La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sociologie, société / Travail et genre dans le monde, l'état des savoirs     

Travail et genre dans le monde, l'état des savoirs

Margaret MARUANI

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
sur le net
extraits presse
foreign rights

Travail et genre dans le monde, l'état des savoirs
Imprimer la fiche

 

Depuis les années 1980, comment a évolué la place des hommes et des femmes dans le monde du travail en Europe, aux États-Unis, en Chine, au Japon, en Amérique latine, en Afrique, en Inde, au Maghreb et au Moyen-Orient ? Peut-on comparer, du point de vue du travail, de l’emploi, du chômage, de la formation, des régions du monde dont les histoires, les cultures et les niveaux de développement sont aussi contrastés ? Mettre en perspective ce qui semble incomparable : tel est le défi que relève cet ouvrage collectif.
Il établit un bilan de ces situations, ainsi qu’un repérage des enjeux et des débats contemporains. À côté des sujets récurrents et nécessaires – écarts de salaire, évolution des métiers, conditions de travail, chômage –, il traite aussi des migrations, de la mondialisation des emplois, de la protection sociale, du harcèlement, des formes de mobilisation, des nouvelles technologies, de la prostitution, etc. Cet ouvrage révèle le poids central du travail dans l’évolution des rapports sociaux de sexe et dans les processus d’émancipation des femmes. Car la question du travail n’est pas un simple domaine des études de genre : c’est une clé pour comprendre la place des femmes et des hommes dans la société.
Réunissant les contributions d’une cinquantaine d’auteur-e-s du monde entier et de plusieurs disciplines, ce livre est un outil de synthèse sans équivalent, ouvert et accessible, qui témoigne de l’internationalisation des débats sur les questions du genre. En dépit de la diversité des thèmes traités, des aires géographiques parcourues et des époques traversées, un leitmotiv chemine dans ces pages : dans le monde du travail, les femmes sont partout, l’égalité nulle part.

Remerciements
Introduction, par Margaret Maruani
I / Concepts et problématiques
1. Le travail rémunéré dans l'histoire des femmes, par Michelle Perrot
2. Le féminisme et la question du travail, hier et aujourd'hui, par Françoise Thébaud
3. Le travail dans les études de genre, par Laura L. Frader
4. Le travail comme enjeu des rapports sociaux (de sexe), par Elsa Galerand et Danièle Kergoat
5. Le droit de la non-discrimination en Europe, par Marie-Thérèse Lanquetin
6. Égalité professionnelle, diversité et lutte contre les discriminations, par Jacqueline Laufer
7. Pourquoi la mixité fait-elle encore parler d'elle ?, par Nicole Mosconi et Françoise Vouillot
8. L’enfant comme obstacle à l’égalité professionnelle, par François de Singly
9. Au four, au moulin… et à l'empowerment. La triple captation et l'exploitation du travail des femmes dans le développement, par Blandine Destremau
10. Articuler genre, classe et race. Approches empiriques, par Amélie Le Renard
11. Temporalités, parcours de vie et de travail, par Marc Bessin
II / Travail, éducation et genre aux quatre coins du monde
12. Écoles : égalité et inégalités à l’échelle du monde, par Christian Baudelot et Roger Establet
13. Genre et marché du travail aux États-Unis, par Ruth Milkman
14. Genre et marché du travail en Chine, par Tania Angeloff et Xiaojing Tang
15. Genre et marché du travail en Inde, par Kamala Marius
16. Genre et marché du travail au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, par Fatiha Talahite
17. Genre et marché du travail en Afrique subsaharienne, par Thérèse Locoh
18. Genre et marché du travail en Amérique latine, par Lais Abramo et María Elena Valenzuela
19. Genre et marché du travail en Russie, par Irina Tartakovskaïa
20. Genre et marché du travail dans l’Union européenne, par Margaret Maruani et Danièle Meulders
21. Temps plein, temps partiel : la flexibilité à la japonaise, par Kimiko Kimoto et Asuka Akiyama
III / Inégalités durables
22. Crises, chômage et cohésion sociale du Nord au Sud de l’Europe, par Carlos Prieto
23. Mouvements de l'activité des femmes dans le temps et l'espace, par Margaret Maruani et Monique Meron
24. Précarité et pauvreté : comment mesurer la dépendance financière des femmes, par Danièle Meulders et Síle O’Dorchai
25. Le sexe des métiers en Europe, par Thomas Amossé et Monique Meron
26. Conditions de travail et santé au travail en Europe, par Laurent Vogel
27. Les écarts de rémunération en Europe, par Rachel Silvera
28. Le plafond de verre : un regard franco-américain, par Jacqueline Laufer
29. De madame Au-Foyer à madame Gagne- Miettes. État social en mutation dans une perspective franco-états-unienne, par Hélène Périvier
30. Le travail des femmes en France et en Grande-Bretagne de la révolution industrielle à la Seconde Guerre mondiale, par Delphine Gardey
31. Les femmes dans les positions de pouvoir en Europe, XIXe–XXe siècles, par Sylvie Schweitzer
32. Les femmes dans le secteur informel, par Sadio Ba Gning
33. Le marché de l'emploi domestique en Amérique latine : changements et permanences, par Bila Sorj
IV / Débats contemporains
34. Travail, genre et migrations internationales, par Ariane Pailhé
35. Enseignement et genre en situation coloniale (Maghreb, Afrique, Inde, Indonésie, Indochine), par Pascale Barthélémy et Rebecca Rogers
36. Syndicalisme et représentation des femmes au travail, par Sophie Pochic et Cécile Guillaume
37. Comment parler du harcèlement sexuel ? Une comparaison franco-états-unienne, par Abigail C. Saguy
38. Genre et travail artistique, par Hyacinthe Ravet
39. Genre, travail et culture visuelle, par Juliette Rennes
40. Femmes, genre et sciences : un sexisme moderne ?, par Nicky Le Feuvre
41. Genre, technologie et cyberféminisme, par Judy Wajcman
42. Prostitution et marché du travail du sexe : une perspective transnationale, par Marylène Lieber
43. Neurosexisme et société, par Catherine Vidal
Centres de recherche
Les auteur-e-s
.

