Économie et écologie

Franck-Dominique VIVIEN

Ce livre dresse le bilan des relations de l'économie et de l'écologie. A une période d'ouverture, où l'économie politique était à l'écoute de l'histoire naturelle et où des économistes renommés prenaient en considération les conséquences écologiques de la révolution industrielle avait succédé une phase de rupture. Economie et écologie tentent aujourd'hui de se rouvrir l'une à l'autre, mais il existe trois grandes façons d'envisager leurs relations. Les deux premières correspondent à des sortes de monologues : d'un côté, les conceptions traditionnelles de l'économie de l'environnement et de l'économie des ressources naturelles confiantes dans les " mécanismes " du marché : de l'autre, les conceptions " éco-énergétiques " de la nouvelle écologie construite par des ingénieurs. Elles veulent l'une et l'autre soumettre le conflit économie/écologie à l'arbitrage d'une seule logique. Le troisième courant cherche à élaborer une réelle synthèse des deux précédents : une économie écologique où se mêlent vision naturaliste, écologie globale et conception critique et élargie des phénomènes écologiques.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°158
Parution : décembre 1994
ISBN : 9782707123930
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Franck-Dominique VIVIEN

Franck-Dominique Vivien est maître de conférences en sciences économiques à l’université de Reims-Champagne-Ardenne et chercheur au laboratoire « Organisations marchandes et institutions » de cette même université. Il a publié Économie et écologie (1994) dans la collection « Repères » et, avec Catherine Aubertin, Les Enjeux de la biodiversité (Economica, 1998). Il a dirigé Biodiversité et appropriation : les droits de propriété en question (Elsevier, 2002) et, en collaboration avec Christian Barrère, Denis Barthélemy et Martino Nieddu, Réinventer le patrimoine (L’Harmattan, 2005).

Table des matières

Introduction - I. Une économie politique ouverte sur l'histoire naturelle - II. Le temps des ruptures - III. La théorie néoclassique : la confiance en la régulation par le marché - IV. L'écoénergétique : une ingénierie écologique - V. Vers une économie écologique - Conclusion.