Vulnérabilités sanitaires et sociales

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

La réflexion sur l’articulation des vulnérabilités sociales et sanitaires, généralement traitées de façon disjointe alors qu’elles sont souvent liées, apporte un regard neuf tant sur l’histoire de la pauvreté-précarité que sur celle de la maladie. Cette relation est ici abodée de front : le premier article montre combien les politiques françaises d’assistance ont été, jusqu’aux années 1970, largement construites sur la double condition de vulnérabilité sociale et sanitaire, le deuxième analyse les problèmes psychiatriques rencontrés par les immigrés dans les années 1960-1970 et la façon dont ils ont été traités. L’étude des politiques françaises face à la fragilité mentale, souvent destinées elles aussi à des personnes en difficulté sociale, permet de mettre en lumière l’inégale application locale des directives nationales dans l’entre-deux-guerres puis l’impact de la loi de 1968 sur la protection de la personne.
Ce numéro varié aborde ensuite les politiques coloniales. Sont analysés, du côté britannique, les enjeux et les significations des lois de contrôle des loyers à Bombay de 1918 à 1928, puis, du côté français, les politiques visant au développement du tourisme dans l’Algérie coloniale et les raisons de leur relatif échec. Une dernière séquence éclaire quelques fonctions sociales et politiques du sport au XXe siècle. Elle fait ressortir le décalage entre l’apparition du métier d’entraîneur et la stagnation du football professionnel en France des années 1930 au début des années 1970, puis à partir de la réception d’un ouvrage à succès international paru en 2000, Taboo, ce que les représentations de l’athlétisme révèlent de l’ancrage des discours raciaux aux États-Unis.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Le Mouvement social n°LMS
Parution : mars 2013
ISBN : 9782707175700
Nb de pages : 136
Dimensions : 155 * 235 mm

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL


Revue trimestrielle fondée par Jean Maitron en 1960, puis dirigée de 1971 à 1982 par Madeleine Rebérioux, Le Mouvement social est publié par l’association du même nom, avec le concours du CNRS et avec la collaboration du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (ex-Centre de recherche historique des mouvements sociaux et du syndicalisme de l’université Paris-I-CRHMSS), et diffusé avec le concours du Centre national du livre.
Le Mouvement Social rend compte des développements récents de l’histoire sociale : à l’histoire des engagements collectifs et des organisations professionnelles, qui constituait à l’origine sa raison d’être et qui demeure l’un de ses principaux centres d’intérêt, s’ajoutent d’autres approches d’histoire sociale et d’autres champs d’étude : l’histoire du travail et de l’économie, l’histoire sociale du politique et de l’État, l’histoire culturelle et des imaginaires sociaux, celle des rapports de genre, celle, aussi, de l’immigration et de toutes les formes de mobilité. La revue embrasse l’époque contemporaine dans toute son ampleur, des premières années du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Table des matières

Vulnérabilités sanitaires et sociales, par Axelle Brodiez-Dolino
Vulnérabilités sanitaires et sociales
Entre social et sanitaire : les politiques de lutte contre la pauvreté-précarité en France au XXe siècle, par Axelle Brodiez-Dolino
L’ « invention » de l’immigré : la psychiatrie belge face à la migration maghrébine dans les années 1960 et 1970, par Benoît Majerus et Julie Richel
Un lieu d’expression des tensions entre le centre et la périphérie ? L’assistance aux aliénés dans le département du Rhône (1918-1940), par Isabelle von Bueltzingsloewen
Psychiatrie, travail social et droit civil : les régulations de la protection de la personne au tournant des années 1968, par Benoît Eyraud et Nicolas Henckes
Politiques coloniales
Des ajustements de circonstance. L’État colonial, le mouvement nationaliste et les lois de contrôle
des loyers à Bombay (1918-1928), par Vanessa Caru
De l’orientalisme au mirage californien : le tourisme en Algérie pendant la période coloniale, par Colette Zytnicki
Sport, performance et société
La faute à l’entraîneur ? La stagnation du football professionnel français (1932-1973), par Laurent Grün
Le sport et la race : Taboo et la réception du discours sur la différence raciale aux États-Unis, par Nicolas Martin-Breteau
Rencontres avec Eric Hobsbawm, par Michelle Perrot, Patrick Fridenson
Notes de lectures
Enfances vulnérables
L’abandon d’enfants. L’exemple des Côtes-du-Nord au XIXe siècle, de I. Le Boulanger, par G. Brunet
Jeunesses malheureuses, jeunesses dangereuses. L’éducation spécialisée en Seine-Maritime depuis 1945, de S. Victorien, par A. Brodiez-Dolino
La pauvreté, entre charité et état social. – Lyon et ses pauvres. Des oeuvres de charité aux assurances sociales, 1800-1939, de B. Angleraud, par A. Brodiez-Dolino
Welfare’s Forgotten Past. A Socio-Legal History of the Poor Law, de L. Charlesworth, par T. Le Roux
L’économie sociale et solidaire. Nouvelles pratiques et dynamiques territoriales
, d'E. Flahault, H. Noguès et N. Schieb-Bienfait, par M. Hély
Ethnographie des précarités outre-atlantique. – Les agences de la précarité. Journaliers à Chicago
, de S. Chauvin, par H. Bretin
Tally’s Corner. Les Noirs du coin de la rue
, d'E. Liebow, par P. Costey
Migrations et exclusions : perspectives contememporaines. – La discrimination négative : citoyens ou indigènes ?,
de R. Castel, par D. Sabbagh
L’invention des sans-papiers. Essai sur la démocratie à l’épreuve du faible, de T. Blin, par N. Jounin
Informations et initiatives
Résumés
Livres reçus