La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Armes de corruption massive     

Armes de corruption massive
Secrets et combines des marchands de canons

Jean GUISNEL

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
vidéo
extraits presse
foreign rights

Armes de corruption massive
Imprimer la fiche



 

Aujourd'hui, les « transferts d'armements » assurent des centaines de milliers d'emplois dans les pays vendeurs, généralement au Nord. Dans les pays acheteurs, le plus souvent au Sud, les armes servent à dissuader des adversaires potentiels ou à conduire des guerres. Et à enrichir les élites... Car les contrats de ventes d'armes donnent traditionnellement lieu à des commissions occultes considérables. Et quand les industriels refusent de pratiquer la corruption, leurs carnets de commandes se tarissent...
Jean Guisnel propose dans ce livre un voyage inédit vers le côté obscur des industries d'armement. Après des années d'enquête, il dévoile les ressorts de ce monde régi par le secret et révèle le rôle de représentants de commerce très particuliers : ceux qui agissent dans l'ombre pour « huiler les rouages » en reversant aux décideurs une partie des sommes que leur État paiera pour acquérir des armes. D'où des portraits de personnages hauts en couleur, qui n'ont qu'un désir : devenir riches. D'où, surtout, une cascade de révélations sur les dessous des grands marchés d'armement, où les responsables politiques jouent souvent un rôle déterminant. Depuis le mégascandale de corruption de l'affaire British Aerospace en Arabie saoudite, jusqu'aux rétrocommissions de la vente de sous-marins français au Pakistan ou aux mésaventures du Rafale - et bien d'autres encore.
À l'heure où les institutions internationales prétendent « moraliser » ces marchés, ce livre montre l'ingéniosité dont font preuve les « marchands de canons » pour renouveler des méthodes de corruption vieilles comme le monde...

