Mémo sur la nouvelle classe écologique - Bruno Latour, Nikolaj Schultz

Mémo sur la nouvelle classe écologique
Comment faire émerger une classe écologique consciente et fière d'elle-même

Bruno Latour, Nikolaj Schultz

À quelles conditions l'écologie, au lieu d'être un ensemble de mouvements parmi d'autres, pourrait-elle organiser la politique autour d'elle ? Peut-elle aspirer à définir l'horizon politique comme l'ont fait, à d'autres périodes, le libéralisme, puis les socialismes, le néolibéralisme et enfin, plus récemment, les partis illibéraux ou néofascistes dont l'ascendant ne cesse de croître ? Peut-elle apprendre de l'histoire sociale comment émergent les nouveaux mouvements politiques et comment ils gagnent la lutte pour les idées, bien avant de pouvoir traduire leurs avancées dans des partis et des élections ?

Version papier : 14.00 €
Version numérique :
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Les Empêcheurs de penser en rond
Parution : 00/00/0000
ISBN papier : 9782359252187 ISBN numérique: 9782359252200

Bruno Latour

Bruno Latour

Bruno Latour (1947-2022), sociologue et philosophie, professeur associé au médialab de Sciences Po, a notamment publié Face à Gaïa. Huit conférences sur le Nouveau Régime Climatique (2015), Où atterrir ? Comment s'orienter en politique (2017) et Où suis-je ? Leçons du confinement à l'usage des terrestres (2021).

Nikolaj Schultz

Nikolaj Schultz, doctorant au Département de sociologie de l'université de Copenhague, travaille sur les classes géosociales.

Table des matières


Mémo sur la nouvelle classe écologique
I. Luttes de classes et luttes de classements
II. Une prodigieuse extension du matérialisme
III. Le grand retournement
IV. Une classe enfin légitime
V. Un désalignement des affects
VI. Un autre sens de l'histoire dans un autre cosmos
VII. La classe écologique est potentiellement majoritaire
VIII. L'indispensable et trop délaissée lutte pour les idées
IX. Conquérir le pouvoir, mais lequel ?
X. Combler par le bas le vide de l'espace public.