Les âmes sauvages - Nastassja MARTIN

Les âmes sauvages
Face à l'Occident, la résistance d'un peuple d’Alaska

Nastassja MARTIN

C’est l’hiver et la température avoisine les moins quarante degrés. Les yeux levés vers les aurores boréales qui animent le ciel arctique, nous écoutons. Le chasseur commence à siffler dans leur direction. C’est un son continu, aigu mais contenu, qui résonne dans le silence de la nuit polaire. Qui appelles-tu ? Elles, les aurores, et ceux qui transitent avec elles, les esprits des disparus, des hommes, des animaux, des plantes, qui courent sur un ciel glacial dans les explosions de couleurs.
Qui sont ces hommes qui se nomment eux-mêmes les Gwich’in et peuplent les forêts subarctiques ? Sont-ils encore de fiers guerriers qui poursuivent les caribous jusque sur l’échine arctique de la Terre, ou ressemblent-ils plutôt à des humains dévastés par la colonisation occidentale qui titubent dans les rues verglacées des villes du Nord sous les effets de l’alcool ? Et que dire du territoire qu’ils habitent, l’Alaska contemporaine ? Cette terre demeure-t-elle fidèle aux images de nature sublime et préservée qui peuplent nos esprits d’Occidentaux, ou disparaît-elle face aux réalités énergétiques, politiques et économiques qui la transforment en un champ de bataille jonché de mines à ciel ouvert et d’exploitations pétrolières ?
À l’heure du réchauffement climatique, aucun de ces clivages ne subsiste. Les mutations écologiques du Grand Nord sont telles qu’elles brouillent le sens commun et balayent toutes les tentatives de stabilisation, de normalisation et d’administration des écosystèmes arctiques et de leurs habitants. Loin de toute folklorisation indigéniste et de tout manifeste écologiste, ce livre s’attache à retranscrire les réalités des hommes qui parlent encore à l’ombre des arbres et sous le sceau de leur secret. Les âmes sauvages de l’Alaska sont celles qui se meuvent dans les plis d’un monde en révolution, et qui font de la métamorphose continuelle des choses et de l’incertitude des êtres un mode d’existence à part entière.

Version papier : 22,00 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Parution : 28/04/2016
Format : EPub
ISBN papier : 9782707189578 ISBN numérique: 9782707190444

Nastassja MARTIN

Nastassja Martin est anthropologue, diplômée de l’École des hautes études en sciences sociales, spécialiste des populations arctiques. Les Âmes sauvages est son premier livre.

Table des matières

Préface
Introduction
I / Incendies en Alaska : La nature en question
1. Souffrances subarctiques

Un écosystème tourmenté
Absences animales
Hybridations
Conclusion
2. Formes naturalistes
Far West
Établir la ressource : L’Alaska Native Claim Settlement Act
Instaurer la Nature : l’Alaska National Land Interest Land Conservation Act
Exploiter et protéger : le pendule alaskien
Conclusion
3. Société contre pétrole, variations
Les Gwich’in vus du ciel : se défaire du mythe
Les Gwich’in vus de la terre : recréer un mythe
Conclusion
II / Renouer le jadis
4. Du monde des esprits au royaume de Dieu : l’épopée des missionnaires en pays gwich’in
Convertir la taïga
Déficiences immunitaires
Nomen est omen
Se sauver du monde
Les cimes éternelles
Conclusion
5. Domestiquer les chasseurs et libérer le sauvage : la croisade des écologistes
Le grand damier
Les vaches subarctiques
Les pommes de terre du Grand Nord
La taïga sous contrôle
La conduite des âmes
Conclusion
III / Pays gwich’in
6. Formes animistes
Les chasses insoutenables
D’un massacre l’autre
Techniques de l’intériorité
Se refuser
Se-ducere
7. L’inaliénabilité des personnes
La mort : reconstruire la limite
Se rire du monde : rétablir la distance
L’incertitude : rendre leur autonomie aux êtres
8. Présences liminaires
Les sans-âme
Naa’in, l’imprévisible en personne
Shaaghan, la passeuse de mondes
Se tenir entre les mondes
Conclusion
Conclusion
Bibliographie
Fiche technique
Langue et territoire Gwich’in
Gouvernements tribaux, gouvernement fédéral et État d’Alaska.
Remerciements
Notes.


Droits étrangers

WILD SOULS
Alaskan Natives Face the West

This particularly original book is the result of two years of fieldwork in north-eastern Alaska with the Gwich’in, a society of Athapascan hunter-gatherers. The author introduces us to the thousands of ways the Gwich’in (Little People) manage to defend themselves from the West and its crises, how they reinvent themselves and put themselves back together, piece by piece for some semblance of dignity. Written in a subtle and fast-paced style, the beauty of this work is in the emotions it conjures up. They come from the author’s incredible presence, having been in the field for two years, continually attentive to everything happening, everything she felt and everything she understood – or didn’t for that matter.


Natassja Martin is a teaching and research at Collège de France, advised by Philippe Descola, as well as at King’s College Aberdeen.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com