépassable de notre historicité ?
Les auteurs interrogent le phénomène à plusieurs échelles, en revisitant les usages du temps passé au niveau national, au plan européen et disciplinaire. Car d'autres disciplines que l'histoire contribuent à mettre en lumière la pluralité des formes d'historicité : d'où le choix des directeurs de l'ouvrage de mesurer la complexité de cette notion en confrontant les regards de l'anthropologue, du psychanalyste ou du géographe, dans une perspective fondamentalement transversale.

Avant propos - I / Généaologies - La distance temporelle et la mort en histoire (Inédit), par Paul Ricœur - Généalogie d'une notion, par Christian Delacroix - Droysen et l'historicité, par Daniel Creutz - Les historicités grecques et leurs ruptures, par Catherine Darbo-Peschanski - II / Le moment Koselleck - La désagrégation de la « maison » comme unité de domination (Inédit), par Reinhart Koselleck - La contribution de Reinhart Koselleck à la théorie de l'histoire, Jochen Hoock - Reinhart Koselleck entre sémantique historique et herméneutique critique, par François Dosse - III / Un nouveau régime d'historicité ? - Sur la notion de régime d'historicité. Entretien avec François Hartog - Thomas Paine, notre contemporain ?, par Yannick Bosc - Une historicité tenue à distance, par Stéphane Van Damme - « Il y avait une fois la France. » Le président et l'histoire de France (1958-2007), par Patrick Garcia - Les dilemmes d'une mémoire européenne, par Henry Rousso - IV / Transversalités disciplinaires - Événement et psychanalyse, par Marie-Odile Godard - L'historicité au prisme de la théorie du langage de Benveniste, par Pascal Michon - Historiser le national-socialisme. Un dialogue judéo-allemand, par Enzo Traverso - Le temps des traditions. Anthropologie et historicité, par Philippe Simay - Remarques sur la géographicité. Généalogie du mot, enjeux épistémologiques et historiographiques, par Jean-Marc Besse - Les auteurs.

« L’ouvrage dirigé par Christian Delacroix, François Dosse, Patrick Garcia interroge la notion d’historicité forgée par François Hartog. Les réflexions sur le temps, les enchaînements passé-présent-futur ainsi que la saturation du mémoriel invitent à une évaluation exigeante de ce concept parfois réinvesti hâtivement. Soucieux d’analyser le « tournant historique » qui affecte l’ensemble des sciences sociales, les auteurs proposent d’éprouver la portée heuristique de l’historicité en dégageant sa généalogie, en étudiant sa version contemporaine, le présentisme, et en testant sa validité transdisciplinaire. L’ouvrage offre des points de vue contrastés, complémentaires et articulés. Surtout, les dix-sept chapitres s’efforcent de vertébrer le concept d’historicité en maintenant une tension constructive entre élaboration théorique et usage empirique. La grande densité des contributions interdit un compte rendu exhaustif, nous signalons simplement les points saillants de l’ouvrage. »
Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique

« Ce livre trouve son origine dans un séminaire, tenu en 2000-2002 à l’Institut d’histoire du temps présent et au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. La complicité des trois historiens qui l’ont impulsé et leur complémentarité — ils ont déjà à leur actif plusieurs publications communes — relève de l’implicite : c’est au lecteur qu’ils ont laissé la tâche de reconstituer la logique de l’organisation d’un ouvrage un peu difficile d’accès, rapidement ouvert par un avant-propos qui reste trop allusif pour le lecteur profane. Mais l’absence de points d’appui à la lecture n’est en rien un défaut d’implication ni même de construction : chacun des trois auteurs livre un texte personnel dans les trois premières parties de l’ouvrage. »
Espaces Temps.net

« L'équipe d'Espace-Temps qui patronne actuellement l'histoire enseignée dans les IUFM en région parisienne livre ici un recueil d'articles propres à donner le panorama présent d'un aboutissement de la réflexion des trente dernières années sur le régime d'historicité des sociétés passées. La qualité du livre tient à la présence des articles ou interviews des auteurs majeurs: Reinhardt Kosselleck ou François Hartog; ils ont eu aussi le mérite d'ouvrir le corpus par les contributions d'auteurs trop peu connus tels Catherine Darbo-Péchanski ou Daniel Creutz, qui présente une introduction fort claire à la pensée du philosophe Dilthey, largement ignoré en France. On ne peut donc que signaler ce volume dont la finalité est pédagogique. »
LA QUINZAINE LITTÉRAIRE

« Les auteurs d'Historicités montrent à quel point les expériences du temps n'ont rien d'universel ni de naturel, mais relèvent au contraire de conceptions distinctes selon les époques et les espaces considérés. Loin d'un nouvel emballage servant du vieil adage "autres temps, autres mœurs", le travail d'historicisation révèle combien la relation au temps détermine la manière d'être au monde et, plus généralement, les pratiques sociales dans leur ensemble. Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia poursuivent ainsi une œuvre collective déjà riche, par laquelle ils s'efforcent de penser les pratiques des historiens. Cette tendance des sciences sociales contemporaines, en particulier en France, à produire, parallèlement à de nouveaux objets, une littérature qui en analyse les enjeux, oblige justement les chercheurs, et de façon salutaire, à s'interroger sur leur manière de travailler et à en explorer les impensées. »
LE MONDE

PRESSE

 

HISTORICITY

This book examines the genealogy of the concept of « historicity » and how it is used. Since the 1980's historians are more attentive to philosophical reflection on the notions of time and historicity. This book brings a welcome interdisciplinary perspective on this complex concept, at the intersection of many fields such as anthropology, psychoanalysis or geography.

Christian Delacroix is a historian, senior lecturer at the University of Marne-la-Vallée. François Dosse is a historian and a professor at the IUFM de Créteil. Amongst his books, published by La Découverte : L'Histoire en miettes : des Annales à la « nouvelle histoire » (1987), Paul Ricœur, Les sens d'une vie (1997, new edition, La Découverte/Poche, 2007), and Gilles Deleuze & Félix Guattari.Biographie croisée (La Découverte, 2007). Patrick Garcia is a historian, associate professor at the IUFM of Versailles.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2014