Varia. Science, industrie et innovation. Débats sur l'enseignement et militantismes étudiants

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

Trois questions d’histoire française sont abordées dans ce numéro varié. Un premier dossier traite des relations entre la science et l’industrie au XIXe siècle. À partir de la carrière de Pasteur, Guillaume Carnino montre que la science est le moyen d’une transaction sociale fondatrice de l’autonomie revendiquée du savant, qui se met au service de l’industrie. Nicolas Sueur explore le développement des spécialités pharmaceutiques dont le succès doit autant aux progrès de la clinique et des évaluations scientifiques qu’aux possibilités offertes par l’industrialisation du médicament.
Le second dossier porte sur différents aspects de l’engagement et de l’action dans le monde de l’enseignement et les organisations étudiantes au XXe siècle. Yves Verneuil revient sur les polémiques initiales autour de la mixité des écoles publiques et sur la part que les organisations catholiques ont prise à ce débat d’il y a un siècle sur la question du genre. Clémence Cardon-Quint rend compte de l’action de la Société des professeurs de français et de langues anciennes, dite « Franco-Ancienne », entre 1946 et 1978. Elle montre comment la stratégie d’inscription de la défense du latin dans celle, plus globale, des humanités a connu l’échec quand cette conception de l’enseignement secondaire est devenue minoritaire dans les syndicats. Camillo Argibay s’appuie quant à lui sur le parcours des étudiants ayant accédé aux responsabilités au sein de la Mutuelle nationale des étudiants de France (MNEF) entre 1973 et 1986 pour éclairer le passage du choix militant à une logique de gestion.
Un dernier article aborde la question de l’instrumentalisation du militantisme ouvrier à des fins plus politiques. Christopher Church étudie l’incidence des grèves qui ont touché la Martinique en 1900 sur la vie politique française. Des socialistes à la droite, tout l’éventail parlementaire a utilisé ces « troubles coloniaux » pour régler des problèmes plus métropolitains.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Le Mouvement social n°LMS
Parution : septembre 2014
ISBN : 9782707182715
Nb de pages : 192
Dimensions : 155 * 235 mm

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL


Revue trimestrielle fondée par Jean Maitron en 1960, puis dirigée de 1971 à 1982 par Madeleine Rebérioux, Le Mouvement social est publié par l’association du même nom, avec le concours du CNRS et avec la collaboration du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (ex-Centre de recherche historique des mouvements sociaux et du syndicalisme de l’université Paris-I-CRHMSS), et diffusé avec le concours du Centre national du livre.
Le Mouvement Social rend compte des développements récents de l’histoire sociale : à l’histoire des engagements collectifs et des organisations professionnelles, qui constituait à l’origine sa raison d’être et qui demeure l’un de ses principaux centres d’intérêt, s’ajoutent d’autres approches d’histoire sociale et d’autres champs d’étude : l’histoire du travail et de l’économie, l’histoire sociale du politique et de l’État, l’histoire culturelle et des imaginaires sociaux, celle des rapports de genre, celle, aussi, de l’immigration et de toutes les formes de mobilité. La revue embrasse l’époque contemporaine dans toute son ampleur, des premières années du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Table des matières

Science, invention et industrie au XIXe siècle
Éditorial, par Sophie Chauveau

Louis Pasteur. La science pure au service de l’industrie, par Guillaume Carnino
Les spécialités pharmaceutiques au XIXe siècle : statuts et fondements de l’innovation, par Nicolas Sueur
Débats sur l’enseignement et militantismes étudiants au XXe siècle
Coéducation et mixité : la polémique sur la gémination des écoles publiques dans le premier tiers du XXe siècle, par Yves Verneuil
Défendre l’enseignement secondaire pour sauver le latin : le pari perdu de la Franco-Ancienne (1946-1978), par Clémence Cardon-Quint
Des militants en costume cravate. Regard socio-historique sur l’engagement des dirigeants étudiants de la MNEF (1973-1986), par Camilo Argibay
« Strikingly French ». Martinique, agitation ouvrière et politique métropolitaine au tournant du siècle, par Christopher Church
Maurice Agulhon au défi des classements, par Michel Pigenet
Notes de lecture
Histoire des professions enseignantes

Du maître d’école à l’instituteur. La formation d’un corps enseignant du primaire : instituteurs, institutrices et inspecteurs primaires du département du Doubs (1870-1915),de J. Gavoille, par M. Thivend
L’école entre l’État et le marché
L’école d’État conquiert la France. Deux siècles de politique scolaire, de J.-M. Chapoulie, par G. Brucy
L’école laïque pour une République sociale. Controverses pédagogiques et politiques (1900-1914), de F. Mole, par J. Girault
L’école : une bonne affaire ? Institutions éducatives, marché scolaire et entreprises (XVIe-XXe siècle), dir. par J.-F. Condette, par P. Caspard
Biographie et socialisme
La civilisation socialiste, par Ch. Andler, par G. Candar
Ludovic Clergeaud (1890-1956). Métayer : 50 ans d’engagement en Vendée, de F. Regourd, par G. Roubaud-Quashie
Informations et initiatives
Résumés
Livres reçus.