Les modèles productifs

Michel FREYSSENET, Robert BOYER

Adopter le modèle japonais de gestion des entreprises ou périr. Tel était il y a peu encore l'opinion dominante. Les difficultés de certaines firmes japonaises emblématiques sont venues depuis ébranler ces certitudes. On peut montrer qu'il y a toujours eu en fait - et qu'il y aura très probablement demain - plusieurs modèles productifs performants, et non pas un one best way. Les modèles productifs sont des " compromis de gouvernement d'entreprise ", qui permettent de mettre en œuvre une des stratégies de profit viables dans le cadre des modes de croissance des pays où les firmes organisent leurs activités, avec des moyens (politique-produit, organisation productive et relation salariale) cohérents et acceptables par les acteurs concernés. Rendant accessibles les résultats des recherches les plus récentes, les auteurs, spécialistes internationalement reconnus, analysent les conditions externes et internes d'émergence et de viabilité des modèles productifs, ainsi que les processus qui conduisent à leur transplantation, hybridation, disparition et parfois résurgence. L'enjeu scientifique ? Savoir comment évolue le rapport capital-travail à la source, c'est-à-dire dans les entreprises, et ce faisant se donner les moyens de jeter des ponts entre les analyses micro et macro de la vie économique et sociale. Les enjeux politique et pratique ? Rechercher les conditions de profitabilité durable des firmes et évaluer ainsi les marges de manœuvre dont disposent les acteurs concernés : actionnaires, banques, dirigeants, salariés, syndicats, fournisseurs, État, collectivités publiques.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°298
Parution : novembre 2000
ISBN : 9782707133175
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Michel FREYSSENET

Michel Freyssenet, sociologue, est directeur de recherche au CNRS (CSU), et directeur du GERPISA-réseau international (Groupe d'études et de recherche permanent de l'industrie et des salariés de l'automobile).

Robert BOYER

Robert Boyer, anciennement directeur de recherche au CNRS, économiste au CEPREMAP et directeur d'études à l'EHESSs'est impliqué dès l'origine dans les recherches sur la régulation. Il a notemment publiéThéorie de la régulation, l'état des savoirs (La Découverte, 2002) ; Croissance début de siècle (Albin Michel, 2002) ; Une Théorie du capitalisme est-elle possible ? (Odile Jacob, 2004) ; Les financiers détruiront-il le capitalisme ? (Economica, 2011). Il anime l'association Recherches & Régulation.