Alors que la loi sur l'égalité hommes-femmes est examinée à l'Assemblée, l'important ouvrage collectif Travail et genre dans le monde offre un passionnant panorama des rapports hommes-femmes à l'aune de la question du travail.
Mediapart

En trente ans, comment a évolué la place des femmes dans le monde du travail en Europe, aux États-Unis, en Chine, au Japon, en Amérique latine, en Afrique, en Inde, au Maghreb et au Moyen-Orient ? Y a-t-il des inégalités récurrentes ? Existe-t-il des particularités propres à chaque pays ? Pluridisciplinaire et international, cet ouvrage collectif, solide et accessible, dresse un vaste état des connaissances sur l’évolution des femmes dans le travail, aux quatre coins de la planète. Au total, quarante-quatre articles rédigés par cinquante-cinq auteur-e-s de plusieurs régions du monde (Europe, Amérique du Nord et du Sud, Asie, Moyen-Orient, Maghreb, Afrique subsaharienne, Russie) et de toutes les disciplines (histoire, sociologie, économie, droit, psychologie, neurobiologie, géographie…) composent ce livre.[...] Chaque article documenté est étayé d’une bibliographie utile. Une problématique traverse l’ouvrage : le poids du travail dans l’évolution des rapports sociaux de sexe et celui du statut de l’activité professionnelle dans les processus d’émancipation des femmes.

22/11/2013 - Anna Musso - L'Humanité

 

Réunissant les contributions de 55 auteurs venus des quatre coins du monde, cet ouvrage explore des sujets déjà largement traités dans la littérature comme, par exemple, les différences d'emplois et de salaires entre les hommes et les femmes. Mais il aborde également des thèmes davantage liés à la conjoncture économique, comme la mondialisation des emplois ou l'immigration, par exemple. La mise en rapport de contributions émanant de différents horizons culturels a le mérite d'approfondir le débat à la lumière des différences nationales sur les inégalités liées au genre. Au-delà des aspects professionnels, c'est évidemment toute la question sociale qui est en jeu.

