La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Science de l'éducation, école et pédagogie / École : les pièges de la concurrence     

École : les pièges de la concurrence
Comprendre le déclin de l'école française

Chroukri BEN AYED, Sylvain BROCCOLICHI, Danièle TRANCART

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

École : les pièges de la concurrence
Imprimer la fiche

 

Toujours plus d'élèves en échec, toujours plus d'enseignants démoralisés et de parents inquiets quant à l'avenir de leurs enfants. Toujours plus de palmarès d'établissements qui sèment le doute et attisent les frustrations. Est-ce réellement du choix de l'école que peut venir le salut, comme le suggèrent les récentes mesures d'assouplissement de la carte scolaire ? Est-il vrai qu'en intensifiant la concurrence entre établissements, on crée une émulation qui favorise l'élévation des performances des élèves ?
La réponse est non : c'est ce que montre cet ouvrage fondé sur une étude de grande ampleur, qui combine de façon inédite approche historique, comparaisons statistiques et enquêtes de longue durée sur différents sites (restituant la parole d'enseignants, de parents et d'élèves). Partout où la concurrence creuse les disparités entre établissements, à commencer par la région parisienne, les difficultés des élèves se multiplient ; et pas seulement dans les « ghettos ». Leur scolarité se trouve en effet perturbée par toute une série de troubles et de déstabilisations associés à l'obsession des classements et au zapping scolaire. À l'inverse, les meilleurs résultats s'observent là où des coopérations durables favorisent des continuités éducatives et des pratiques cohérentes. Grâce également à un éclairage international, ce livre aide à comprendre en quoi l'essor de la concurrence et le manque de régulation politique ont contribué au déclin de l'école française.

Introduction
L’envahissement de la concurrence scolaire
Structure de l’ouvrage
I / Comment la concurrence a envahi l'école
1. Idéaux démocratiques et criantes inégalités scolaires, par Sylvain Broccolichi
De 1789 au milieu du XXe siècle, de persistantes inégalités d’instruction
Inégalités de performance scolaire et inégalités d’orientation
Des préjugés persistants sur les « inégalités naturelles »
Comment croissent les inégalités scolaires ?
Après 1985, l’amplification des inégalités entre collèges
2. Le faux départ des ZEP, par Françoise Lorcerie
1982 : le moment inaugural
1990 : la politique des ZEP réactivée comme pendant scolaire de la politique de la ville
1997 : la chaîne hiérarchique doit s’impliquer au service de la réussite
2006 : une réarticulation du territoire et de l’organisation scolaire
3. La fuite en avant de l’autonomie pédagogique et de la suppression de la carte scolaire, par Choukri Ben Ayed
Le premier pas vers la concurrence scolaire
De l’autonomie pédagogique à l’évaluation des établissements scolaires
La carte scolaire en ligne de mire
Vers le libre choix de l’école : une fuite en avant ?
II / Une France scolaire morcelée
4. Faiblesses et dangers des évaluations comparatives entre établissements,par Sylvain Broccolichi
Comparaisons pseudo-savantes et hiérarchisation accrue d’établissements
Comment évoluent les acquis des élèves en France et ailleurs
Évolutions négatives liées à la hiérarchisation des établissements
Usages spécifiques des évaluations d’établissements en Finlande
Changer de focale pour y voir plus clair
5. De fortes disparités de contextes et de résultats,par Sylvain Broccolichi et Danièle Trancart
Une recherche pluridisciplinaire sur les variations géographiques de réussite scolaire
Une grande hétérogénéité des territoires
L’inégale réussite des départements : résultats prévisibles et surprises
L’impact des ségrégations urbaines et de la hiérarchisation des collèges
6. Plus d’échecs et d’inégalités scolaires en zones ségréguées,par Sylvain Broccolichi et Danièle Trancart
L’inégale sensibilité des élèves aux contextes locaux de scolarisation
Deux pistes explicatives
Inégalités accrues et moindre réussite de tous : le rôle de la concurrence en question
Le tableau noir de l’Île-de-France
Des « perturbations » à cerner de plus près par des enquêtes de terrain
III / Pourquoi la concurrence produit plus d'échecs
7. Contrastes visibles entre collèges, fuites et ghettoïsation,par Sylvain Broccolichi, Brigitte Larguèze et Catherine Mathey-Pierre
Les parcours des élèves en éducation prioritaire dans trois cas extrêmes de départements
Des ZEP souvent stigmatisées dans les Yvelines
Inégalités de recrutement, comparaisons et jugements : le rôle des politiques compensatoires
Résultats faibles mais stabilité relative en ZEP de Seine-Saint-Denis
Facilités de fuite vers des collèges privés à Nantes
8. Désarroi des familles, des élèves et des professionnels, par Catherine Mathey-Pierre et Brigitte Larguèze
Au quotidien, de « bonnes » raisons de fuir
L’inquiétude des élèves
Dissonances culturelles
En écho, le désarroi des professionnels
Un turn-over des personnels favorisé par la logique du « mouvement »
Des problèmes amplifiés par le manque de soutien des hiérarchies
9. Un durcissement des oppositions entre « bons » et « mauvais », par Sylvain Broccolichi et Catherine Mathey-Pierre
Au-delà des ghettos : des contre-performances pour tous en territoire ségrégué
Concurrences généralisées et classes hiérarchisées 145 Dommages collatéraux de la hiérarchisation des espaces scolaires
L’obsession des classements, au détriment des apprentissages
Toutes sortes de fuites ratées : déstabilisations, complications et regrets
IV / Des coopérations durables pour une meilleure réussite de tous
10. Splendeur et déclin d’un collège déshérité des Yvelines,par Brigitte Larguèze
La cité de Frassy et la création du collège C
Un dynamisme pédagogique hors du commun pour assurer la « réussite de tous »
Un collège « porteur » de la dynamique ZEP
Déstabilisation et ghettoïsation d’un établissement pilote
Un déni des difficultés symptomatique de l’institution
11. À Nantes, un long partenariat entre enseignants et travailleurs sociaux,par Catherine Mathey-Pierre
Un partenariat dynamique ancré dans l’histoire locale
Un dispositif pédagogique fédérateur pour les élèves « décrocheurs »
Effets du dispositif sur le climat de travail et les résultats
Une fuite des élèves et des professionnels en diminution
Un dispositif qui repose sur la mobilisation des professionnels
Le manque de soutien institutionnel signe la fin du dispositif
12. Mixité sociale et poids des solidarités dans la Loire,par Choukri Ben Ayed
Une histoire sociale entre industrialisation et immigration
Densité du réseau associatif et offres éducatives en dehors de l’école
Déclin démographique et scolaire : quels effets sur la réussite scolaire ?
La mobilisation autour de l’élève rare : chaque élève compte
Mixité sociale et mixité scolaire : des facteurs propices à la limitation de l’évitement scolaire
La fragilité des dynamiques éducatives locales
V / Pourquoi un tel échec ? Quelques piste de compréhension
13. Une dynamique empêchée : retour sur les expériences décrites,
par Jean-Paul Russier
L’importance des dynamiques collectives
Fuite des élèves, turn-over des professionnels et ghettoïsation
Des décideurs pris dans des contraintes contradictoires
Une situation insupportable et difficile à transformer
14. Un ordre scolaire défectueux,par Françoise Lorcerie
L’éducation prioritaire confrontée à l’absurde
Marchés internes et préférences sociales
Parades locales
15. Les limites de l’action éducative locale : usure et mise à l’épreuve des professionnels,par Choukri Ben Ayed
Les professionnels de l’éducation et l’épreuve du territoire
Le turn-over : morale professionnelle ou défaillance de l’institution ?
L’éducation prioritaire est-elle réellement une priorité ?
Vers un réengagement de l’État
Conclusion : Une aggravation inexorable ?
Le niveau baisse… et les écarts se creusent
Un large éventail de perturbations
Obsession des classements, décalage d’exigence et déstabilisations
Quelle régulation des ségrégations entre collèges avant et après 2007 ?
Deux solutions en trompe l’œil
Les dysfonctionnements qui mettent dans l’impasse
Une autonomie locale qui s’apparente au « débrouillez-vous »
Comment reconstruire ?
Liste des principaux sigles utilisés
Présentation des auteurs.

« Des collèges fuis, d'autres plébiscités ; des établissements qui souffriraient de tous les maux et d'autres qui sont parés de toutes les vertus. Cette division du paysage éducatif est le sujet central de cet ouvrage collectif réalisé par sept chercheurs. A partir d'exemples de terrain, les sociologues Choukri Ben Ayed, Sylvain Broccolichi, Brigitte Larguèze, Catherine Mathey-Pierre et Jean-Paul Russier, la politologue, Françoise Lorcerie et la statisticienne Danièle Trancart ont passé au crible les effets du choix de l'école. Ils ont raconté la fuite vers les collèges privés à Nantes, la fragilité des dispositifs dans le département de la Loire. Ils ont croisé leurs approches et sont arrivés à une conclusion commune : la mise en concurrence des établissements scolaires ne bénéficie pas à l'élève. Au contraire : plus il y a de concurrence, moins les élèves réussissent. [...] Cette fois, le travail proposé est d'envergure et remet en cause toute la politique de mise en concurrence. La compétition pollue les apprentissages de tous les élèves. Même dans les bons établissements. Et de donner trois exemples de cette spirale qui tire tout le monde vers le bas. Outre la frange d'établissements des quartiers défavorisés peu à peu abandonnés, que les enseignants autant que les élèves rêvent de fuir, les chercheurs ont observé que la mesure déstabilise aussi les centres-villes. D'abord parce que les élèves des classes moyennes, dont les parents veulent leur offrir le meilleur, éprouvent un sentiment de déclassement scolaire lorsqu'ils débarquent dans des lycées élitistes. Ensuite, parce que, pour se maintenir dans la compétition, les lycées les plus cotés sursélectionnent à leur entrée, créant là encore une déception. Bref, tout le monde y perd. Du démuni au nanti. Et aux yeux des chercheurs, c'est tout le système qui souffre et perd en efficacité. La conclusion du livre est sans appel : le salut de l'école ne viendra pas de la concurrence. »
LE MONDE

« C'est un des livres dont les médias vont parler. Choukri Ben Ayed avait coordonné fin 2009 un numéro des Actes de recherche en sciences sociales sur la ségrégation scolaire. Avec Sylvain Broccolichi et Danièle Trancart, ils publient un ouvrage qui milite contre la concurrence scolaire, les disparités et donnent à voir les résultats des écoles coopératives. »
LE CAFÉ PÉDAGOGIQUE

PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016