Introduction. Vendre la mort, un métier pas comme les autres
Savoir se taire…
De Basil Zaharoff aux vendeurs d’armes d’aujourd’hui
Les armements, un commerce très particulier
Les arpenteurs de l’ombre : corruption à tous les niveaux
L’argent, unique objectif des corrupteurs et des corrompus
Remerciements
I / Mirages orientaux
1. Adnan Khashoggi, l’émir des canons
Une fortune dans les sables
Le scandale Lockheed
La folle affaire de l’Irangate
Le début de la fin
Mohamed Al-Fayed, un beau-frère entreprenant
Khashoggi et ses amis français
La saga d’Akram Ojjeh
2. Royaume-Uni/Arabie saoudite : la ténébreuse affaire du contrat « Al-Yamamah »
1986 : un contrat de… 43 milliards de livres sterling pour British Aerospace
Le fils de Margaret Thatcher au cœur du réseau de corruption
30 % de commissions !
Un prince en or massif
L’« intérêt public » au-dessus des lois ?
Le double jeu britannique : faites ce que je dis, pas ce que je fais !
Le renversant cynisme de Tony Blair
Pluies de livres sterling en Afrique australe
2010 : Washington solde l’affaire Al-Yamanah
3. Pakistan, terre de commissions
Attentat à Karachi
Les causes de l’attentat : guerre des services pakistanais ou pots-de-vin français ?
Le système très opaque des rétrocommissions
Ventes de Mirage d’occasion au Pakistan : guéguerre franco-française
Le clan Bhutto et ses Mirage
Révélations embarrassantes
II / Les soutiers de la mort
4. Rétrocommissions en France : retours de flammes
« Frais commerciaux exceptionnels »
L’activisme du ministre de la Défense François Léotard
La vengeance de Jacques Chirac : feu sur les rétrocommissions du clan Balladur
4 % de commissions supplémentaires pour le « réseau K »
La recherche des responsables de l’attentat de Karachi
Rétrocommissions « pakistanaises » : c’est le contribuable qui paye
Le président Chirac, bredouille à Riyad
Le grand ratage du contrat MIKSA
La corruption en Arabie saoudite, « une sorte de TVA parallèle »
5. L’or du Rhin : des cercueils volants à l’affaire Siemens
Karlheinz Schreiber, le marchand d’armes le plus sulfureux d’Allemagne
Le mythe de l’Allemagne propre
10 millions de dollars de pots-de-vin pour des « cercueils volants »
Valse d’agents secrets autour de la raffinerie de Leuna
La corruption intégrée aux mœurs des entreprises
Le scandale de l’affaire Siemens : « Lu, ri, archivé ! »
La corruption comme business model
Siemens sous tutelle américaine
Le grand déballage mettra-t-il fin aux pots-de-vin ?
6. En Angola, armes contre diamants du sang
De l’indépendance de 1975 à la guerre civile
Diamants de guerre, diamants du sang
Curial le militant, Falcone le flamboyant
Une galaxie d’entités impalpables
Arcadi Gaydamak, « membre de la mafia russe en France » ?
III / États de droit, sans foi ni loi
7. De l’Irak à l’Iran et à l’Angola, des Français peu scrupuleux
Saddam Hussein, un client hors normes
L’affaire Luchaire, pour financer le Parti socialiste
50 % de marge !
L’étrange éviction des concurrents du tandem Falcone/Gaydamak dans les années 1990
L’efficacité du « système Pasqua »
Soutiens dans l’appareil d’État
Jean-Charles Marchiani, un homme de l’ombre
De l’Angola à la Chine, en passant par l’Algérie : l’étonnante carrière de Pierre-Joseph Falcone
8. Objectif : Viktor Bout !
Marchand de mort
Le Pentagone pour client !
La chute
Agents provocateurs contre l’Iran
9. Profiteurs de guerres et marchés noirs
La justice impuissante
Sarkis Soghanalian, ou la vieille école
Un Français dans les trafics argentins
Détruire les preuves du trafic
Les armes légères, comme des petits pains
IV. La France, au coeur des affaires
10. Taiwan : ses trésors, ses complots, ses venins
Dédé et l’or des frégates
Intangible « secret défense »
Trop de morts suspectes
Des professionnelles aux avant-postes
Thomson contre Matra : pourquoi tant de haine ?
Quand les missiles sauvent Hachette
Clearstream : une affaire si française !
Jean-Louis Gergorin, la vigie de Lagardère
11. Rafale, pourquoi tant d’échecs ?
1975 : la France perd le « contrat du siècle » en Europe du Nord
Serge Dassault : « Mais, tout le monde verse des commissions ! »
Échec polonais, la faute à qui ?
Charles Edelstenne, l’homme du Rafale
Corée du Sud : Boeing imbattable
Le ratage marocain de Dassault en 2007 : un cas d’école
Comment Washington a su séduire le royaume marocain
Déception aux Émirats arabes unis
Quand un général français flingue le contrat du Rafale aux Émirats
12. L’Inde, nouvelle terre de conquête
L’Inde, objectif prioritaire pour l’Élysée
Le premier importateur d’équipements militaires au monde
Corruption systémique
Pas un contrat sans polémique
Un sous-équipement facteur de convoitises
L’Inde et le nucléaire français
V / Nicolas Sarkozy, un président très marketing
13. Sous-marins à gogo et centrales nucléaires, fiasco !

Le Brésil, excellent client des marchands d’armes français
Sarkozy, adepte de la méthode Coué
Plantage nucléaire aux Émirats
Des hommes d’influence
Les mauvais joueurs
14. Nicolas Sarkozy, directeur commercial
Le Mistral souffle sur la Géorgie
Oppositions internationales et embrouilles russes : l’étrange affaire Pougatchev
Tbilissi et Moscou font leur marché en Israël
Président de la République et « membre de la direction commerciale de DCNS » !
Sous-marins français en Malaisie : « Sexe, crime et politique »
La nouvelle organisation des ventes d’armes françaises : la war room sarkozyenne à la manœuvre…
15. Scènes de chasse en Libye
France-Libye : un passé tumultueux
Pendant la crise, les affaires continuent
2004-2006 : embrouilles franco-françaises à Tripoli
« Interférences illégitimes » et guerre des réseaux en Libye
Les infirmières bulgares contre les missiles français
16. Quand les États-Unis font la loi
Le FBI traque le menu fretin
Le précédent Statoil en 2003 : des entreprises étrangères devant la justice américaine
Un cas d’école au Nigéria
Le corrupteur, c’est le concurrent
Lois américaines, lois mondiales : le cas Alcatel au Costa Rica
L’arsenal anticorruption très orienté des États-Unis
Trace International et Ethisphere : le business américain de l’anticorruption
Conclusion. La gangrène de la corruption
Rétrocommissions et enrichissement personnel : la prochaine étape ?
L’impossible moralisation ?
Notes
Index

