Histoire du Proche-Orient contemporain - Leyla DAKHLI

Histoire du Proche-Orient contemporain

Leyla DAKHLI

Retraçant l’histoire du Proche-Orient au XXe siècle en portant le regard sur les sociétés, cette synthèse entend situer les révolutions de 2011-2012 dans une généalogie des luttes dans la région. Contre la vision d’un monde arabe secoué de guerres et de soubresauts plus ou moins irrationnels, l’auteure écrit ici l’histoire des sociétés et des changements qui les affectent de la fin de l’Empire ottoman aux États modernes, en passant par la période de domination coloniale de l’entre-deux-guerres.
Cette histoire commence par une révolution, celle menée au sein de l’Empire par les Jeunes-Turcs, et s’achève dans le cycle révolutionnaire actuel, marqué par l’expression de volontés fortes d’émancipation, mais aussi par des résistances et des violences immenses. Elle propose une chronologie de la région qui s’articule autour des moments de contestation et d’élaboration de voies nouvelles pour les sociétés et pour les États : luttes féministes, idéologies nationales ou transnationales, parcours de migrations, luttes ouvrières, mouvements de jeunesse, mouvements culturels...

Version papier : 10 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°654
Parution : mai 2015
ISBN : 9782707157065
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707187062
Format : EPUB

Leyla DAKHLI

Leyla Dakhli est chercheuse au CNRS (centre Marc-Bloch, Berlin), historienne du monde arabe contemporain. Elle a notamment publiéUne génération d'intellectuels arabes. Syrie et Liban, 1908-1940 (Karthala-IISMM 2009) ; Proche Orient : foyers, frontières et fractures (avec Vincent Lemire et Daniel Rivet,Vingtième Siècle, n° 130, septembre 2009) ; Des engagements au féminin au Moyen-Orient (XXe-XXIe siècle) (avec Stéphaine Latte- Abdallah, Le Mouvement social, N° 231, avril-juin 2010).

Extraits presse

Vaste programme que de faire le point sur l’histoire du Proche-Orient contemporain. En seulement 128 pages, Leyla Dakhli, historienne, chercheure au CNRS, parcourt le XXe siècle de cette région (Liban, Syrie, Israël, Jordanie, Irak, Territoires palestiniens occupés) souvent réduite aux guerres et aux soubresauts qui l’ont secoué. De la fin de l’Empire ottoman aux Etats modernes, son regard se porte sur les luttes sociales et les mobilisations populaires : mouvements de jeunesse, luttes ouvrières et féministes. Une histoire méconnue, occultée par les questions géopolitiques mais pas seulement : «Si les sociétés n’étaient pas perçues, c’est aussi parce que les régimes en place ne souhaitaient pas qu’elles le soient, sinon sous une forme conforme à leurs souhaits.»

03/07/2015 - Anastasia Vécrin - Libération

 

Il est sans doute peu de régions qui attirent aussi constamment les feux de l'actualité comme des canons. Mais pourquoi le Proche-Orient est-il devenu une telle poudrière ? Pour le comprendre, il est bien plus fructueux d'opérer un retour en arrière que de céder aux explications culturalistes superficielles. C'est ce que propose l'auteure dans cette petite synthèse qui arrive à propos. En prenant soin d'articuler l'histoire politique aux facteurs sociaux et culturels, en décrivant notamment l'ambiance très "moderne" des villes de la région dans les années 1920 et 1930, elle propose d'analyser le siècle passé en cinq grandes périodes : la fin de l'Empire ottoman, la colonisation et les révoltes qu'elle a suscitées, l'âge d'or du nationalisme arabe, initié par la Grande Révolte palestinienne, les décennies de plomb (1967-1991) et, enfin, le retour du peuple, qui prend cependant des formes pour le moins contrastées. La suite s'écrit sous nos yeux, avec de grands points d'interrogation, mais aussi, grâce à cet ouvrage, avec une meilleure compréhension de la complexité des tensions en jeu.

01/09/2015 - Igor Martinache - Alternatives économiques

 

En proposant une synthèse historique globale du Moyen-Orient, l'historienne Leyla Dakhli se démarque des histoires souvent uniquement nationales de cette région du monde (entre Turquie et péninsule arabique, entre Irak et Méditerranée), et ne se concentre pas non plus sur le seul conflit israélo-palestinien, trop souvent censé tout y expliquer depuis la Seconde Guerre mondiale. Sans ignorer non plus ces deux entrées, elle retrace les luttes contre l'Empire ottoman vieillissant, puis l'affirmation des nations face à l'emprise coloniale, la naissance des Etats et bientôt les "décennies de plomb" (1967-1991), avant le "retour du peuple" après 1991, qui annonce l'onde de choc des révolutions arabes. Une introduction brillante.

03/09/2015 - Politis

 

Table des matières

Introduction
I / La fin de l’Empire (1908-1916)

La société des provinces arabes de l’Empire ottoman : inégalités et coexistences
Faire la révolution avec l’Empire ?
Réformes
II / Révoltes et emprise coloniale (1916-1936)
La Grande Révolte arabe de 1916 : le soulèvement de la badiya* ?
Dans les villes, l’esprit des années 1920-1930
Le mouvement féministe et la question des femmes
Appartenances, territoires et nationalités
III / L’âge d’or du nationalisme arabe (1936-1967)
La Grande Révolte palestinienne (1936-1939)
Élites économiques, transformations sociales et urbanités
Le temps des Constitutions
La force des paysans
Parlementarismes
1948 : un tournant politique et social majeur
En Palestine
Ailleurs, ce que la Nakba fait aux sociétés proche-orientales
Coups d’État et fabrique de l’autoritarisme arabe
IV / Les décennies de plomb (1967-1991)
La résistance palestinienne : exodes et radicalisation
Le Liban en guerre civile (1975-1990)
Les années 1980 et la montée de l’islam politique
Palestiniens « de l’intérieur »/Palestiniens « de l’extérieur »
Syrie : la prise en main autoritaire (1980-1982)
Jordanie : une si paisible monarchie ?
L’Irak, une société sous surveillance
V / Le retour du peuple (depuis 1991)
Oslo et après : les sociétés palestinienne et israélienne prises en étau
Les télévisions satellitaires, un espace public transnational ?
Transformation de l’autoritarisme dans le cadre du processus de Washington
Formes de contestation
La révolution syrienne : une impasse ?
Conclusion
Glossaire
Repères chronologiques
Repères bibliographiques.



Droits étrangers

A HISTORY OF THE PRESENT-DAY MIDDLE EAST


Through the lens of society, this overview attempts to situate the 2011-12 revolutions in a long line of conflict within the region. Rather than supporting the image of a war-torn Arab World jolting along more or less irrationally, Dakhli tells a history of societies and the changes that have affected them from the end of the Ottoman Empire to the period of colonial domination between the two World Wars and right up to the current state.


Leyla Dakhli is a researcher at the CNRS (centre Marc-Bloch, Berlin) and a historian of the contemporary Arab world. Her works include Une génération d’intellectuels arabes. Syrie et Liban, 1908-1940 (Karthala-IISMM, 2009), Proche-Orient : foyers, frontières et fractures (with V. Lemire and D. Rivet, Vingtième Siècle, n° 103, September 2009), Des engagements au féminin au Moyen-Orient (XXe-XXIe siècles) (with S. Latte Abdallah, Le Mouvement social, n° 231, avril-juin 2010).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com