Une histoire critique de la sociologie allemande
Aliénation et réification

Frédéric VANDENBERGHE

Une histoire critique de la sociologie allemande ? Autant dire une histoire qui touche au cœur théorique de la sociologie mondiale, et qui concerne au plus haut point, également, la philosophie du XXe siècle. Mais aussi une histoire complexe, trop souvent mal connue dans les pays francophones. D'où l'importance et l'intérêt de cet ouvrage, qui ne se limite pas à une présentation des œuvres des grands fondateurs de la sociologie allemande : son auteur montre comment des théories et des questionnements en apparence disparates et irrémédiablement éclatés, s'organisent en fait, depuis Hegel, à partir d'une même réflexion critique sur la réification, ou encore la chosification, que la modernité est censée faire subir aux individus. C'est sur le terrain de cette thématique centrale que naissent et s'entrecroisent, indissociablement, théories scientifiques, dénonciations apocalyptiques et épistémologies profondes. Car, paradoxalement, ne faut-il pas que l'individu soit réifié, écrasé par une société objectivée, pour qu'individu et société puissent devenir objets d'une science objective ? D'où le tragique d'une pensée allemande, déchirée entre son aspiration à une liberté individuelle authentique et une passion pour la science, qui ne peuvent qu'apparaître antinomiques aussi longtemps, estime l'auteur, qu'il n'est pas rompu avec la pensée héritée de la réification. Encore faut-il le faire pour de bonnes raisons, c'est-à-dire en élucidant les conditions théoriques d'une critique véritable - à la fois kantienne et marxiste - de la modernité. En raison de sa clarté et de la légèreté du style, le livre de F. Vandenbergghe sera pour les étudiants un guide précieux à travers des pensées complexes mais essentielles : les pensées qui ont fait notre temps. Mais le spécialiste y trouvera aussi, outre une contribution de premier plan à l'épistémologie de la sociologie, la plus riche introduction qui soit aux discussions théoriques et métathéoriques qui animent aujourd'hui la sociologie mondiale. Premier pas vers une déprovincialisation de la sociologie française ?

Version papier : 27,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches / M.A.U.S.S.
Coédition : La Découverte/M.A.U.S.S.
Parution : octobre 1997
ISBN : 9782707127648
Nb de pages : 384
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Frédéric VANDENBERGHE

Frédéric Vandenberghe est sociologue, chercheur à l'université d'Utrecht (Pays-Bas) et professeur invité à l'université de Yale (États-Unis), est spécialiste de l'histoire de la sociologie allemande ( vol, La Découverte, 1997-1998) et il a notamment publié une synthèse sur l'oeuvre de Georg Simmel (coll "Repères", 2001) et un essai sur l'oeuvre de Bruno Latour, Complexités du posthumanisme (L'harmattan, 2007).