26/11/2013 - Entreprise et carrières

 

L'analyse des inégalités au travail entre femmes et hommes est devenue incontournable pour comprendre les évolutions du salariat ou le développement des pays émergents. C'est l'une des leçons à tirer de cet ouvrage collectif qui rassemble les contributions de nombreux chercheurs. Une première partie générale revient sur l'entrée des femmes dans le salariat. Elle rappelle (comme Michelle Perrot, mais aussi, par exemple, Elsa Galerand et Danièle Kergoat) que le concept de travail s'est élargi avec les études féminines et recouvre aussi maintenant les "formes privées du travail". Or, les frontières du foyer et du marché du travail sont poreuses et les inégalités dans l'un s'imbriquent dans l'autre. Marie-Thérèse Lanquetin fait de son côté un point sur le droit de la non-discrimination en Europe. Exemple : les progrès des Etats membres pour garantir la réintégration des femmes après un congé maternité. Dans certains pays, comme l'Italie, où l'âge féminin de départ à la retraite était précoce, la Cour de justice européenne a considéré que cela entraînait trop de disparités dans les cotisations. Quant au travail de nuit, son interdiction a été généralisée, les exceptions devant être justifiées pour les hommes comme pour les femmes. Jacqueline Laufer regrette toutefois la faible judiciarisation des problèmes de discrimination en France, où peu de femmes savent que la loi les protège. La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée à de grands tableaux régionaux et à des comparaisons internationales. Christian Baudelot et Roger Establet dressent un état des lieux de la montée des filles dans l'enseignement supérieur, excellent indicateur de développement. L'Afrique subsaharienne (à l'exception du Cap-Vert, de l'île Maurice et de la Namibie) est ainsi la seule zone géographique où les filles ne sont pas plus nombreuses que les garçons à l'université. Ruth Milkman nous révèle ensuite, au sujet des Etats-Unis, que si le féminisme américain et la croissance économique ont renforcé la place des femmes sur le marché du travail dans les années 1970 et 1980, ce pays est maintenant confronté à une montée des inégalités entre femmes. Autre exemple étudié, "l'informalisation massive" du travail féminin en Inde. Difficile de citer tous les articles de ce numéro passionnant. Il établit en tout cas un bilan exceptionnel de l'état des savoirs et des débats sur ces questions.

01/01/2014 - Naïri Nahapétian - Alternatives économiques

 

Les contributions de cinquante-cinq chercheurs et chercheuses de disciplines différentes, originaires de pays divers (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Japon, Chine, Inde, Afrique subsaharienne, Proche-Orient), parfois un peu répétitives, soulignent le rôle du travail et sa place centrale dans la hiérarchie des sexes, qui se structure autour de lui. L’accès des filles aux études — avec des résultats supérieurs à ceux des garçons dans le secondaire et dans nombre de disciplines du supérieur — et l’entrée des femmes dans le salariat, synonyme de rupture avec la sphère familiale, sont des outils d’émancipation. Mais ils ne suffisent pas à faire disparaître les inégalités durables, dans des logiques de genre qui alimentent et renforcent celles de classe. Partout persiste le spectre du « salaire d’appoint », renforcé par les projets de développement au Sud et par les politiques familiales au Nord. Des conceptions qui se retrouvent aussi bien au sein des syndicats que dans le travail artistique.

01/03/2014 - Maryse Lelarge - Le Monde diplomatique

 

WORK AND GENDER IN THE WORLD
The current state of Knowledge

How has the place of men and women in the world of work evolved since the 1980s in Europe, the United States, China, Japan, Latin America, Africa, India, and the Maghreb ? The challenge of this collective work is to put into perspective that which at first glance is incomparable. In spite of the contrasts, it is the similarities that are the most striking : gaps in salaries, instability and unemployment for females, segregation of employment, and the sexual division of labor take different forms according to country, but we encounter them everywhere. This wide-sweeping book introduces an international appraisal of conditions, here and elsewhere, while also identifying new stakes and contemporary debates.


Margaret Maruani is a sociologist and director of research at CNRS, which is connected to the Centre de recherche sur les liens sociaux (Center for Research on Social Connections) (CERLIS/CNRS/Université Paris-Descartes). She directs the international and pluridisciplinary network of research « Marché du travail et Genre » (\"Labor Market and Gender\")(MAGE), which she created in 1995, as well as the review Travail, genre et sociétés (Work, Gender, and Societies). She is the author of numerous works, including, with Monique Meron, Un siècle de travail des femmes en France (A Century of Women Working in France) (La Découverte, 2012).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016