Sans enfant

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

Les personnes sans enfant, et parmi elles, les femmes, constituent désormais un pourcentage non négligeable de la démographie nationale de nombreux pays européens et nord-américains, pouvant aller jusqu’à 20% de la population totale. La spécificité actuelle de ce phénomène est qu’elle est le fait de personnes et de femmes qui ne sont contraintes ni par leur statut de célibataire par exemple, ni par leur engagement dans les ordres religieux. Elle devient un choix, parfois même une cause. Celles et ceux que les anglo-saxons appellent désormais childfree, et non plus childless, trouvent en effet dans le contexte social et culturel contemporain un écho plus accueillant que ne pouvait l’être une pratique jugée hier asociale.
Quoique la qualification de « volontaire » soit sujette à discussion dans maints cas, notamment lorsque les personnes se trouvent sans enfants après en avoir retardé l’échéance, le phénomène mérite d’être interrogé sous divers éclairages démographiques, sociologiques, psychologiques, économiques également – et situé dans les contextes nationaux dans lequel il émerge.
Une dimension en particulier est développée ici, à savoir les rapports réciproques entre la présence féminine dans la sphère professionnelle et l’accroissement du nombre de femmes sans descendance. Le renoncement à la maternité ou son refus sont-ils la condition sine qua non pour que se réalise l’égalité de carrière entre hommes et femmes ? Le choix professionnel précède-t-il celui de ne pas avoir d’enfant ou bien ce dernier donne-t-il à l’investissement professionnel des opportunités accrues ?

Version papier : 25 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Travail, Genre et Sociétés n°37
Parution : avril 2017
ISBN : 9782707194534
Nb de pages : 276
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

Travail, genre et sociétés est une revue semestrielle à vocation pluridisciplinaire et européenne, créée par le groupement de recherche Marché du travail et genre en Europe (Mage - CNRS) et publiée sous la direction de Margaret Maruani. Elle a pour vocation de confronter les points de vue de chercheurs (sociologues, économistes, juristes, historiens, etc.) sur les inégalités entre hommes et femmes au travail et, plus largement, sur la place des femmes dans la société. 20 numéros sont parus à ce jour (depuis 1999). La revue a été éditée par L'Harmattan (jusqu'en 2004) puis par Armand Colin (de 2005 à 2008).

Table des matières


Parcours
Jenny Jones, une pilote aux commandes, propos recueillis par Marlaine Cacouault-Bitaud et Jacqueline Laufer
Dossier : Sans enfant. Le point de vue des femmes, coordonné par Anne Gotman et Clotilde Lemarchant
Le choix de ne pas avoir d’enfant, ultime libération ?, par Anne Gotman
Un enfant ou un emploi ? Dilemme des Allemandes de l’Est et de l’Ouest, par Michaela Kreyenfeld et Dirk Konietzka
« Je ne serai jamais femme au foyer. » Le refus d’avoir des enfants en Suède, par Helen Peterson
Mutations
Faire les marchés : commerçant·e·s à La Paz et à Roubaix, par Véronique Marchand
Audre Lorde, l’outsider. Une poétesse et intellectuelle féministe africaine-américaine, par Nassira Hedjerassi
Controverse : Des lois à la négociation… Quoi de neuf pour l’égalité professionnelle ?, coordonnée par Jacqueline Laufer et Rachel Silvera
La négociation de l’égalité à l’épreuve des réformes du Code du travail, par Michel Miné
Du droit européen au droit français : comment parvenir à l’égalité en fait et en droit ?, par Marie-Thérèse Lanquetin
Égalité négociée, égalité standardisée ?, par Marion Charpenel, Hélène Demilly et Sophie Pochic
La négociation collective de l’égalité professionnelle : une mise en oeuvre sous tensions, par Yannick Le Quentrec et Magalie Bacou
Intégrer l’égalité aux autres thèmes de négociation : le point de vue de la CFDT, par Dominique Marchal
L’égalité professionnelle, plus de reculs que d’avancées : le point de vue de FO, par Anne Baltazar
Les inégalités ne sont pas une fatalité : le point de vue de la CGT, par Sophie Binet
Critiques
Les hommes dans les mouvements féministes. Socio-histoire d’un engagement improbable,
d’Alban Jacquemart, par Ludovic Gaussot
Les formes de l’illégitimité intellectuelle. Les femmes dans les sciences sociales françaises, 1890-1940, d’Hélène Charron, par Delphine Naudier
Femmes et défis pour la formation des adultes. Un regard critique non conformiste, d’Edmée Ollagnier, par Cendrine Marro
Dictionnaire genre & science politique. Concepts, objets, problèmes, dir. par Catherine Achin et Laure Bereni, par Catherine Marry
Il était une fois… le genre. Le féminin dans les séries animées françaises, de Mélanie Lallet, par Laetitia Biscarrat
Le féminisme à l’épreuve des mutations géopolitiques, dir. par Françoise Picq et Martine Storti, par Virginie Dutoya
La bataille de la parité. Mobilisations pour la féminisation du pouvoir, de Laure Bereni, par Maud Navarre
Genre et jeux vidéo, dir. par Fanny Lignon, par Isabelle Collet
Women and Austerity. The Economic Crisis and the Future for Gender Equality, dir.
Maria Karamessini et Jill Rubery, par Sile O’Dorchai
Une histoire des garçons et des filles. Amour, genre et sexualité dans la France d’après-guerre, de Régis Revenin, par Anne-Marie Sohn
Protéger le jeune enfant. Enjeux sociaux, politiques et sexués (Belgique, 1880-1940), de Claudine Marissal, par Marie-Noëlle Allart
Entre ici et là-bas. Le pouvoir des femmes dans les familles maghrébines, de Hakima Mounir, par Feriel Lalami
Le féminisme en mouvements. Des années 1960 à l’ère néolibérale
, de Nancy Fraser
par Nicole Mosconi
Atlas mondial des femmes. Les paradoxes de l’émancipation, d’Isabelle Attané, Carole Brugeilles et Wilfried Rault, par Thérèse Locoh
Femmes de l’âme. Les pionnières de la psychanalyse, d’Isabelle Mons, par Laurie Laufer
Ouvrages reçcus
Auteur-e-s
Résumés
Summaries.