Ce sont des contrats qui donnent le vertige: des milliards d'euros que les gouvernements déboursent et que les entreprises d'armement encaissent. Pour les décrocher des intermédiaires bien introduits "graissent la patte" d'hommes politiques, de militaires... Sans ces contacts souterrains, pas de rencontre. Et sans commissions, pas de contrats. Jean Guisnel a longtemps enquêté auprès des services officiels et officieux.

10/02/2011 - Patrick Forestier - Paris Match

 

Jean Guisnel, grand reporter au Point et éditorialiste au Télégramme, s'est glissé dans les coulisses des grands contrats de ventes d'armes. À la clé, un assourdissant livre-enquête sur les marchands de canon et leurs méthodes. Et un titre qui siffle comme un obus vers sa cible: Armes de corruption massives.

15/02/2011 - Hervé Chambonnière - Le Télégramme

 

La corruption serait-elle la chose du monde la mieux partagée ? La lecture du livre de Jean Guisnel, journaliste au Point et un des meilleurs spécialistes français de la défense, ne laisse guère de place au doute. Valises de billets, intermédiaires véreux, barbouzeries en tout genre : chacun a mis, ou met encore, les doigts dans le pot de confiture pour décrocher les grands contrats de défense ou d'énergie. L'allemand Siemens, le britannique BAE, les américains, les russes, les israéliens et bien sûr les français, de l'ex-Thomson CSF (aujourd'hui Thales) à la DCN. L'occasion pour l'auteur de décrypter les grandes affaires, d'Al-Yamamah à l'Angolagate, les pratiques de corruption en Inde ou en Arabie saoudite, mais aussi de se livrer à une réjouissante galerie de portraits de marchands de canons, comme l'ancien officier soviétique Viktor Bout, ou de « courtisanes », comme la Chinoise Liu Yi, premier rôle dans l'affaire des frégates de Taïwan et « adepte de spécialités sexuelles courues à défaut d'être raffinées ».

17/02/2011 - Challenges

 

Sous-titré "secrets et combines des marchands de canons", le livre-enquête de Jean Guisnel porte bien son titre avec sa cascades de révélations sur des affaires en cours. Il fait partie de ceux que 'on ne peut as refermer avant de l'avoir dévoré jusqu'à la dernière ligne.

18/02/2011 - Air & Cosmos

 

Entre la France et la Libye, il est une vieille histoire... de ventes d'armes. Dans l'enquête très fouillée qu'il publie sur les contrats d'armement internationaux, le journaliste du Point Jean Guisnel consacre un chapitre édifiant à cette tumultueuse relation d'affaires. Une parmi de nombreuses autres, où politique et business font mauvais ménage.

25/02/2011 - Nathalie Guibert - Le Monde

 

