Invitation à la sociologie

Peter L. BERGER

Plus de cinquante ans après sa parution aux États-Unis, traduit dans de nombreuses langues, ce petit livre d’initiation à la sociologie, devenu un classique, reste le best-seller de son genre.
C’est qu’il ne s’agit pas d’un manuel de plus, présentant la liste des objets, auteurs, doctrines, méthodes de la discipline, mais bien d’une invitation à en saisir l’esprit, la spécificité intellectuelle, ce qui en fait un regard particulier sur le monde, un éclairage de l’humaine condition. C’est à une conversion intellectuelle, à partager ce qu’il vit comme une vocation, qu’invite Peter Berger. Inscrite dans la tradition de la sociologie européenne, cette vision personnelle de la discipline le conduit à en présenter et articuler de manière originale les principales orientations.
Tout en respectant la lettre, la traduction cherche à rendre la qualité littéraire, la vivacité, l’humour et le sens de la provocation qui expliquent aussi le succès de ce livre. Elle éclaire le lecteur du XXIe siècle par les compléments d’une préface et d’une postface de l’auteur, d’une introduction présentant Peter Berger et de quelques notes pour éclairer des allusions ou actualiser les renvois bibliographiques.

Version papier : 17 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Grands Repères Classiques
Parution : août 2014
ISBN : 9782707182616
Nb de pages : 256
Dimensions : 135 * 220 mm

Peter L. BERGER

Peter Ludwig Berger (1929-2017), auteur de nombreux ouvrages portant notamment sur la sociologie des religions, le développement et la mondialisation, coauteur de La Construction sociale de la réalité, était professeur à l’institut Culture, Religion and World Affairs qu’il avait fondé à l’université de Boston.

Extraits presse

« Rédigée d'une plume alerte et non sans humour (qualité assez rare parmi les ouvrages de sociologie), exempte de toute note de bas de pages, cette invitation montre avec conviction le véritable plaisir que l'on peut retirer de l'activité sociologique, tout en mettant en garde sur ce que l'on ne saurait attendre d'elle (le sociologue n'est ni "un ami du genre humain", ni un "réformateur", ni un "collecteur de statistiques"). »
SCIENCES HUMAINES

« On lira avec beaucoup d'intérêt cet ouvrage datant de 1963, traduit aujourd'hui en français. Il offre non seulement une présentation de ce qu'est la sociologie mais aussi ce qui peut motiver le sociologue à s'adonner à ce "jeu" intellectuel de la démystification. Entre la rigueur de l'analyse et le cynisme de celui qui parle en surplomb, il y a bel et bien place pour une forme de détachement humoristique, un "humanisme scientifique" en quelque sorte. [...] On l'aura compris, il s'agit d'un livre pertinent, dérangeant mais ô combien stimulant. »
IDÉES

« Pour Isambert, "il est rare de pouvoir qualifier de "plaisant" un ouvrage qui s'occupe de sociologie". Plaisant et intéressant, cet ouvrage l'est à plus d'un titre. Il y a bien sûr la verve et le style de Berger, agréable, impertinent et faisant souvent mouche. Ensuite, du point de vue de la réflexion, la satisfaction est souvent de mise. Loin d'être susceptible d'intéresser uniquement les novices ou les profanes de la discipline, l'ouvrage possède plusieurs atouts qui pourront plaire aux sociologues plus avertis. La gageure est en effet de taille: rendre la sociologie attractive, ce qui suppose aussi que l'on donne quelques éléments de définition, et que l'on reprenne à bras le corps les débats fondamentaux qui la constituent. Bref, on pourra trouver dans le discours de l'auteur de précieuses indications à l'usage des praticiens qui ont à faire face, plus souvent qu'à leur tour, au regard dubitatif de leurs concitoyens s'interrogeant: "Mais, au fond, la sociologie, c'est quoi ?". Praticiens à qui, alors qu'ils essayaient tant bien que mal de s'en sortir en faisant désespérément appel à des notions ésotériques, est asséné le coup fatal: "Oui, d'accord, mais ça sert à quoi ? »
RECHERCHES SOCIOLOGIQUES ET ANTHROPOLOGIQUES

« Un ouvrage académique au titre si explicitement prosélyte peut a priori inquiéter. Cependant Invitation à la sociologie, ouvrage publié en 1963 qui bénéficie d'une nouvelle traduction en français, livre une vision stimulante et sans complaisance de la sociologie. Cette "invitation" est convaincante sans être racoleuse, engageante sans donner une image irénique de la discipline, et elle est accessible à un public de non-spécialistes tout en pouvant être utile aux sociologues, dans leurs activités pédagogiques, voire pour leur profit personnel. Peter Berger mobilise des références stimulantes dont la compréhension est facilitée, pour le lecteur francophone d'aujourd'hui, par un important travail éditorial dû à Dominique Merllié, qui signe des notes et une introduction éclairantes. Enfin, P. Berger a rédigé en 1992 une postface dans laquelle il traite d'évolutions plus récentes de la discipline. »
GENÈSES

 

