Varia

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

Six ans après la disparition de Susanna Barrows, Le Mouvement Social a la chance de publier plusieurs textes inédits de cette grande historienne américaine. Trois d’entre eux constituent les fragments du livre qu’elle préparait et qui, certainement, aurait marqué l’historiographie, sur la crise politique de 1877, moment de bascule au cours duquel la France est devenue majoritairement républicaine. Susanna Barrows analyse les multiples oppositions qui s’exprimèrent alors contre le président monarchiste Mac-Mahon : celles de Hugo et d’autres écrivains comme Flaubert, mais aussi celles de nombreux citoyens qui écrivirent des graffitis hostiles au maréchal, voie d’accès à une culture politique populaire qu’elle chérissait et dont elle était l’une des meilleures historiennes. S’ajoute à cet ensemble un beau texte autobiographique sur la « génération désobéissante » d’historiens américains, à laquelle elle appartenait, qui travaillèrent sur la France dans les années 1970 et 1980.
C’est également à un travail d’interrogation des sources et d’épistémologie que se livre Ingrid Hayes dans son étude sur Radio Lorraine Cœur d’Acier (LCA), une radio libre syndicale qui prend appui sur les mouvements sociaux de la sidérurgie à Longwy, en 1979-1980. Après avoir présenté le patient travail d’inventaire d’une source à construire, l’auteure en tire une réflexion sur sa présumée transparence, et sa capacité, malgré le contrôle qui s’exerce sur les contenus, à donner à entendre des catégories de population marginalisées.
Les deux derniers textes partent des sources de la conscription et de l’engagement militaire, à la fois outils de connaissance des populations et vecteur de la construction de la figure du guerrier. Heinrich Hartmann, tout d’abord, s’attache à montrer qu’à la fin du XIXe siècle la science anthropologique a tenté d’utiliser les conseils de révision pour proposer des modèles sur l’origine du peuplement européen : si la démarche anthropométrique convainc alors peu, elle constitue cependant un chapitre de l’histoire des transferts scientifiques entre l’Allemagne et la France. Quant à Laurent Jolly, son exploitation des livrets militaires des engagés de la Corne de l’Afrique, à Djibouti, entre 1916 et 1966, relativise le mythe du guerrier, en insistant, dans le processus de l’engagement, sur les contraintes écologiques et sociales et le rôle des représentations identitaires.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Le Mouvement social n°256
Parution : octobre 2016
ISBN : 9782707191090
Nb de pages : 192
Dimensions : 155 * 235 mm

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL


Revue trimestrielle fondée par Jean Maitron en 1960, puis dirigée de 1971 à 1982 par Madeleine Rebérioux, Le Mouvement social est publié par l’association du même nom, avec le concours du CNRS et avec la collaboration du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (ex-Centre de recherche historique des mouvements sociaux et du syndicalisme de l’université Paris-I-CRHMSS), et diffusé avec le concours du Centre national du livre.
Le Mouvement Social rend compte des développements récents de l’histoire sociale : à l’histoire des engagements collectifs et des organisations professionnelles, qui constituait à l’origine sa raison d’être et qui demeure l’un de ses principaux centres d’intérêt, s’ajoutent d’autres approches d’histoire sociale et d’autres champs d’étude : l’histoire du travail et de l’économie, l’histoire sociale du politique et de l’État, l’histoire culturelle et des imaginaires sociaux, celle des rapports de genre, celle, aussi, de l’immigration et de toutes les formes de mobilité. La revue embrasse l’époque contemporaine dans toute son ampleur, des premières années du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Table des matières

Autour du 16 mai 1877
Éditorial : Éloge de la désobéissance. Susanna Barrows, l’histoire de la France et la crise du 16 mai 1877, par Pierre Karila-Cohen et Patrick Fridenson

Susanna Barrows : Quatre textes inédits
Regards transatlantiques sur la France du XIXe siècle : chronique de la génération désobéissante
Strange Bedfellows. Culture littéraire et culture populaire dans la France
des années 1870
Les murs qui parlent : le graffiti politique en 1877
Une étrange année : Victor Hugo et le coup du Seize-Mai
Des conscrits aux guerriers : usages et mésusages du recrutement militaire, fin XIXe-XXe siècle
Une affaire de marges. L’anthropométrie au conseil de révision, France-Allemagne, 1880-1900, par Heinrich Hartmann
Les tirailleurs de la Corne de l’Afrique (1916-1966) : déconstruire le mythe du guerrier, par Laurent Jolly
Sources radiophoniques et méthode historique
Quel usage des sources radiophoniques en histoire sociale ? Cheminement à partir d’une démarche empirique : le cas de Radio Lorraine Coeur d’Acier (Longwy, 1979-1980), par Ingrid Hayes
Notes de lecture
Une France américaine
Les Américains de Paris. Hommes d’affaires, comtesses et jeunes oisifs, 1880-1941, de N. L. Green, par N. Fouché
Citoyennetés révolutionnaires
La Révolution au village. Une communauté gardoise de 1750 à 1815 : Saint-Jean-de-Maruéjols, de M. Vovelle, par J. Merriman
Peuples en révolution d’aujourd’hui à 1789, dir. par C. Belmonte et C. Peyrard, par M. Belissa Citoyens en armes et citoyens émancipés au coeur du XIXe siècle
La barricade renversée. Histoire d’une photographie. Paris 1848, d' O. Ihl, par C. Fredj
L’urne et le fusil. La garde nationale parisienne de 1830 à 1848, de M. Larrère, par C. Fredj
Le procès de la liberté. Une histoire souterraine du XIXe siècle en France, de M. Riot-Sarcey, par C. Fredj
Mobilisations républicaines de la guerre franco-prussienne à la Commune
Les républicains et la guerre de 1870-1871, dir. de C. Latta et G. Gâcon (dir.), par C. Fredj
La République en Touraine et la Commune de Paris (1870-1873), de J. Papp, par C. Fredj
La Commune de Paris par ceux qui l’ont vécue, de L. Godineau, par Q. Deluermoz
Citoyenneté et colonies
Les colonies, la Révolution française, la loi, de F. Régent, J.-F. Niort et P. Serna, par D. Deschamps
Français et Africains ? Être citoyen au temps de la décolonisation, de F. Cooper, par M. Della Sudda
Les mouvements sociaux lus à travers leurs médias
1948 : les mineurs stéphanois en grève. Des photographies de Léonce Leponce à l’histoire, de M. Bedoin, J.-C. Monneret, C. Porte et J.-M. Steiner, par M. Pigenet
Dissent and Revolution in a Digital Age. Social Media, Blogging and Activism in Egypt, de D. Faris, par L. Dakhli
Résumés.