Les franc-maçonneries - Sébastien GALCERAN

Les franc-maçonneries

Sébastien GALCERAN

Sortir d’une vision polémique ou hagiographique des franc-maçonneries est le préalable nécessaire pour comprendre la nature et l’évolution de cet ensemble d’associations qui se présentent sous les termes de Grande Loge ou Grand Orient. Pour quelles raisons des hommes et des femmes sont-ils membres d’une loge maçonnique ? Que recouvre la tradition initiatique dans laquelle ils s’inscrivent ? Comment appréhendent-ils le rite et les secrets ? L’obédience est-elle théiste, déiste ou agnostique ? « Régulière » ou « libérale » ? Masculine, féminine ou mixte ? Grâce aux apports de la recherche socio-historique anglo-saxonne et française, ce « Repères » retrace la genèse de ce groupe d’appartenance sur les îles britanniques et son exportation sur le continent européen au XVIIIe siècle. Il permet de comprendre comment, en s’extrayant de ses déterminants religieux et politiques aux XIXe et XXe siècles, la sociabilité maçonnique s’est constituée en France en un espace social relativement autonome. Des grilles d’analyse pluralistes permettent de cartographier cet espace, sans négliger sa dimension internationale.

Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°397
Parution : 07/10/2004
ISBN : 9782707140876
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Sébastien GALCERAN

Sébastien Galceron est journaliste, producteur à France Culture, chargé de cours au Celsa (master de journalisme).

Extraits presse

« Loin des discours hagiographiques et polémiques, cet ouvrage remet à leurs justes places les divers courants de l'un des mouvements sociaux les plus typiques qui accompagnent depuis trois siècles la marche jadis triomphante, aujourd'hui balbutiante, des Lumières. »
LES CARNETS D'ÉTUDES

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction
I. Genèse de la franc-maçonnerie au XVIIIe siècle
Invention et légimation de la Grande Loge de Londres vers 1717
La formalisation de la tradition en 1723
« Obéir à la loi morale »
L’héritage de 1688
Le rite dévoilé
« Une relaxation tranquille et plaisante »

Introduction et acculturation de la franc-maçonnerie en France
Un clivage rapidement obsolète
Loyalisme
Une tolérance de facto
Spiritualité chrétienne

La profusion de hauts grades
La relance aristocratique du Grand Orient de France en 1773
Amorce d’une administration efficace
Dispersion politique des francs-maçons pendant la Révolution française

II. Structuration de l’espace social des franc-maçonneries contemporaines (XIXe-XXe siècle)
Des obédiences sous la dépendance du pouvoir politique
Rationalisation institutionnelle
Autonomisation progressive vis-à-vis de la religion
Anticléricalisme versus antimaçonnisme
Transmission de la tradition initiatique
Cran d’arrêt à l’internationalisme maçonnique

Les deux phases d’autonomisation vis-à-vis du politique
Dynamique démocratique des années 1860
Surinvestissement partisan et réactions sous la IIIe République
L’affaire des fiches (1901-1904)
III. L’espace des franc-maçonneries au XXIe siècle
Des associations loi 1901
Le socle identitaire des francs-maçons
Un double mécanisme d’idéalisation
« Le travail sur soi est continuellement à reprendre… »

Une sociabilité initiatique divisée
« Régulière » ou « libérale »
Théiste, déiste ou agnostique
Recrutement unisexué ou mixte
Priorité aux thèmes initiatiques et/ou sociaux

Des relations internationales maçonniques divisées
IV. Sociologie du rite maçonnique
Le croire maçonnique
Éléments des rites maçonniques
Les épreuves de l’eau, de l’air et du feu
Appropriation individuelle… - … et régulation institutionnelle du sens
Un cadre herméneutique balisé
V. Les secrets maçonniques
Secret d’appartenance
Les profits symboliques du secret
Secret des réunions
Tenue blanche fermée et tenue blanche ouverte
Secret de l’obédience
Contrôler le recrutement
Conclusion
Repères bibliographiques
Sites Internet.