Rêves de droite
Défaire l'imaginaire sarkozyste

Mona CHOLLET

« J’ai fait un rêve », slogan repris à Martin Luther King, fut l’un des moteurs de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Tout a été dit sur cette victoire sauf peut-être l’essentiel : et si elle correspondait au triomphe d’une nouvelle forme d’imaginaire politique ?
Mona Chollet décortique les principaux éléments de l’univers sarkozyste : la « machine de guerre fictionnelle » que représente la success story, le mythe du self-made man, l’identification illusoire aux riches et aux puissants, le mépris des « perdants », l’individualisme borné, le triomphe de l’anecdote et du people…
Aux antipodes de la fascination béate et complaisante d’une Yasmina Reza, elle critique les impostures idéologiques du nouveau pouvoir : un démontage sans concession des valeurs de la droite bling bling, dans un style incisif, souvent drôle, toujours fin, mêlant l’enquête journalistique, l’écriture littéraire et la critique sociale.
Lucide, elle pointe également la faiblesse alarmante de l’imaginaire de gauche, radicalement incapable de relever le défi. Contre le cynisme et les renoncements, il est urgent de réinventer un nouvel imaginaire émancipateur, en commençant par se réapproprier l’aspiration légitime à l’épanouissement personnel, aujourd’hui fourvoyée dans les mirages de la « société-casino ».

Version papier : 15 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : ZONES
Parution : mars 2008
ISBN : 9782355220111
Nb de pages : 156
Dimensions : 140 * 205 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782355220913
Format : EPUB

Mona CHOLLET

Mona CHOLLET

Mona Chollet est journaliste au Monde diplomatique. Elle est notamment l’auteure de Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine et de Chez soi. Une odyssée de l’espace domestique (Zones, 2012 et 2015).

Extraits presse

« C'est d'une plume acérée, maniant habilement références à l'actualité et critique sociale, que Mona Chollet, journaliste au monde Diplomatique, entreprend de démêler les noeuds de l'imaginaire sarkozyste. Les ficelles des "success story" montées de toutes pièces, l'affirmation agressive du "bonheur par le fric" comme unique modèle de vie souhaitable et acceptable dans la "société-casino" sont ici raccordées aux fondamentaux de la droite, comme la "glorification de la volonté individuelle, du "mérite" et de la distinction". Pour être efficace, une telle démystification du sarkozysme ne pouvait faire l'économie d'une critique des faiblesses et fourvoiements de l'imaginaire de gauche. Mona Chollet s'attache ainsi à repenser la question de l'épanouissement des individus. [...] En décortiquant avec talent les rouages du sarkozysme, Mona Chollet participe aussi à un effort de clarification idéologique crucial dans la période. »
L'HUMANITÉ

PRESSE

 

Table des matières

1. La société-casino - La success story, instrument de dépolitisation idéal - Une aspiration légitime détournée - Rachida Dati, machine de guerre fictionnelle - Des discriminations ? Où ça ? - La « race des seigneurs » - 2. Les maîtres du discours - « Les récits meurent en se multipliant » - Johnny et Yasmina font de la littérature - La fin des contes pour enfants - L'entrepreneur, un mythe moderne - Le mensonge de l'homme « qui s'est fait tout seul » - 3. Portrait de la gauche en hérisson - Olympe de gauche, Olympe de droite - De l'air ! - Le poison et l'antidote - Le fléau des chapelles - 4. Repeupler l'individu - Avec les sorcières - Réussir sans trahir - L'« individu roi », vraiment ? - L'impasse du bling-bling - L'alphabet des produits - Défendre la sphère personnelle - L'individuel et le collectif, même combat - Le moi, « un intérieur tissé d'extérieur » - La baignoire des écrivains.