Christine Merllié-Young et Domique Merllié proposent une nouvelle édition, avec une traduction revue du célèbre livre de Peter Berger, huit ans après la précédente. Le changement le plus notable est une longue introduction en dix points écrite par Dominique Merllié. Cette introduction est avant tout destinée à inciter un public jeune et non spécialiste à lire le livre (si l'on en juge par le langage et le ton décontractés). Ce projet correspond bien à l'intention de Berger lui-même qui était de donner envie aux étudiants de se lancer dans la sociologie en les attirant par un ton iconoclaste, vivant et drôle. On trouve ainsi une description rapide de l'ouvrage et de ses spécificités, un exposé de quelques éléments du contexte historique et surtout une longue présentation de l'auteur et de son œuvre. La préface à l'édition en français en 2006 et la postface de 1992, écrites par l'auteur ont été gardées, ainsi que l'avant propos de 1963. Des notes et des encadrés, très bien venus (par exemple p. 185 au sujet de Jacobi), permettent également au lecteur de mieux comprendre les références érudites de Berger. Le jeune lecteur dispose donc pour apprécier le texte d'une série de documents annexes particulièrement fournie et bien faite, à défaut d'être facilement utilisable pour celui qui n'aurait pas entendu parler du livre avant de le tenir entre ses mains.

20/10/2014 - Christophe Brochier - Liens socio

 

Table des matières

Dix introductions pour une invitation
Pas d'introduction pour une invitation
1. La confession d'un sociomane
2. En plus bref ?
3. Un classique (à lire sans révérence)
4. Un concept bergerien : la réversibilité biographique
5. Un auteur atypique
6. Contexte historique : 1963 dans le monde et aux États-Unis
7. Note sur cette édition
8. Une carte postale pour Peter L. Berger
9. Éléments de biographie
Jusqu'en 1968 - Depuis 1969 (ouvrages) - Ouvrages sur l'auteur
Préface à la nouvelle édition
Avant-propos (1963)

1. Un centre d'intérêt personnel
Ce que le sociologue n'est pas
Ni un ami du genre humain - Ni un théoricien du travail social - Ni un réformateur - Ni un collecteur de statisques - Ni un spécialiste de la méthodologie - Ni un jargonneur abscons - Ni un personnag cynique
Ce que la sociologie est
Un jeu scientifique - Un « démon » personnel - Une passion
2. Une forme de conscience
Qu'est-ce qu'étudier la société ?
Les interactions ne constituent pas un secteur particulier de la vie sociale
Le refus des évidences sociales
Pouvoir formel et pouvoir effectif - L'amour n'est pas aveugle
Un problème « sociologique » n'est pas un problème « social »
Un projet de démystification
Un point de vue irrespectueux
Le sens de la relativité
La mobilité moderne des identités
Une attitude cosmopolite
3. Digression 1 : Réversibilité biographique (ou : Comment endosser un passé de confection)
Biographie et autobiographie : la flexibilité du passé
La valse des identités
Mobilité sociale et rectification du passé
La conversion comme restauration du sens
La sociologie à la rescousse ?
4. Le point de vue sociologique 1 : L'homme dans la société
Un réseau de coordonnées sociales
Les formes du contrôle social
La violence physique - Les sanctions économiques - Les pressions informelles et l'exclusion - Les contrôles des groupes professionnels... - ... et d'autres groupes d'appartenance
Le poids des classes sociales
Castes et système racial
La définition sociale de la situation
Le poids des morts sur nos vies
Les institutions sociales - Les faits sociaux comme « choses »
5. Le point de vue sociologique 2 : La société dans l'homme
La société comme jeu de rôle
Des rôles aux identités
La genèse des identités
Le renforcement identitaire
Le préjugé façonne aussi l'identité subjective
Les changements d'identité
La personne et les masques
Concordance et discordances des différents rôles
Des ajustements sans heurts
L'origine sociale des idées
Les fonctions des idéologies
Racisme et fondamentalisme protestant
La sociologie des religions
Les catégories de percepiton du monde
Les groupes de référence
L'intériorisation du destin social
6. Le point de vue sociologique 3 : La société comme mise en scène
La question de la liberté
L'interprétation des acteurs
Remises en cause charismatiques
Transormer la société...
... en saboter le fonctionnement...
... s'en retier...
... ou la manipuler
Distance au rôle et « ex-tase »
La sociabilité : un jeu dans le jeu
Renversement de perspective
7. Digression 2 : Machiavélisme sociologique et morale (ou : Comment avoir des scrupules et continuer de tricher)
Le sociologue en manipulateur
L'implication morale du chercheur
Une vision humaine de la société
La relativisation des étiquettes sociales
Le cas du racisme
Le cas de l'homosexualité
Le cas de la peine de mort
Un humanisme sociologique
8. Une discipline des humanités
Détachement et humour
La portée humaine des valeurs de la science
La moelle de la vie humaine
Le dialogue avec la philosophie et l'histoire
Contribuer à libérer l'humanité
L'universitaire en requin
À quoi former les étudiants ?
La valeur libératrice de la sociologie
Postface (1992). Faut-il retirer l'invitation ?
La révolte des priviliégiés
Le capitalisme asiatique
Le retour des religions
L'écroulement du socialisme
Diagnostic et pronostic
Index général.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites