Prison : l'idéologie de l’enfermement

La prison pose un problème en France comme dans la plupart des pays du monde. Après les années de lutte pour transformer la logique de l’univers carcéral incarnées par différents mouvements abolitionnistes, et une première séquence de modernisation engagée dans les années 1980, les problèmes structurels du système carcéral se sont aggravés. Le surpeuplement des prisons, les conditions de détention, le statut des prisonniers, la formation du personnel pénitentiaire, la sursuicidité carcérale signalent l’aberration d’une institution sociale dramatiquement dysfonctionnelle. Pourtant, c’est plus à une tentative de « modernisation » des systèmes d’enfermement qu’à une remise en question de leur pertinence à laquelle on assiste depuis maintenant plus de deux décennies. Au-delà de la crise de la prison, c’est la logique de l’enfermement dont elle est l’aboutissement que le dossier de Mouvements entend questionner. À quoi sert la prison ?

Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Mouvements (DEC.) n°88
Parution : 01/12/2016
ISBN : 9782707192301
Nb de pages : 168
Dimensions : 160 * 240 cm