Le capital social - Sophie PONTHIEUX

Le capital social

Sophie PONTHIEUX

Depuis le milieu des années 1990, une abondante littérature s’est développée autour du concept de capital social. La variété des questions pour lesquelles cette notion est mobilisée peut laisser perplexe : de la réussite scolaire des enfants au succès de certains projets de développement, de la mortalité dans les pays en transition à la réussite économique des managers ou à la croissance en Asie du Sud-Est, le capital social semble pouvoir être appliqué à presque tout. Concept miracle ? Pluralité des approches plutôt, qui déclinent la notion sur un registre allant des ressources qu’un individu peut mobiliser du fait de son appartenance à un groupe, à la réciprocité, la solidarité ou la confiance entre les membres d’un groupe et aux caractéristiques institutionnelles et même culturelles d’une société entière. Ce livre, apportant une attention particulière aux conditions de production du (ou des) concept(s) de capital social, propose une analyse de ses contenus. Il a pour ambition d’aider le lecteur à en décoder les usages contemporains

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°458
Parution : juillet 2006
ISBN : 9782707147493
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Sophie PONTHIEUX

Sophie Ponthieux, docteur en sciences économiques, est chargée d’études à l’Insee. Ses travaux portent principalement sur les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes, les inégalités de conditions de vie, et sur les travailleurs pauvres.

Extraits presse

« Sophie Pontieux, économiste à l'INSEE a du talent. Ce ne sont pas ses quelques pointes d'humour et la finessede son écriture qui scotchent le lecteur aux pages de ce "Repères" consacré à un objet en apparence aussi rébarbatif que nébuleux - le capital social -, mais l'intelligence et la pertinence de ce travail d'archéologue du savoir. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Sophie Ponthieux, économiste, chargée d'études à l'INSEE, tente d'apporter un peu de rigueurdans les multiples utilisations d'une notion séduisante, car parlant immédiatement à l'intuition, mais qui demeure généralement assez floue. »
ENTREPRISES ET CARRIÈRES

« Economiste dont les travaux portent principalement sur les inégalités, Sophie Ponthieux se propose de faire le point sur le "capital social", cette espèce de concept désormais mis à toutes les sauces jusqu'à servir d'emblème aux politiques publiques des Etats et des institutions internationales. elle en retrace la bonne fortune au prix d'un vide théorique grandissant. [...] Ouvrage très lisible malgré le brassage de nombre de références et dont l'une des qualités, assez rare il faut le dire, est de rendre compte pertinemment des effets de mode dans les milieux d'experts-conseillers du pouvoir qui ont le statut de scientifiques. »
IDEES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I / Coleman : les contours flous du capital social - Le capital social, entre micro et macro - Les ancrages : ciritque des théories de l'échange, complément de la théorie du capital humain - Une défintion plutôt obscure et résolument fonctionnaliste - Les diamantaires du marché de New York - Formes, fonction et résultats du capital social - Obligation et attentes, information, normes et sanctions - La fermeture des réseaux et autres conditions favorables à la fonction de contrôle social - Capital, externalité, bien public ? - Un concept insatisfaisant - II / Le capital social dans les réseaux sociaux -L'emprise des relations sociales sur les relations marchandes - Les ressources des réseaux comme un capital - Les ressources et l'accès aux ressources - L'autonomie et l'intermédiation - Un capital social à deux niveaux ? - III / Bourdieu : le « capital » « social » - Les notes sur le capital social - Vocabulaire et grammaire - Les grandes lignes de clivage : le capital, la société - IV / Putnam : la croisade du capital social - Les ancrages conceptuels - L'engagement civique et associatif... - ... et son contraire : le familialisme amoral - Qu'est-ce qui fait marcher la démocratie ? - De la culture civique au capital social - La théorie du débordement - Qu'est-ce qui fait marcher le capital social ? - L'absence d'une explication de la formation des réseaux - Le déclin du capital social en Amérique - Le Big Bang - Quel déclin, quel concept ? - Les ambiguités du discours - De « Bowling alone » en Bowling Alone - La théorie du capital social - Théorie ou rhétorique ? - V / L'inflation de capital social - L'approbation du concept par la Banque mondiale - Une idée qui tombe à point - Le ciment des sociétés : les relations sociales et les institutions - La théorie du chaînon manquant - Les externalités économiques des interactions sociales - Un outil pour le développement - Un bilan mitigé - L'expansion des domaines : l'exemple des problématiques de la santé - Le capital social, entre les inégalités sociales et la santé - Discours de la cohésion contre analyse structurelle des inégalités - Une théorie de la (bonne) santé - Inégalités, cohésion sociale et capital social - Une troisième voie pour la santé ? - VI / À la recherche du capital social - C'est en mesurant que l'on trouvera - Plusieurs dimensions ou plusieurs concepts ? - Pour un autre captail social - Repères bibliographiques.

Droits étrangers

social capital


Dealing with the role of social relationships, social capital is an infinitely variable concept that can be linked to a broad range of issues (school performance, juvenile delinquency, tax evasion…). Paying particular attention to how the concept(s) of social capital is defined, this book analyses its content and present-day applications, helping the reader gain a clearer understanding of a too-often shadowy notion.


Sophie Ponthieux holds a PhD in Economics and is head of mission at the Insee. Her research has focused on the wage gap between men and women, living condition inequalities and the working poor.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites