La vie large
Manifeste écosocialiste

Paul Magnette

Pourquoi la cause climatique n’est-elle pas embrassée par les classes populaires, alors qu’elles sont infiniment moins responsables et infiniment plus victimes des dégradations environnementales que les catégories aisées ? Parce que la question est mal posée. Face aux partisans du capitalisme vert, qui nous promettent que nous pourrons continuer à jouir sans entraves, grâce aux technologies et au marché, la gauche semble désarmée. Elle a beau clamer que fin du monde et fins de mois sont les deux faces d’un même combat, elle laisse s’installer l’idée que l’écologie est un nouvel ascétisme. Or nous voulons la vie large !
Il faut donc prendre le mal à la racine : s’attaquer frontalement aux inégalités et à l’hyper-concentration des richesses, qui sont le moteur de la hausse continue des émissions de gaz à effet de serre et de la perte de biodiversité. Dénoncer les mythologies libérales de la « croissance verte » et du « découplage ». Faire de la justice climatique une authentique lutte sociale, fédérant les nouveaux damnés de la terre. Soustraire la définition de nos modes de production et de consommation aux forces du marché, pour les soumettre à la délibération démocratique. Développer massivement les services collectifs essentiels, pour mettre fin à l’insécurité de l’existence et réparer la planète. Bref, faire que la vie large ne soit plus le privilège de quelques-uns, mais la réalité de tous.
En traçant une voie à la fois désirable et praticable sans escamoter les difficultés de la transition, ce manifeste donne au combat pour la justice climatique une réelle puissance mobilisatrice.

Version papier : 20,00 €
Version numérique : 4,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Petits cahiers libres
Parution : 13/10/2022
Format : EPub
ISBN papier : 9782348075025 ISBN numérique: 9782348075032

Paul Magnette

Paul Magnette
Paul Magnette est professeur de théorie politique à l’Université libre de Bruxelles. Il a été ministre de l’Énergie et du Climat au sein du gouvernement fédéral belge et ministre-président de la Wallonie. Il est actuellement bourgmestre de Charleroi et président du Parti socialiste belge.

Table des matières

Introduction
Première partie. Critique
1. La question naturelle

L’espace d’une génération
Tout est possible
Tout est politique
2. Obstruction, diversion, récupération : les contre-offensives du capital
Le temps de l’obstruction
Les stratégies de diversion
Marchandiser la nature
3. L’écologie des opprimés
L’oligarchie climatique
Les damnés de la Terre
La spirale des inégalités environnementales
Deuxième partie. Principes
4. La tentation unanimiste

Une révolution silencieuse ?
La faute de Bacon
La piste Machiavel
5. La vertu du conflit
Éloge de la colère
Marchandisation et résistance
L’écologie morale des pauvres
6. Le nouvel esprit du socialisme
Ruptures métaboliques
L’impasse productiviste
L’humain en sa nature
Troisième partie. Propositions
7. Affronter l’oligarchie économique

Démocratiser la planification
Partager le pouvoir dans l’entreprise
Réhabiliter les communs
8. Briser la spirale des inégalités
De la croissance à l’accroissance
Renforcer les biens communs
Contenir l’écart des richesses
9. Garantir la sécurité d’existence
Répartir justement le travail nécessaire
Le travail comme droit fondamental
Universaliser la protection sociale
Quatrième partie. Stratégie
10. Pour le peuple, par le peuple

Oasis et archipels
Le politique, le savant et le profane
11. Mailler les luttes
Prendre le capitalisme en tenaille
Pour un réformisme révolutionnaire
Leçons de l’histoire du mouvement ouvrier à l’usage des militants climatiques
Épilogue
Remerciements
Notes.

Droits étrangers

A COMFORTABLE LIFE
Eco-socialist Manifesto

Why is transition to a sustainable world taking so long to achieve? Why don't the planet's working classes rally to the cause, given that they are infinitely less responsible for environmental damage than the wealthy but the hardest hit?
Because we are not comfortable with the question itself. We want a life of ease and plenty. The full development of all our faculties and the complete enjoyment of earthly pleasures. We must therefore attack the root cause of the problem: social inequality, which is the driving force behind the continuous increase in greenhouse gas emissions and the loss of biodiversity... In short, we must ensure that a comfortable life is no longer the privilege of the few, but the reality of all.


Paul Magnette is professor of political theory at the Université Libre de Bruxelles. He was Minister for Energy and Climate in the Belgian federal government and Minister-President of Wallonia. He is currently mayor of Charleroi and president of the Belgian Socialist Party.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com