Sociologie de la vie politique française

Michel OFFERLÉ

La politique porte l’empreinte de l’histoire, du rapport particulier que les Français entretiennent avec le et la politique. La politique est une activité principalement mise en œuvre par des professionnels : président, ministres, députés, sénateurs, députés européens, sans oublier leurs collaborateurs, les permanents des partis politiques, une large part des conseillers régionaux et généraux, ainsi qu’une partie des 36 212 maires. Mais elle s’étend aussi à tous ceux qui, sans vivre de la politique, vivent autour, dans les champs liés au champ politique (administrations, médias, etc.). Et elle inclut les citoyens qui forment « l’opinion publique mobilisée », voire le peuple silencieux des urnes et des sondages. La définition même de ce qui est politique varie dans le temps et dans l’espace : est politique à un moment donné ce qui est socialement construit comme tel. Les différents aspects de la vie politique française sont ici analysés, non pas seulement comme un ensemble de coups que des acteurs se portent dans la seule visée de conquête du pouvoir, mais comme une réalité instituée, enjeu constant d’investissements et de redéfinitions.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°402
Parution : novembre 2004
ISBN : 9782707139115
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Michel OFFERLÉ

Michel Offerlé, professeur à l’ENS, est notamment l'auteur de Sociologie des organisations patronales, La Découverte, 2009, et Les Patrons des patrons. Histoire du Medef, Odile Jacob, 2013.

Extraits presse

« C'est avec un sens concis de l'écriture que Michel Offerlé traite de l'ensemble des aspects ayant trait à la vie politique française. Non pas sans cadre théorique, en se laissant aller au descriptif à l'infini, mais bien en se référant à Pierre Bourdieu et tout spécifiquement au concept de champ. »
IDÉES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I / Penser la France - État fort, société civile faible ? - Des « fièvres hexagonales » récurrentes ? - La fin des classes ? - II / Le champ politique national - Les règles du jeu du champ politique - D’abord, bien sûr, la Constitution - Une déontologie codifiée - Entre-soi : la gestion de la profession politique - Les propriétés atypiques du personnel politique français - La politique par les partis -III / L’espace politique français - Les dimensions de l’espace - Les frontières de l’espace - Le rétrécissement du spectre politique - Droites et gauches - Une césure historique ? - Une topographie de l’espace politique -Droites et droites, gauches et gauches : comment les classer ? - Les restructurations de l’espace politique interpartisan - Le changement d’adversaires - Alliances et camps -IV / Les champs adventices : soutiens, critiques et surveillants - Les entourages - Politique et policie - Les champs de la presse - Les intellectuels et l’opinion - Le monde judiciaire - V / Le métier politique à la française : postures et rôles - La basse politique - La politique politicienne - La politique officieuse - De quelques fondamentaux du métier politique - La politisation - Du secret en politique - Les rôles politiques : le national et le local - VI / Les « sociétés civiles » - Les groupes généralistes - Les syndicalismes - Patrons et patronats - Les groupes spécialisés - S’associer -Nouveaux registres - La démocratie participative - VII / Les Français et la politique - Les connaissances politiques des Français - Les consommations politiques des Français - S’informer - Se mobiliser - Les civismes ordinaires - Prendre autrement la parole - Conclusion - Repères bibliographiques.