Table des matières

Remerciements - Introduction - Les aventures de la réification - 1. Socialisation consciente et autonomisation du social - 1. Affirmation et négation de l'autonomisation du social - 2. La pensée de l'aliénation en raccourci - 2. Le pathos idéologique de la critique de la réification - 1. L'autonomie relative de la sociologie - 2. Anomie versus aliénation - 3. Les anti-lumières éclairés - 4. Système et \" surréification \" - 3. Petites querelles philosophiques - 4. Réification sociale et chosification méthodologique - 1. Les paradoxes de la réification - 2. Des concepts couplés - 1. La chosification méthodologique - 2. La réification sociale - 5. Plan de l'ouvrage - Première partie : la sociologie classique allemande - I. Karl Marx : critique de la triple inversion du sujet et de l'objet. Aliénation, exploitation et fétichisme des marchandises - 1. Le jeune Hegel et Feuerbach, précurseurs deMarx - 1.De la positivité - 2. De la positivité à l'aliénation - 3. Dialectique de l'aliénation - 4. De Hegel à Feuerbach - 2. De l'aliénation à la réification : deux marxismes ?- 1. Pour Marx - 2. La coupure phraséologique - 3. Une critique transformatrice - 3. La théorie de l'aliénation - 1. L'aliénation philosophique : critique de Hegel et de Feuerbach - 2. L'anthropologie philosophique normative du jeune Marx - 3. L'aliénation religieuse - 4. L'aliénation politique - 5. L'aliénation économique - 6. Les causes de l'aliénation - 7. Le communisme, ou l'abolition de l'aliénation par l'abolition positive de la propriété privée - 4. La théorie de l'exploitation - 1. Correction dialectique des réductions - 2. De l'exploitation à l'aliénation - 5. La théorie du fétichisme - 1. De la production à la circulation des marchandises(et vice versa) - 2. Fétichisme et réalisme critique - 3. Critique de l'abstraction - 4. Critique de la critique de la réification - 6. Le fétichisme des marchandises et de l'argent - 7. La formule trinitaire - 6. Tableau synoptique - 7. Conclusion - II . Georg Simmel:entre Marx et Weber. Dialectiques de la modernité - 1. Un métaphysicien du social - 1. Philosophe et sociologue - 2. À la recherche de \" l'unité en toute dualité ou de la dualité en toute unité \"- 1. Le dualisme synthétique - 2. Le dualisme heuristique - 3. Le dualisme tragique - 3. La sociologie formelle et ses fondements - 1. Les concepts et la vie - 2. Les formes d'abstraction - 3. Les formes d'association - 4.Société et interactions - 5. L'interactionnisme méthodologique - 6. Le relationnisme ontologique - 7. L'individualisme qualitatif - 4. La philosophie de l'argent ou la critique de la modernité - 1.Partie analytique : genèse théorique de la monnaie - 2. Partie synthétique : dialectiques de la modernité - 5. Conclusion - III . Max Weber : la rationalité formelle et le capitalisme en Occident. Analyse de la genèse et de la structure de la réification - 1. Introduction : de la typologie du rationalisme à la cage d'acier - 1. Rationalité subjective et objective - 2. Typologie formelle du rationalisme - 3. Rationalisation formelle et réification - 2. Les fondements épistémologique de la sociologie compréhensive - 1. Individualisme - 2. Anti-naturalisme - 3. Nominalisme - 4. Anti-émanatisme - 3. Genèse du capitalisme et de la rationalité formelle - 1- Le capitalisme d'entreprise - 2. Les préconditions institutionnelles du calcul - 3. La rationalisation des images du monde - 4. Généalogie de l'ascétisme intramondain (rationalisation culturelle) - 5. Les affinités électives entre l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme(rationalisation de la personne) - 6. L'éthique protestante et l'esprit de dépersonnalisation - 4. Structure de la rationalité formelle - 1. Capitalisme et calculabilité - 2. Droit et formalisme - 3. Administration et bureaucratie monocratique - 4. Science et intellectualisme - 5. Conclusion - IV. Le jeune Lukács : réification et rédemption (première synthèse) - 1. Introduction : du néo-idéalisme académique à l'hégélo-marxisme-révolutionnaire - 1. Un stalinien romantique - 2.Rationalisation ou rédemption ? - 3. Le problème de la scission - 2. L' âme et les formes : la métaphysique de l'absence de la forme - 3. Sociologie du drame moderne : la réification de la vie et la crise de l'individualisme - 1. Le dame moderne - 2. Le drame bourgeois - 4. La théorie du roman : la perte de la patrie transcendantale, la seconde nature et l'individu problématique - 1. Perte de l'unité - 2. Le monde de la prose - 3. Ex oriente lux - 5. Histoire et conscience de classe : de la réification à la rédemption - 1. Une œuvre paradigmatique - 2.Dérive Hégélianiste - 3. La question méthodologique : la dialectique marxiste - 4. La question sociologique : la réification et l'aliènation capitalistes - 1. Généralisation de la théorie du fétichisme - 2. Les limites du rationalisme - 5. La question politique : la rédemption du prolétariat - 1. Dialectique de la conscience - Totalité et totalitarisme - 6. Conclusion - Conclusion : Vers une métacritique des théories de la réification - 1. Le nouvel Historicisme - 2. Théorie sociale, métathéorie et métacritique - 3. L'espace des possibles de la sociologie - 1. L'unité de la discipline - 2. Deux questions incontournables - 3. Une combinatoire pour la sociologie - 4. La cristallisation métathéorique - 1. Fondements analytiques de la théorie sociale - 2. Critiques de l'agir stratégique - 3. Le problème de l'ordre social - 4. Cinq solutions - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites