La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Fist     
présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

Fist
Imprimer la fiche

 
Le XXe siècle aurait inscrit une seule innovation au répertoire des pratiques sexuelles : le fist fucking. Fallait-il en rester à cette doxa popularisée par nombre d’intellectuels et de chercheurs ? Combinant érudition historique, réflexions théoriques, récits à la première personne, quasi-poèmes en prose, Fist peut se lire au choix comme une apostille à Histoire de la sexualité de Michel Foucault ou comme un roman queer.
La singulière généalogie érotique qu’il nous propose s’ouvre sur des photographies de Robert Mapplethorpe et se clôt par une relecture du Cantique des cantiques. Entretemps, on aura visité Les Catacombes, mythique club privé du San Francisco des années 1970 ; relu Koltès, Sade, Homère, Ovide, Ronsard et Henry James ; croisé Amerifist, acteur star de ce sousgenre du cinéma porno ; compulsé des traités de médecine du XIXe siècle pour y découvrir d’étranges prescriptions ; passé des petites annonces sur des sites spécialisés ; fait quelques rencontres et pris rendez-vous chez un proctologue…
Réduire le fist fucking à la violence du « poing » est un contresens. Le plaisir civilise la main pour mieux réinvestir les puissances imaginaires du corps, dans une union improbable qui pourrait bien aussi s’appeler « amour ».
1. 28 juin 2012
2. les mots et la chose
3. Les Catacombes
4. Cynthia Slater
5. Canard-lapin
6. Jean-Luc
7. Premiers pas
8. Un, deux, trois, quatre… sphincters
9. Glaçant le feu en son centre
10. Autres deals
11. Pal
12. La lance-meurtre et la main d’Achille
13. Avec ou sans gant
14. Vagin
15. Le Dr B de l’hôpital B
16. Sigmoïde
17. Accidents
18. Jonas
19. Coup de poing
20. La fissure
21. Tui Na
22. Fin de partie
23. Cantique du fist
Sources non précisées dans le texte

Dans le répertoire des pratiques sexuelles, le XX° siècle n'aurait introduit qu'une seule innovation, selon Michel Foucault: le fist fucking. Le philosophe Marco Vidal fait la généalogie de cette pratique; en circulant dans l'histoire de la littérature (Koltès, Sade, Henry James, Ovide...) et des arts (Robert Mapplethorpe...), mais en rencontrant aussi des adeptes du fist. A travers sa réflexion iconoclaste sur un plaisir transgenre, l'auteur fait le pont sur le poing.

07/01/2015 - Jean-Marie Durand - Les Inrockuptibles

 

Le «fist» a surgi tard au répertoire des pratiques sexuelles du XXe siecle. Raison de plus pour se pencher, via cette étude, sur ce rite sulfureux et encore tabou, et vérifier s'il est a ce point notre contemporain. Si le premier philosophe à théoriser le poing d amour fut Michel Foucault à la fin des annees 70, on trouvait déjà trace de poings baladeurs dans la Bible et plus tard dans les romans de Sade. Plus récemment, le fist fut au centre de textes de Koltes ou de Chuck Palahmuk. Entre journal intime erotique, conseils de thérapeutes et érudition litteraire, Marco Vidal livre sur le sujet une enquête particulièrement fouillée.

20/02/2015 - Grazia

 

Dans l’ouvrage récemment publiéFist, Marco Vidal, propose une généalogie originale de cette innovation sexuelle, composée d’extraits littéraires, de pérégrinations prosaïques, de réflexions et de récits auto-fictionnels. Cette œuvre singulière et assez géniale sort le fist-fucking des backrooms et des clichés pour en proposer une vision d’ensemble incluant tous ses adeptes, dont les femmes.

01/03/2015 - Romain Vallet et Guillaume Wohlbang - Hétéroclite

 

~~
























Fist



































































«Il fait horreur quand il ne fait pas peur», résume le professeur de philosophie Marco Vidal. Dans son nouveau livre, «Fist», il démonte la réputation violente et extrême de ce poing pour démontrer ses dimensions (méta)-physiques.

20/03/2015 - Sidonie Sigrist - Slate

 

Dans un livre à la fois philosophique et masturbatoire – Fist, aux éditions La Découverte –, celui qui se cache sous le nom de Marco Vidal, «professeur de philosophie et romancier», nous entraîne avec lui dans une enquête portant sur l’illusion du «progrès». Sa réflexion s’appuie sur une pratique encore peu connue du grand public, fortement décriée, condamnée. Et pour cause : le fist-fucking ne serait sorti de l’ombre que dans les années 70. La doxa veut que cette pratique ait vu le jour au XXe siècle.

12/01/2015 - Libération.fr

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016