Une histoire de la violence au Moyen-Orient - Hamit BOZARSLAN

Une histoire de la violence au Moyen-Orient
De la fin de l'Empire ottoman à Al-Qaida

Hamit BOZARSLAN

Dans les médias occidentaux, les images du Moyen-Orient se limitent souvent à celles des violences et des guerres qui déchirent cette région depuis de longues années, en particulier depuis le 11 septembre 2001.
Au-delà de ces représentations et des clichés, Hamit Bozarslan propose une précieuse mise en perspective historique de ce phénomène. Il montre le rôle des enjeux économiques et sociaux à l’origine de cette violence qui projette des générations successives tantôt dans le culte de la lutte armée tantôt dans une fuite en avant autosacrificielle et eschatologique. Sans négliger les dynamiques conflictuelles de longue durée, il répertorie les lieux et les moments où apparaissent de nouveaux discours qui légitiment le recours aux armes : le nationalisme arabe durant les années 1920-1940, le « marxisme-léninisme » des décennies 1950-1970 ou encore l’islamisme d’un passé récent.
L’auteur accorde une attention particulière à la dissolution de l’Empire ottoman, aux « grandes révoltes » irakienne, syrienne, palestinienne et égyptienne, aux régimes révolutionnaires arabes des années 1950-1970. Après avoir analysé la radicalisation des contestations islamistes algérienne et égyptienne des années 1990, en rapport avec des pratiques coercitives des États, l’auteur propose une nouvelle lecture d’Al-Qaïda et montre les limites des approches sécuritaires de la violence dans le contexte des années 2000.
Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2008.

Version papier : 28,00 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : juin 2016
Format : EPub
ISBN papier : 9782707149589 ISBN numérique: 9782707190031

Hamit BOZARSLAN

Docteur en histoire et en science politique, Hamit Bozarslan est directeur d’études à l’EHESS. Il est notamment l’auteur de Conflit kurde (Autrement, 2009), Une histoire de la violence au Moyen-Orient. De la fin de l'Empire ottomanà Al-Qaïda (La Découverte, 2008), 100 mots pour dire la violence dans le monde musulman (Maisonneuve et Larose, 2005) et Histoire de la Turquie. De l'Empire à nos jours (Tallandier, 2015). Ses travaux actuels portent sur la sociologie historique et politique du Moyen-Orient.

Table des matières

Introduction
I / États, nationalismes et contestations révolutionnaires
1. Imaginaires et légitimités révolutionnaires
- Réformer l’État à marche forcée - Nationalisme, islamisation et homogénéisation par le massacre - Passions révolutionnaires en Perse - L’Empire ottoman et la « révolution française de l’Orient »
2. Guerre mondiale, dissolution de l'Empire ottoman et régimes mandataires - La guerre ottomane et le génocide arménien - Les mandats comme régimes de coercition - L’Irak : tribus, urbanité et violence - Révoltes en Syrie et en Égypte - Révoltes palestiniennes - Le nationalisme arabe et la droite radicale - Autoritarisme en Perse et en Turquie
3. De la nakbah aux « régimes révolutionnaires » -« Renaissance » et « guerre » : radicalisation du nationalisme arabe - Palestine 1948 : les pouvoirs arabes tétanisés et contestés - Fin de la « démocratie bourgeoise » dans le monde arabe - Les Frères et les officiers : acteurs de la révolution égyptienne - Syrie : des coups d’État au régime du chef unique - Watbah et Intifada en Irak - Le coup d’État comme rupture radicale - « De l’opprimé d’hier à l’oppresseur d’aujourd’hui » - L’unanimisme nationaliste et l’ancrage dans les États territoriaux - 4. Des début de la guerre froide à la guerre des Six-Jours : la radicalisation des imaginaires collectifs Pouvoirs autoritaires pro-américains - Restauration autoritaire en Iran - La Naksa - Radicalisme palestinien - Radicalisme de gauche et engagement dans la violence - La gauche radicale au Moyen-Orient
II / Guerres régionales, islamisme révolutionnaire et répression (1979-1991)
5. Une rupture nommée Sayyid Qotb - Les illusions de la « Ceinture verte » - De Hassan al-Banna à Sayyid Qotb - Qotb, le martyr
6. 1979 : Le grand ébranlement - La révolution iranienne - La Mecque ou la révolte des nouveaux Frères - Les Accords de Camp David et l’occupation de l’Afghanistan : La « trahison » des gauches nationaliste et internationaliste
7. Les guerres de 1980 : le martyr, le modjahd et le milicien - La guerre Iran-Irak - Le jihad afghan et l’émergence des moudjahidine - 1958-1975 : la crise libanaise - Le martyr et le milicien
8. La force et les limites de l'islamisme révolutionnaire de la décennie 1980 - De l’assassinat de Sadate à la destruction de Hama - L’islamisme : nouvelle « syntaxe hégémonique » et dissidence - L’urbanité : nouvelle menace pour les régimes - Le profil de la contestation islamiste
9. Les questions minoritaires et confessionnelles - Parcours alévis, alaouites et chiites - La Palestine de l’Intifada - L’Anfal en Irak et l’évolution des Kurdistan d’Iran et de Turquie
10. La guerre du golfe et les guerillas islamistes en Algérie et en Égypte - La durabilité des régimes autoritaires et le contexte international des années 1990 - Guerre civile et guérilla en Algérie et en Égypte - Répressions algérienne et égyptienne - Ressources de guerre, phénomène générationnel et contrôle social - Violence interne et violence contre les civils - Radicalisation des islamistes par la répression - « Mille ans de tyrannie… »
11. Nouvelles ingénieries du pouvoir : Irak, Turquie, Iran - La survie sans la légitimité - Insurrections en Irak d’après la Guerre du Golfe - La Turquie, proie des bandes - L’impossible Thermidor en Iran -
12. Violence auto-sacrificielle au Kurdistan et en Palestine (1990-2000) - De la colonisation à l’insurrection - Les martyrs : l’engagement, le temps et le corps - Les organisations palestiniennes et les attentats-suicides
13. Déclin de l'islam politique ou émergence des marges de la dissidence ? - Sortie de la violence et nouvelles formes d’islamismes - La radicalisation des marges - Nouvelles formes de violence
14. Al-Qaida ou l'agréation de nouveaux radicalismes -« La Tanière du Lion » - Rationalité et horizon eschatologique - L’axiologie auto-sacrificielle et la sortie millénariste du monde - Devenir dissident armé - La hijra des années 1990 - Après le 11 septembre
15. Les guerres des années 2000 - Les quatre guerres - Fragilisation des sociétés et envies de contre-puissance - La guerre et le savoir
Conclusion - Chronologie - Bibliographie sélective - Personnalités - Acronymes et organisation - Termes et concepts moyen-orientaux - Index.

Droits étrangers

A HISTORY OF VIOLENCE IN THE MIDDLE-EAST


In this groundbreaking book, Hamit Bozarslan brings us a valuable historical perspective on violence in the Middle-East. Without neglecting long-standing causes of conflict such as the issue of minorities and authoritarianisms, he highlights the times and places where the use of armed force sought new rhetorical justification: Arab nationalism in the years 1920-1940, Marxist-Leninism in the 50’s through to the 70’s and more recently, Islamism.


Head of studies at the École des hautes études en sciences sociales, Hamit Bozarslan is notably the author of: 100 Mots pour dire la violence dans le monde musulman (Maisonneuve et Larose, 2005), From Political Struggle to Self-Sacrifice. Violence in the Middle East (Princeton, Marcus Wiener, 2004), Histoire de la Turquie contemporaine (La Découverte, 2004 et 2006) and La Question kurde. États et minorités au Moyen-Orient (Presses de Sciences-Po, 1997).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites