Coupe du monde 2018

Extrait d'Une Histoire populaire du football de Mickaël Correia

C'est à cet « autre football », moins médiatisé, que s'intéresse cet ouvrage. À rebours des critiques radicales du sport, qui décrivent sans nuance le football comme un nouvel « opium du peuple » et considèrent avec hauteur les millions de personnes qui se passionnent pour ce sport comme une masse indistincte d'aliénés, ce livre invite à découvrir ce qu'il y a de subversif dans le football et à s'intéresser à toutes celles et ceux qui en ont fait une arme d'émancipation. Au cours de l'Histoire et aux quatre coins du monde, le football a été en effet le creuset de nombre de résistances à l'ordre établi, qu'il soit patronal, colonial, dictatorial, patriarcal ou tout cela à la fois. Il a également permis de faire émerger de nouvelles façons de lutter, de se divertir, de communiquer - bref, d'exister.

Pour mettre en lumière cette histoire méconnue, ce livre n'adopte pas une chronologie strictement linéaire. Les vingt-deux chapitres qui le composent font circuler le récit, à la manière d'un ballon, sur cet immense terrain de lutte qu'est la « planète football », de Manchester à Buenos Aires, de Dakar à Istanbul, de São Paulo au Caire, de Turin à Gaza... Forcément sinueuse et fragmentaire, cette histoire populaire du ballon rond s'attache aussi à donner la parole aux protagonistes de cette épopée, dans les tribunes du Barça sous le joug du franquisme comme sur les terrains sud-africains durant les heures sombres de l'apartheid, dans les clubs ouvriers français de l'entre-deux-guerres comme dans les communautés zapatistes du Chiapas dans les années 2000.

Ce livre, enfin, se penche aussi bien sur les footballs contestataires et en marge que sur le football institutionnel et professionnel. Retracer une histoire populaire de ce sport implique en effet de dépasser la dichotomie entre foot « sauvage » et foot « conventionnel ». Depuis les origines de ce sport, les « riches » et les « pauvres », les « élites » et le « peuple », les « dominants » et les « dominés », se disputent le ballon rond. Mais il ne faut pas croire à une frontière étanche entre ces deux footballs. Elle est au contraire poreuse et mouvante. L'histoire du foot est celle d'une récupération et de réinventions permanentes. Hier, la working class britannique s'appropriait le football de la bourgeoisie victorienne. Aujourd'hui, les clubs millionnaires achètent à prix d'or des joueurs issus des quartiers défavorisés, les régimes autoritaires tentent de canaliser à leur profit les passions footballistiques et les multinationales exploitent les codes du football de rue pour vendre leurs chaussures de sport. Mais le combat continue : les supporters expulsent de leurs clubs les spéculateurs voraces ou se soulèvent contre les dictatures, les footballeuses mettent peu à peu le patriarcat hors jeu et les joueurs amateurs multiplient les pieds de nez aux instances professionnelles.

En esquissant un nouvel imaginaire politique bien éloigné de celui imposé par la culture footballistique dominante, l'ouvrage fait le pari que le football reste, avant tout et malgré tout, un formidable levier pour reprendre le pouvoir sur nos corps et nos vies. À l'heure où le libéralisme économique atomise les individus et traduit chacun de nos gestes sociaux en source de profit, le football est encore synonyme de générosité partagée et demeure une pratique où le geste qualifié de « beau » est par essence non rentable et où l'épanouissement individuel de chaque joueur est tributaire du mouvement collectif de l'équipe. Comme le clament les paroles du You'll Never Walk Alone, hymne mythique des supporters du Liverpool FC : « Bien que tes rêves soient maltraités et emportés par le vent/Continue de marcher, continue de marcher avec l'espoir dans ton coeur/Et tu ne marcheras jamais seul. »  

 

Revue de presse 

« Ce livre offre une vue panoramique sur cette "culture alternative" aux antipodes du foot business. » Le Monde

 « Mickaël Correia raconte une autre histoire du football, celle d'en bas, aussi populaire que passionnante dans un livre qui l'est tout autant. » Les Inrockuptibles

« Son livre est un voyage. » Télérama

« C'est un autre football que l'auteur nous fait découvrir et aimer ». France football

« Une épopée sociale, sportive et politique. » Politis

« Mickaël Correia donne à découvrir comment le football, les populations et la politique se sont entrecroisés dans l'histoire. Passionnant. » Le Point

« À contre-pied du footbusiness, l'auteur raconte comment ce sport est depuis plus d'un siècle un instrument d'émancipation et de contestation aux quatre coins du monde. » L'Humanité

 

Radio / Télévision

Pour (re)voir ou (ré)écouter les émissions de Mickaël Correia 

* FRANCE INTER - L'œil du tigre

* RADIO CAMPUS PARIS - La matinale de 19h
 
* RTS - Tribu
 
* France Inter - Un jour dans le monde
 
* RADIO CANADA - Plus on est de fous, plus on lit !
 
* SFR SPORT - Transversales
 
* RMC - Afterfoot
 
* RTBF - Séquence ouverte

Rencontres en librairie

* 12 juin à 19 h 30 Le Merle Moqueur, à Paris

* 14 juin à 19H « Les mots & les choses » à Boulogne

* 27 juin à 19H à Toulouse à la Librairie Terra Nova

* 29 juin à Caen à 18H à la Médiathèque Alexis de Tocqueville

* 12-14 octobre à Saint Étienne pour la Fête du livre

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites