Le contrôle de gestion - Alain BURLAUD, Claude J. SIMON

Le contrôle de gestion

Alain BURLAUD, Claude J. SIMON

Le présent ouvrage peut être aussi bien une introduction qu’une conclusion à un apprentissage ou une pratique raisonnée du contrôle de gestion. C’est une introduction dans la mesure où sa lecture est accessible à un non-spécialiste et montre, avant d’approfondir la technique, la place du contrôle de gestion dans le management d’une organisation publique ou privée. C’est une conclusion qui invite le lecteur formé ou expérimenté à mettre en perspective sa connaissance de la discipline, à la situer dans un cadre plus général qui lui donne un sens.
L’ouvrage montre l’interaction des différents outils de gestion et la force invisible qu’exerce leur logique sur les prises de décision. Il souligne les limites techniques, mais aussi idéologiques des outils. Enfin, il met en évidence le lien entre le développement du contrôle de gestion et les autres disciplines des sciences humaines et sociales traitant des organisations.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°227
Parution : 03/01/2013
ISBN : 9782707175359
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Alain BURLAUD

Alain Burlaud est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et ancien directeur de l’Institut des techniques économiques et comptables (Intec).

Claude J. SIMON

Claude Simon est professeur émérite à l’ESCP-EAP.

Table des matières

Introduction
I / Définition du contrôle de gestion et hypothèses du modèle

Définition du contrôle de gestion
Définition positive du contrôle de gestion - La mise en perspective historique du contrôle de gestion - Le contrôle de gestion opposé à d’autres formes de contrôle
Les hypothèses implicites du modèle
Les hypothèses relatives au modèle de prise de décision - Les hypothèses relatives à la structure de l’organisation
II / Les outils classiques du contrôle de gestion
Les outils d’information de la hiérarchie
Le cas d’un environnement stable - Le cas d’un environnement instable
Les outils de contrôle des opérationnels
Les standards, le taylorisme et le fordisme - Les plans, les budgets, le reporting et l’analyse des écarts
Les outils de contrôle des comportements
Le découpage en centres de responsabilité - La création d’un marché interne et les prix de cession internes - La mise en concurrence élargie par l’externalisation
La relation entre la structure et les outils
L’entreprise unifiée et son contrôle - L’entreprise stabilisée et son contrôle - L’entreprise planifiée et son contrôle - L’entreprise éclatée et son contrôle
III / Les limites du contrôle de gestion
Les limites techniques du modèle
Le temps et les cycles de l’entreprise - Le découpage en entités - La mesure
Les limites liées à l’idéologie véhiculée par le modèle
Du temps discret au temps continu - De la transparence vers l’opacité du réel - Du décideur au jeu d’influence - Un décideur n’est pas là pour décider
IV / Les développements récents du contrôle de gestion
Les sources du dépassement du contrôle de gestion
L’intégration des apports de la sociologie des organisations - L’intégration d’une réflexion sur les structures et la stratégie - L’intégration d’une réflexion sur les outils de gestion
Les objectifs du dépassement : l’intelligence organisationnelle
L’organisation créatrice - L’apprentissage organisationnel - La conduite du changement plutôt que le pilotage - L’évolution de l’exercice de l’autorité
Les modalités du dépassement : quelques exemples
Le contrôle de gestion des projets - Le retour aux sources : le contrôle des activités - Le contrôle de gestion et le management socio-économique - La gestion des entreprises en réseau
Conclusion
Lexique
Repères bibliographiques
Index

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites