Guide des méthodes de l'archéologie

Alain SCHNAPP, Jean-Paul DEMOULE, Anne LEHÖERFF, François GILIGNY

Ce guide présente des notions générales sur le travail archéologique tel qu’il se pratique actuellement, tout en le replaçant dans son histoire et au sein des sciences humaines. Les auteurs s’adressent particulièrement à des étudiants, mais tous ceux qui souhaitent s’initier à l’archéologie apprécieront également ce guide.
Grâce à cet ouvrage, les étudiants de licence peuvent bénéficier d’un manuel adapté à leurs besoins. Certes, les titres étaient loin d’être inexistants. Cependant, soit les synthèses générales étaient en langue anglaise, soit les ouvrages disponibles s’adressaient plutôt à un public d’étudiants plus avancés.
Cette nouvelle édition, augmentée et désormais illustrée, accorde également une place aux renouvellements de la recherche archéologique de ces dernières années. Bénéficiant de l’expérience de quatre enseignants-chercheurs, archéologues et pédagogues reconnus et très complémentaires, ce manuel allie rigueur scientifique et accessibilité.

Version papier : 21 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Grands Repères Guides
Parution : octobre 2009
ISBN : 9782707158253
Nb de pages : 336
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Alain SCHNAPP

Alain Schnapp est professeur d’archéologie grecque à l’université de Paris-I. Il s’intéresse particulièrement aux méthodes de l’archéologie et à son histoire. Il a dirigé l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) depuis sa création jusqu’en 2005.

Jean-Paul DEMOULE

Jean-Paul DEMOULE

Jean-Paul Demoule, archéologue et ancien président de l'INRAP, est professeur à l'université de Paris I-Sorbonne et co-dirige la collection " Archéologies de la France" aux éditions La Découverte.

Anne LEHÖERFF

Anne Lehoërff est maître de conférences à l’université de Lille-III et membre junior à l’Institut universitaire de France. Ancien membre de l’École française de Rome, agrégée d’histoire, elle est spécialiste de l’artisanat métallurgique en Europe occidentale aux âges des métaux et de l’histoire de l’archéologie au XIXe siècle.

François GILIGNY

François Giligny est maître de conférences à l’université de Paris-I. Il est spécialisé dans les enseignements méthodologiques. Il mène des recherches sur la technologie céramique et les minières à silex dans le Bassin parisien au Néolithique.

Table des matières

Avant-propos
1. Histoire de l’archéologie et l’archéologie dans l’histoire, par Alain Schnapp
La Renaissance ou l’Antiquité comme horizon de la modernité
Le « retour à l’antique » - L’observation des ruines - La mise en place d’une « Europe des antiquaires »
Les Lumières et l’Antiquité
L’Antiquité, un continent à explorer - Les antiquaires dans l’histoire
Naissance de l’archéologie
Entre sciences de la nature et sciences de l’homme - La critique de la chronologie diluviale - Les fondements d’une archéologie unifiée
Archéologie et identité nationale
L’archéologie science nationale ? - L’internationalisation de l’archéologie - Naissance des musées d’archéologie - L’organisation du travail archéologique
La mondialisation de l’archéologie
La révolution « childienne » - L’expansion de l’archéologie classique et orientale - Une « nouvelle archéologie » ? - Vers l’unité ?
2. Le travail de terrain, par Anne Lehöerff
Introduction : la documentation archéologique. Le site archéologique, repérage, découverte
Introduction : qu’est-ce qu’un « site archéologique » ? - Les premières missions de l’archéologue : exploiter d’anciennes données, trouver de nouveaux sites, localiser les vides - Les méthodes de prospection par observation - Les méthodes de prospection par introspection du sol
Les cadres de la fouille archéologique
Contraintes et approches différentes selon les sites - Le travail de chantier
La stratigraphie : principes et enregistrement des données
L’histoire est inscrite dans le sol - Modes de reconnaissance et de lecture - Enregistrement et exploitation - Un cas particulier : l'archéologie du bâti
Prélèvement et conservation du mobilier et des structures
L'archéologie subaquatique et des structures - Fouille archéologique et conservation - La fouille archéologique, un équilibre rompu - Les gestes de l’archéologue Conclusion
3. Les cadres de l’interprétation, par François Giligny et Anne Lehöerff
La datation
Introduction : datation, chronologie relative et chronologie absolue - Méthodes basées sur la variation d’un cycle naturel - Les méthodes radioactives - Les méthodes relatives calibrées
L’environnement
La reconstitution du paléoenvironnement : un travail interdisciplinaire - Les sciences de la terre - Le climat - L’archéobotanique - L’archéozoologie - L’homme et le paysage
L’homme
Anthropologie et archéologie funéraire - Démographie et état sanitaire des populations - La paléobiologie
L’étude des techniques
L’outil et le geste : les chaînes opératoires et les procédés de fabrication - De la fabrication à l’utilisation des artefacts - Méthodes d’étude
4. De la fouille à l’interprétation : le traitement des données , par François Giligny
L’analyse d’un ensemble d’objets archéologiques : typologie et systèmes descriptifs
Décrire et classer des objets - Enregistrer et gérer les données
Les méthodes de traitement des séries archéologiques
Préliminaires - Les méhodes graphiques - Méthodes de traitement des tableaux - Les méthodes statistiques
L’analyse spatiale
L’échelle d’analyse et la notion de site - Le site : de l’objet à l’aire d’activité - Le territoire d’approvisionnement - L’approche régionale - Le système de diffusion d’une production
5. Théories et interprétations en archéologie, par Jean-Paul Demoule
Introduction : qu’est-ce qu’une science ?
L’archéologie comme science
Les règles du raisonnement scientifique - L’archéologie et les autres sciences
Les théories interprétatives
Les niveaux de généralité des théories - Les modèles sociaux : les représentations de la société -Les modèles sociaux : lesfacteurs du fonctionnement social - Les modèles sociaux : dynamique générale de la société
Quelques débats théoriques actuels de l’archéologie
L’histoire biologique de l’homme - Les grandes ruptures de l’histoire des sociétés - Culture matérielle et société
6. L’archéologie dans la société : les responsabilités des archéologues, par Jean-Paul Demoule
La préservation des vestiges du passé
Archéologie et aménagement du territoire : le problème de la destruction des sites - La conservation des sites et des objets archéologiques - La propriété des objets archéologiques et leur statut juridique - L’archivage des données de fouilles et la publication
Archéologie, histoire nationale et identité
Le rôle culturel de l’archéologie auprès du grand public
7. L’archéologie en France : son organisation, ses métiers, ses filières, par Jean-Paul Demoule
Les universités : l’enseignement
Les archéologues dans les universités
L’archéologie au Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
L’archéologie au ministère de la Culture
La Direction des musées de France - La Direction de l’architecture et du patrimoine (DAPA) et la Sous-Direction de l’archéologie (SDA) - L’institut national pour la recherche en archéologie préventive
Les archéologues de collectivités territoriales
L’archéologie française à l’étranger
L’archéologie bénévole
Bibliographie
Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites