Complicité de génocide ?
La politique de la France au Rwanda

François-Xavier VERSCHAVE

Grâce à " l'opération Turquoise ", la France est apparue comme l'un des pays ayant agi le plus efficacement contre les conséquences du génocide rwandais. Ce faisant, elle est parvenue fort opportunément à faire passer au second plan ses responsabilités dans le mécanisme monstrueux qui a conduit à ce génocide. Or - c'est ce que démontre ce petit livre explosif - , ces responsabilités sont accablantes. La France a financé, formé et armé ceux qui préparaient ces massacres, elle a soutenu un régime en pleine dérive de type nazi : sourdes aux avertissements, les autorités françaises se sont trouvées profondément impliquées dans l'engrenage du génocide, ne commençant à infléchir leur politique que lorsqu'il était trop tard. " Politique " est d'ailleurs un bien grand mot : l'intérêt majeur de ce livre est en effet de montrer l'incohérence de la France dans son pré-carré africain, où se chamaillent une bonne douzaine de clans et réseaux, politico-affairistes ou corporatistes. Le pouvoir exécutif apparaît dépassé par les groupes qu'il a utilisés ou laissés prospérer. Cette " politique " ressemble aujourd'hui à un canard sans tête, dont les membres incontrôlables sont capables de tous les dégâts. Ce livre voudrait contribuer à susciter un sursaut démocratique : nous devons aux victimes de ne pas enterrer les complaisances françaises au génocide rwandais aussi longtemps que l'ont été celles du régime de Vichy à la Shoah.

Version papier : 17 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : décembre 1994
Mots clés :


ISBN : 9782707123992
Nb de pages : 180
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707178589
Format : EPUB

François-Xavier VERSCHAVE

François-Xavier Verschave (1945-2005), économiste, président de l’association Survie, fut un infatigable militant. Il est notamment l'auteur de Libres leçons de Braudel (Syros, 1994), L'aide publique au développement (avec Anne-Sophie de Boisgallais, Syros, 1994) et de Noir silence (Les Arènes, 2000).