Collectif

Mondes arabes est la nouvelle formule d’une revue dont la longue histoire a souvent pris des tours et des détours qui se sont traduits par des changements de noms, toujours, d’approches parfois et d’équipes souvent. L’épisode que nous ouvrons ne déroge pas à la règle : nouveau nom, nouvelle équipe éditoriale et nouvel éditeur, avec toujours l’ambition d’explorer et d’analyser une région de manière à produire un savoir scientifique rigoureux et hors des sentiers battus. Un savoir d’autant plus rigoureux que nous ne l’envisageons pas autrement qu’ancré empiriquement et susceptible de dialoguer avec les autres collègues travaillant depuis la région ou depuis d’autres espaces (subsaharien, européen, asiatique, etc.) et dans d’autres langues. Dans le même ordre d’idées, ce dialogue plurilingue sera surtout restitué en français : revue francophone mais ouverte à d’autres langues, Mondes arabes s’inscrit dans le sillage d’une longue et riche tradition française de production de connaissances en sciences sociales sur cette région du monde. En cela, elle contribue à son internationalisation et à la poursuite d’un dialogue plus vaste et plus inclusif avec d’autres traditions.

Bibliographie :