L'ornement de la masse
Essais sur la modernité weimarienne

Siegfried KRACAUER

Figure importante mais inclassable de l’histoire intellectuelle du XXe siècle en Allemagne, Siegfried Kracauer (1889-1966) fut quelque peu occulté par les penseurs de sa génération avec lesquels il était en relation comme Ernst Bloch, Theodor W. Adorno ou Walter Benjamin. Pourtant, loin d’être un épigone de ce qu’on appellera plus tard l’« École de Francfort », Kracauer anticipe largement les analyses de Adorno et Horkheimer sur la « dialectique de la raison », c’est-à-dire le diagnostic d’un basculement de la rationalité dans la barbarie.
Dans ces brillants essais datant de la République de Weimar et, pour l’essentiel, parus dans le « feuilleton » du Frankfurter Zeitung, Siegfried Kracauer explore les nouveaux phénomènes culturels : les spectacles de variétés, les revues de girls où les corps servent d’ornements mobiles, les « best-sellers », le roman policier, le cinéma… Il s’en saisit pour réfléchir sur les ambivalences de la modernité, porteuse d’une promesse d’émancipation, mais aussi lourde de menaces de régression, comme en témoignera l’arrivée des Nazis au pouvoir en 1933.
Méfiante envers les cadres théoriques trop rigides, qui barrent l’accès aux phénomènes, la pensée singulière de Kracauer se construit dans une confrontation directe et sensible avec la culture urbaine et ses formes culturelles : c’est en partant des « manifestations discrètes de surface » qu’il devient selon lui possible de déterminer le « lieu qu'une époque occupe dans le processus historique ».
Cet ouvrage constitue une des premières analyses lucides de la culture de masse.

Version papier : 28 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Olivier AGARD, Philippe DESPOIX
Traduit de l'Allemand par Sabine CORNILLE
Collection : Théorie critique
Parution : septembre 2008
ISBN : 9782707152282
Nb de pages : 312
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Siegfried KRACAUER

Siegfried Kracauer (1889-1966) devient, après des études d’architecture, journaliste, critique de cinéma et écrivain. Il est notamment l’auteur de Les Employés (MSH, 2004), Le Voyage et la danse (MSH, 2008), Jacques Offenbach et le secret du Second Empire (Le Promeneur, 1994), De Caligari à Hitler (L’Age d’homme, 1984), Théorie du film (1960), L’Histoire : des avant-dernières choses (Stock, 2006).

Extraits presse

« Aujourd'hui, de Kracauer, architecte, théoricien du cinéma, écrivain, sociologue, journaliste, philosophe, historien précurseur de la "micro-histoire", on publie L'ornement de la masse - Essai sur la modernité weimarienne. Ce recueil paru en 1963 collige les articles écrits pour le Frankfurter Zeitung entre 1920 et 1930, constitue sans doute la meilleure introduction à son oeuvre. »
LIBÉRATION

« Siegfried Kracauer (1889-1966), journaliste à la Frankfurter Zeitung, élève du sociologue Georg Simmel, proche ami du jeune philosophe Adorno, est l'un des précurseurs de ce qu'on finira par appeler la "théorie critique", qui demeure marquée par le terreau fertile de Weimar. Celui d'une République qui a paru anticiper les promesses et les angoisses culturelles de notre univers toujours contemporain. Européen malgré lui, Kracauer sera jeté en 1933 sur les routes de l'immigration avec pour première étape le Paris des années 1930. Avec qui pouvait-on mieux inaugurer une nouvelle collection baptisée "Théorie critique", qui se donne pour vocation de traduire et d'éditer les classiques de cette nouvelle mouvance dont l'influence a trop longtemps contourné la vie intellectuelle française ? Grand praticien de la "petite forme" (productions du Feuilleton, les pages culturelles de la presse allemande), Kracauer n'avait pas conçu Ornement de la masse comme un livre. Recueil d'articles publiés au cours des années 1920, l'ensemble n'en fournit pas moins une forte impression de cohérence. »
LE MONDE

« La meilleure façon d'approcher Kracauer consiste à lire ses articles écrits pour les pages culturelles de la Frankfurter Zeitung, prestigieux quotidien allemand à l'époque de Weimar. Il affectionnait ce genre "micrologique" qui lui permettait de ciseler ses idées comme un orfèvre, sous forme de fragments merveilleusement achevés. En 1963, Theodor W. Adorno publie une sélection de ces articles, amorçant la redécouverte de Kracauer en Allemagne. Ce recueil, L'Ornement de la masse, paraît aujourd'hui en France. Il traite de thèmes aussi divers que la traduction allemande de la Bible par Buber et Rosenzweig, les romans de Kafka, la photographie comme forme d'art et l'analyse des produits réifiés de la culture de masse. Le fil rouge qui les traverse st la modernité, dont Kracauer est à la fois un critique radical et un observateur fasciné. »
PHILOSOPHIE MAGAZINE

PRESSE

 

Table des matières

Avant-propos. Siegfried Kracauer, phénoménologue de la crise moderne, par Olivier Agard - Introduction : géométrie naturelle - Le garçon et le taureau - Deux surfaces - Analyse d’un plan de ville - Objets externes et internes - La photographie - Le voyage et la danse - L’ornement de la masse - Les livres à succès et leur public - La biographie, forme d’art de la nouvelle bourgeoisie - Révolte des couches moyennes - Ceux qui attendent - Constructions - Le groupe porteur de l’idée - Le Hall d’hôtel - Perspectives - La Bible en allemand - Catholicisme et relativisme - La crise de la science - Georg Simmel - Les écrits de Walter Benjamin - Franz Kafka - Cinéma - Monde du calicot - Les petites vendeuses vont au cinéma - Cinéma 1928 - Culte de la distraction - Accord final : point de convergence - Ennui - Adieu au passage des Tilleuls.