C'est un monde qui depuis plus d'un siècle est accusé de pousser les hommes à la guerre, et qui n'est connu qu'au travers des " affaires " qui défraient la chronique, voire de films qui en font les méchants de l'histoire. Le monde des marchands d'armes représente une des faces cachées des relations internationales, avec ses rivalités entre Etats complexifiées par une production d'équipements de plus en plus internationalisée, ses intermédiaires interlopes, ses commissions et rétrocommissions transitant dans des paradis fiscaux, ou son décor d'hôtels et de prostituées de luxe. Jean Guisnel, qui suit depuis longtemps les questions de défense et a pu s'entretenir avec quelques acteurs de ce monde opaque, présente une chronique extrêmement vivante, depuis les grands acheteurs et intermédiaires célèbres du Moyen-Orient, jusqu'aux défis que la France rencontre pour ses ventes d'armes, en passant par des personnages hauts en couleur comme le trafiquant russe Viktor Bout, récemment arrêté en Thaïlande. Il regroupe des informations éparses et donne un éclairage sur des affaires récentes (les frégates de Taïwan, les ventes d'armes à l'Angola et celles des sous-marins au Pakistan, etc.). Face à ces affaires et d'autres, la convention de l'OCDE de 2000 contre la corruption semble bien peu efficace, même si bien des vendeurs français l'accusent de les défavoriser. La conclusion est assez désabusée : la moralisation des ventes d'armes n'est pas pour demain ! Entre autres - il faudrait également le rappeler - parce que le maintien de l'emploi dans le secteur de la défense reste un impératif économique et politique. Et que l'Asie orientale devient un nouvel Eldorado…

01/03/2011 - Alternatives internationales

 

"L'utilisation de jeunes femmes ambitieuses, ni putes ni soumises, mais très décidées à avancer vite, est fréquente dans les milieux de l'armement." Voilà qui en dit long sur es pratiques en cours du secteur, que dissèque avec un vrai talent d'écrivain Jean Guisnel. Une somme précieuse et précise comme un Rafale.

01/03/2011 - Paulina Jouve - L'Optimum

 

Depuis quinze ans, Jean Guisnel couvre pour Le Point les affaires militaires. Pas une lointaine caserne, pas un discret état-major, pas un mess de garnison où il ne soit connu comme le loup blanc. Il est apprécié pour sa compétence, sa connaissance des dossiers, sa convivialité, mais aussi très redouté. Car ce fouineur-né a un goût insatiable pour l'investigation. Il ne se contente pas de regarder le dessus des cartes, mais veut absolument voir ce qu'il y a dessous. Son oeil pétille dès qu'il subodore une vilaine cachotterie, dès que l'on tente de lui faire prendre des vessies pour des lanternes. Alors, il part rencontrer des interlocuteurs mystérieux aux imperméables couleur de muraille dans des endroits improbables. Et, triomphant, il revient au magazine avec l'information recherchée après avoir confronté les témoignages, recoupé les confidences, passé au crible les preuves. Son dernier livre, Armes de corruption massive, est le fruit de longues années d'enquêtes sur un milieu qui ne se confie pas facilement: celui des marchands de canons. Ce n'est nullement une compilation assommante et moralisatrice, mais une série d'histoire croustillantes classées par thèmes et par pays avec une rigueur tout universitaire. Un monde de coups fourrés, de stratégies obliques et de cynisme absolu et presque rafraîchissant, où l'argent irrigue tout, lève les obstacles les plus infranchissables. Un monde où se mêlent la haute politique, les intérêts les plus légitimes et les plus viles crapuleries. Guisnel nage dans cet univers de rétrocommissions inavouables comme un poisson dans l'eau et nous dresse au passage des portraits hauts en couleur. [...] Lisez Guisnel, vous en apprendrez davantage que dans n'importe quel traité savant de relations internationales.

10/03/2011 - Pierre Beylau - Le Point

 

CORRUPTION INC.


Following an inquiry lasting several years, this book reveals the hidden side of large armament deals in which political figures are often a determining factor : ranging from Angolagate to Nicolas Sarkosy’s « Libyan issues » , corruption mega-scandals like British Aerospace in the U.K. and Siemens in Germany. Now that international institutions claim to « moralise » such deals, this book demonstrates the ingenuity of the arms dealers in adapting old-fashioned corruption techniques.


Jean Guisnel, a journalist at Point, is the author of several books, including, at La Découverte, Services secrets. Les services de renseignements sous François Mitterrand (avec Bernard Violet, 1988), Les Généraux. Enquête sur le pouvoir militaire en France (1990), Guerres dans le cyberespace. Services secrets et Internet (1995), Bush contre Saddam.L’Irak, les faucons et la guerre (2003) and Histoire secrète de la Ve République (with Roger Faligot, 2006).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017