Rien n'est sacré, tout peut se dire - Raoul VANEIGEM

Rien n'est sacré, tout peut se dire
Réflexions sur la liberté d'expression

Raoul VANEIGEM

« Il n’y a ni bon ni mauvais usage de la liberté d’expression, il n’en existe qu’un usage insuffisant. » L’affirmation de Raoul Vaneigem donne le ton de cet essai qu’il consacre à la liberté la plus fondamentale de l’être humain. Un texte sans concession pour défendre une liberté qui ne doit, d’après lui, rencontrer aucune limitation, qu’elle soit politique, morale ou juridique.
Contre les vérités-sanctuaires et les secrets d’État, contre les lois sur la calomnie, le racisme et la pornographie, l’auteur considère qu’on ne combattra et vaincra la bêtise et l’ignominie qu’en travaillant à faire disparaître les conditions qui les rendent possibles. Il affirme haut et fort : « Autorisez toutes les opinions, nous saurons reconnaître les nôtres, nous les combattrons, nous apprendrons à annuler la force attractive des nuisances. […] Nous les combattrons par la seule critique qui les puisse éradiquer : en pensant par nous-mêmes... » L’enjeu de l’usage illimité et entier de la liberté d’expression est, pour Raoul Vaneigem, que l’homme parvienne enfin à sortir de son état de minorité et de dépendance, à se restaurer dans sa pleine humanité.
Ce texte, d’une grande qualité littéraire, met en pièces les idées reçues qui courent dans le débat public. Il ébranle les certitudes raisonnables des bien-pensants et bouscule les bonnes intentions des juges et des apprentis censeurs qui toujours veulent imposer des limites à une activité qui ne peut en tolérer aucune.

Version papier : 9,50 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de : Robert MÉNARD
Collection : Petits cahiers libres
Parution : 07/04/2015
ISBN : 9782707186638
Nb de pages : 128
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707186997
Format : EPUB

Raoul VANEIGEM

Raoul Vaneigem, membre de l’Internationale situationniste entre 1961 et 1970, est l’auteur de nombreux livres, dont le célèbre Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (Gallimard, 1967), Avertissement aux écoliers et lycéens (Mille et une nuits, 1995), Nous qui désirons sans fin (Cherche-Midi, 1996), Rien n’est sacré, tout peut se dire (La Découverte, 2003), Entre le deuil du monde et la joie de vivre (Verticales, 2008).

Table des matières

Préface, de Robert Ménard
1. Quelle liberté ?
2. Chacun a le droit de s’exprimer et de propager ses idées en toute liberté
3. Pourquoi nous voulons abolir le délit d’opinion
4. La liberté d’expression implique pour chacun le droit de s’ingérer et de mener des investigations partout où les privilèges du vivant sont battus en brèche ou menacés - Le secret institutionnel - Le secret des personnes
5. L’appel au meurtre, les témoignages de sévices, la calomnie, l’insulte, la pornographie relèvent-ils de la liberté d’expression ? - L’appel au meurtre - De la calomnie - De la moquerie et de l’insulte - Le témoignage de pratiques inhumaines - La pornographie
6. Liberté d’expression et protection de l’enfance
7. Fonder la liberté d’expression sur les droits de l’être humain.