Table des matières

Introduction - I. L'engendrement des modèles productifs : un schéma d'analyse - 1. Deux obligations et deux certitudes fondamentales - 2. Les voies théoriquement possibles pour réduire les incertitudes du marché et du travail - 3. Les \" modes de croissance \" - Sources et formes de distribution du revenu national - Les huit modes de croissance du XXe siècle qui ont façonné le marché et le travail - 4. Les \" stratégies de profit \" - 5. Les \" modèles productifs \" - La condition d'une mise en cohérence des moyens et l'éventail des modèles productifs permettant de les identifier -II. La stratégie \" qualité \" en attente d'un modèle productif - 1. L'introuvable \" production artisanale \" - 2. La stratégie de profit fondée sur la \" qualité \" - Les autres sources de profit subordonnées à la qualité \" sociale \" du produit - un marché international du haut de gamme et une main-d'œuvre réputée pour son professionnalisme - Produits symboles de la fortune et de l'aisance, qualité à toutes les phases du processus de production, valorisation du professionnalisme et des compétences rares - 3. Multiplication, effondrement, résurgence et transformation des constructeurs de haut de gamme - 4. À la recherche d'un modèle productif : de la chaîne à la \" production réflexive \"... et retour ? - Crise du travail pour une production de \" qualité \" dans un contexte de plein emploi - De l'enrichissement du travail...à la production réflexive - 5. L'avenir de la stratégie \" qualité \" - III. La stratégie \" diversité et flexibilité \" et les modèles taylorien et woollardien - 1. La stratégie de profit \" diversité et flexibilité \" - Une diversité de produits spécifiques et une flexibilité aux variations de la demande - Un marché hétérogène et une main-d'œuvre flexible - Produits spécifiques d'organisation flexible et relation salariale incitative - 2. Le modèle taylorien n'a pas été pensé pour la production de masse - 3. Le modèle woolardien - Synchronisation et mécanisation des flux d'approvisionnement et autonomie des équipes de travail - Un salaire incitatif négocié par équipe - Flexibilité quantitative et qualitative - 4. Perte de pertinence de la stratégie de profit \" diversité et flexibilité \" et crise des modèles taylorien et woolardien - 5. Résurgence possible de la stratégie \" diversité et flexibilité \" - IV. La stratégie \" volume \" et le modèle fordien - 1. De Ford au fordisme... et retour - 2. Le système de production de Ford : une constitution progressive et tâtonnante - La baisse des prix précède l'introduction du travail à la chaîne - Uniformisation et intégration - Doublement des salaires pour arrêter l'hémorragie de main-d'œuvre - La crise précoce du système de production de Ford - 3. La stratégie de profit fondée sur le \" volume \" - Des conditions de marché et de travail exceptionnellement réunies - Produit standard spécifique, production standardisée et intégrée, salaire croissant, élevé et relativement uniforme - 4. Le modèle fordien - Construction du modèle fordien chez Ford après la Seconde Guerre mondiale - Volkswagen est la deuxième firme à avoir incarné le modèle fordien - 5. Le retour à une stratégie \" volume \" est-il possible - V. La stratégie \" volume et diversité \" et le modèle sloanien - 1. Une découverte inattendue sous la contrainte - Les idées de Durnat à l'opposé de celles de Ford - Une innovation révolutionnaire qui met en péril la firme - Les deux leçons tirées de l'aventure - 2. La stratégie \" volume et diversité \" - La combinaison du volume et de la diversité - Demande croissante et modérément hiérarchisée, travail polyvalent et abondant - Mise en commun de pièces entre modèles, maîtrise de la variété, hiérarchisation salariale modérée et possibilité de carrière - 3. Le modèle sloanien - Élévation du pouvoir d'achat des salaires contre productivité croissante - Plates-formes communes et diversité de surface des modèles de gammes parallèles - Centralisation stratégique et décentralisation opérationnelle, filialisation et sous-traitance, lignes de production plurispécialisées, main-d'œuvre polyvalente - 4. Crise et résurgence du modèle sloanien - La dynamique et les contradictions du mode de croissance \" coordonné et consommateur \" et ses conséquences sur la stratégie \" volume et diversité \" - La crise du modèle sloanien aux États-Unis - En France et en Italie, la crise a d'abord été celle du compromis de gouvernement d'entreprise, avant celle de la productivité - Les pays à mode de croissance \" coordonné et exportateur \" s'imposent : résurgence du modèle sloanien chez l'un d'entre eux - Restructuration : la fascination à l'égard des succès japonais - 5. L'avenir de la stratégie \" volume et diversité \" et du modèle sloanien - VI. La stratégie \" réduction permanente des coûts \" et le modèle toyotien - 1. La stratégie \" réduction permanente des coûts \" - Un sou est un sou - Des conditions de marché et de travail restrictives - De fortes exigences, surtout en matière d'organisation productive et de relation salariale - 2. L'un abandonne, l'autre pas - L'absence d'une contrainte à la compétitivité extérieure : Peugeot - Un conflit social fondateur sur un marché limité : Toyota - 3. Le modèle toyotien - Des produits classiques, bien équipés, sans diversité excessive - une organisation productive en juste-à-temps - Un salaire dépendant de la réalisation des objectifs de réduction des temps et l'emploi garanti - Le partenariat avec les fournisseurs - 4. Épanouissement et crise du modèle toyotien - 5. L'avenir de la stratégie \" réduction permanente des coûts \" - VII. La stratégie \" innovation et flexibilité \" et le modèle hondien - 1. La stratégie \" innovation et flexibilité \" - L'innovation conceptuelle et la flexibilité \" réactive \" indissolublement liées - Des attentes originales à satisfaire et des salariés opportunistes et mobiles - Des exigences aux antipodes de celles de la stratégie \" réduction permanente des coûts \" - 2. Bien que né au japon, le modèle hondien est à l'opposé du modèle toyotien - Genèse du modèle hondien - Le financier discipline l'ingénieur - Rester indépendant : ni keiretsu ni association de fournisseurs - Promotion individuelle rapide contre réactivité et initiative - Produit innovant, reconvertibilité des équipements et du personnel, double carrière salariale et meilleures conditions de travail - 3. Le succès n'est jamais définitivement assuré - 4. L'avenir de la stratégie \" innovation et flexibilité \" - Conclusion - Une réévaluation de l'histoire des modèles productifs - Les modèles ne sont ni uniques à chaque grande période historique, ni nationaux - Lorsque les modes de croissance sont déstabilisés, les modèles productifs doivent être recomposés - Les deux conditions de la pérennité des firmes : pertinence et cohérence - Que peuvent les acteurs de la firme ? - L'histoire continue - Repères bibliographiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites